Le Pavillon du Canada à la COP15 – Programme des événements

Un aperçu des actions du Canada pour la 15e Conférence des Parties (COP15) à la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies.

Remarque : Les dates et heures des événements sont susceptibles d'être modifiées. Les opinions exprimées par des tiers au Pavillon du Canada ne reflètent pas nécessairement les opinions d'Environnement et Changement climatique Canada ou du gouvernement du Canada.

Mercredi 7 décembre 2022 – Ouverture et aires protégées et conservées autochtones (IPCA)
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
8:45–9:15 Ouverture officielle du Pavillon du Canada. La prière d’Action de Grâces en Kanienkeh - Mohawk par l'aînée Mary C. Nicholas, Kanesatake Environnement et Changement climatique Canada Ouverture officielle du Pavillon du Canada. La prière d’Action de Grâces en Kanienkeh -Mohawk par l'aînée Mary C. Nicholas, Kanesatake Traduction par Gabrielle Lamouche, Kanesatake Ohèn:ton Karihwatehkwen, Mary Kaiatano:ron Nicholas, teionte nonhwera:ton Gabrielle Lamouche, Teiewennaténi
11:30–12:30 Leadership autochtones dans les initiatives de conservation par zone au Canada Initiative de leadership autochtone ; Environnement et Changement climatique Canada Cet événement mettra en évidence le travail de conservation des différentes nations autochtones à travers le Canada par le biais d'une table ronde qui soulignera les différents types de conservation par zone, y compris les aires protégées et de conservation autochtones (APCA) urbaines, les APCA autoproclamées et les APCA de grande superficie (par exemple, la rivière Seal, Deline).
14:00–15:30 Discussion et échange sur les aires protégées et de conservation autochtones Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP); Dene Tha’ First Nation; Ya’thi Néné Lands & Resources/Athabasca Denesųłiné First Nations; Lower Similkameen Indian Band ; Uapashkuss. Cette session comprendra de brèves présentations d'organismes autochtones décrivant leurs expériences avec l'établissement d'aires protégées et de conservation autochtones au Canada, tant dans des milieux terrestres qu’aquatiques. Cette présentation sera suivie d'une discussion et de questions.
17:00–18:00 Le leadership et la gouvernance autochtone : indispensables à l’atteinte des objectifs de conservation de la biodiversité Conseil des Innus de Pessamit, Conseil de la Première Nation des Innus Essipit; Société pour la nature et les parcs du Québec Les processus de consultation pour intégrer adéquatement les préoccupations autochtones dans la gestion du territoire et de ses ressources se révèlent inefficaces. Ceci a mené plusieurs communautés à développer leur leadership en matière de conservation. Les Premières Nations innues d’Essipit et de Pessamit vous présentent leurs initiatives de conservation de la biodiversité élaborées afin de sauver le lien sacré qu’elles entretiennent avec le territoire et ses espèces depuis des temps immémoriaux. Elles proposent des solutions issues d’un arrimage entre les savoirs scientifiques et autochtones dans un souci constant à l’égard des multiples usages et fonctions du territoire forestier. Toutefois, les obstacles mettant un frein à l’émergence et à la mise en œuvre de ces initiatives sont nombreux. Les Premières Nations d’Essipit et de Pessamit interpellent les décideurs politiques avec plusieurs constats et recommandations visant à favoriser l’exercice du leadership autochtone et à reconnaitre leur gouvernance légitime leur permettant enfin une réelle intégration des valeurs et du savoir-faire autochtone dans la gestion du territoire.
19:00–20:30 Réception des jeunes de l’ambassadrice du Canada pour les changements climatiques Bureau de l’ambassadrice du Canada pour les changements climatiques L'ambassadrice du Canada pour les changements climatiques, Catherine Stewart, organise une réception avec des jeunes délégués sur la biodiversité et l'action climatique.
Jeudi 8 décembre 2022
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
8:30–10:00 Investir dans les entreprises pour atteindre des objectifs en matière de biodiversité et de climat afin de soutenir le Cadre mondial pour la biodiversité et l'Accord de Paris (français). Harvey Locke, conseiller spécial de la négociatrice en chef du Canada Divers experts financiers examineront la possibilité pour le secteur privé d'investir dans la protection d'une nature intacte pour atteindre des objectifs en matière de biodiversité et de climat, à l'appui d'un CMB ambitieux.
10:30–12:30 Tous ensemble : Collaboration inclusive dans la protection de la biodiversité contre les impacts des espèces exotiques envahissantes Conseil canadien sur les espèces envahissantes Les espèces exotiques envahissantes (EEE) sont un facteur direct de perte de biodiversité à l'échelle mondiale, affectant le biote indigène dans presque tous les écosystèmes et coûtant des milliards de dollars par an. Le Conseil canadien sur les espèces envahissantes (CCEE) est la voix nationale qui rassemble les organisations pour prévenir les EEE. S'appuyant sur le travail du CCEE pour favoriser la collaboration entre les parties prenantes et les détenteurs de droits, cet événement examinera la myriade d'interfaces juridictionnelles et de gestion des terres qui peuvent constituer des obstacles aux efforts multipartites en matière d'EEE. Les perspectives des détenteurs de droits autochtones et des gestionnaires des terres qui mènent des initiatives d'intendance multipartites au Canada et ailleurs, identifieront les pratiques de gouvernance, de relations et de gestion qui permettent de trouver des solutions collaboratives.
13:30–14:30 Ville amie des oiseaux à la COP15 Nature Canada; partenaires locaux; Nature Canada est fier de se joindre à l'honorable Steven Guilbeault, ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada, pour reconnaître 14 villes amies des oiseaux à travers le Canada. La désignation Ville amie des oiseaux a été développée par Nature Canada afin d'encourager les villes et les municipalités canadiennes à devenir des lieux plus sûrs et agréables pour les oiseaux. Après une présentation vidéo spéciale de l'auteure canadienne de renommée mondiale et amoureuse de longue date des oiseaux, Margaret Atwood, le Min. Guilbeault signera les certificats officiels des 14 villes certifiées.
15:00–16:00 Défis et solutions de la jeunesse de première ligne en matière de biodiversité Collectif Muskrat Les jeunes autochtones et racialisés partageront les défis auxquels ils sont confrontés dans les communautés les plus touchées par les problèmes de biodiversité au Canada et comment ces défis sont liés à CdP15. Ils parleront également de l'importance de soutenir la résilience et les solutions de diverses communautés.
17:00–19:00 Réception organisée par Canards Illimités Canada : Célébrer la conservation de la biodiversité et la durabilité de l’agriculture Canards Illimités Canada ; Canards Illimités ; Canards Illimités Mexique Nous sommes confrontés à des défis sans précédent comme la perte de biodiversité, le changement climatique, l'insécurité alimentaire et hydrique, la malnutrition, tout en ayant une population croissante. En outre, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture a estimé que la production alimentaire devait augmenter de 60 % d'ici à 2050. L’agriculture durable doit faire partie de la solution pour conserver la biodiversité et atténuer les pressions négatives de ces défis. Cet événement interactif de type réception réunira des experts de premier plan sur l'avancement des résultats en matière de biodiversité au Canada et ailleurs grâce à des solutions agricoles durables. L'événement offrira des occasions de réseauter, d'apprendre et de partager des connaissances sur les contributions des solutions agricoles durables à l'atteinte des résultats en matière de biodiversité.
19:30–21:00 Leadership canadien en matière du bien-être des animaux et de la biodiversité : de nouvelles voix dans cet espace Protection mondiale des animaux ; Jane Goodall Institute of Canada ; Canadian Youth Biodiversity Network ; Premières Nations côtières Un événement passionnant réunissant diverses voix et idées d'intervenants canadiens sur le rôle de One Health et du bien-être animal dans la protection de la biodiversité. Tous les intervenants présenteront leurs travaux les plus novateurs en matière de protection des animaux sauvages et de la biodiversité et expliqueront pourquoi le bien-être des animaux est une considération essentielle. Les présentations seront suivies d'une table ronde où un modérateur guidera une conversation perspicace sur le rôle du bien-être animal et de la conservation compatissante par rapport à la cible 5 du Cadre mondial pour la biodiversité pour l’après 2020.
Vendredi 9 décembre 2022 – Journée des zones protégées
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
8:30–10:00 Le rôle de l'AFAC dans la réalisation des cibles 21 et 22 du Cadre mondial pour la biodiversité L’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) Les peuples autochtones ont joué un rôle essentiel dans le maintien du monde tel que nous le connaissons. Bien que le potentiel du savoir autochtone à contribuer à l'action climatique mondiale soit maintenant largement reconnu, il ne s'est pas traduit par des actions tangibles. Grâce à cet événement, l'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) représentera les voix autochtones des femmes, des filles, des personnes aux deux esprits, transgenres, et celles qui indiquent leur appartenance à divers groupes de genre dans l'élaboration des politiques nationales et dans les forums et initiatives de développement mondial. Cet événement permettra aux participants d'en apprendre davantage sur le rôle et l'action des peuples autochtones, y compris les femmes, les filles, les personnes aux deux esprits, transgenres, et celles qui indiquent leur appartenance à divers groupes de genre, en vue d'atteindre les objectifs 21 et 22 du Cadre mondial pour la biodiversité.
11:30–12:30 L'intersection entre la foresterie durable canadienne et la conservation de la biodiversité Environnement et Changement climatique Canada Le Canada abrite 9 % des forêts du monde et les forêts couvrent environ 40 % des terres du pays. Les forêts canadiennes sont gérées de manière à préserver la biodiversité. La reconnaissance des terres au sein des forêts aménagées qui permettent de conserver la biodiversité est essentielle pour atteindre divers objectifs nationaux et internationaux en matière de biodiversité. Cet événement mettra l'accent sur la variété des perspectives, des partenariats et des initiatives en cours pour atteindre ces résultats positifs. Cet événement mettra en évidence à la fois la variété des voix essentielles axées sur les forêts du Canada ainsi que plusieurs actions clés qui conservent et restaurent déjà ce biome.
13:30–15:30 Des terres et des gens en santé : Cogestion des aires protégées et conservées autochtones dans les Territoires du Nord-Ouest Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ; Conseil de gestion des aires protégées autochtones et territoriales Thaidene Nëné ; Conseil de gestion des aires protégées autochtones et territoriales Ts'udé Nilįné Tuyeta ; Fondation Kasho Go'tine En 2019, les deux premières aires protégées territoriales ont été créées en vertu de la Loi sur les aires protégées des Territoires du Nord-Ouest (TNO) nouvellement adoptée. Ces aires protégées chevauchent les aires protégées et conservées autochtones établies par les gouvernements autochtones. Des représentants de TNO et des membres des conseils de gestion des zones protégées territoriales partageront leurs expériences et leurs perspectives sur l'élaboration et la mise en œuvre d'une approche progressive de la protection de la biodiversité et de la continuité culturelle dans les TNO, qui s'est développée au cours des deux dernières décennies. Ce cercle de partage sera animé par des représentants de deux zones nouvellement établies, Ts'udé Nilįné Tuyeta et Thaidene Nëné. Ces zones offrent un exemple innovant de co-gouvernance entre les gouvernements autochtones et publics. Leurs succès et leurs défis sont riches d'enseignements pour le Canada qui cherche à protéger une plus grande partie du monde naturel et à travailler avec les peuples autochtones dans le respect et la collaboration.
17:30–18:30 Les prairies et les autres mesures efficaces de conservation par zone et la séquestration du carbone Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) ; Agriculture et Agroalimentaire Canada Cet événement traitera des avantages de la protection des prairies indigènes, de la façon dont elles peuvent contribuer à la biodiversité et de la façon dont les prairies bien gérées peuvent séquestrer et stocker le carbone. La présentation traitera de la façon dont la conservation peut être compatible avec l'élevage et la production de bovins de boucherie. Un débat d'experts suivra, au cours duquel tous les représentants auront l'occasion de présenter l'intersection entre le climat, le carbone et la nature.
19:00–20:00 Établir collectivement le programme de recherche pour la conservation des chauves-souris indigènes Programme de conservation des chauves-souris indigènes du zoo de Toronto ; Société de gestion des déchets nucléaires ; Métis Nation of Ontario Ce partenariat est un modèle exemplaire de collaboration entre l'industrie, la communauté scientifique, les peuples autochtones (Premières nations et Métis) et les communautés locales qui travaillent collectivement pour sauver et protéger les chauves-souris en voie de disparition en Ontario et pour faire avancer la réconciliation. Cet événement montrera que la conservation est un sport d'équipe grâce à une présentation multimédia interactive à laquelle participeront le responsable du programme de conservation des chauves-souris autochtones du zoo de Toronto, des citoyens de la communauté de la Métis Nation of Ontario (MNO), ainsi que des écologistes et des spécialistes de l'engagement autochtone de la Société de gestion des déchets nucléaires. Les sujets abordés seront les suivants : la conservation des chauves-souris par le biais d'une surveillance acoustique de pointe ; les enquêtes de piégeage et de remise en liberté à l'aide de nouvelles technologies telles que les leurres acoustiques et la télémétrie radio perfectionnée ; la collaboration efficace au sein des structures de gouvernance autochtones ; et le pouvoir de la science au service de la communauté. La présentation sera suivie d'un débat sur les succès et les leçons tirés de ce partenariat pluriannuel financé par des fonds substantiels.
Samedi 10 décembre 2022 – Journée du financement innovant
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
9:30–11:00 Approche du financement de projets de conservation menés par les autochtones dans la zone d'étude de Stein Nahatlatch Institut pour l’IntelliProspérité; Resolve Canada Une discussion de groupe mettant en évidence les partenaires nécessaires et les approches adoptées pour proposer un million d'hectares pour la conservation dirigée par les autochtones dans le bassin versant de Stein Nahatlatch en Colombie-Britannique. Le panel comprendra des leaders autochtones qui défendent le projet et des partenaires de projet qui aident à comprendre et à quantifier les valeurs des écosystèmes et à attirer de nouvelles formes de financement. Il s'agira d'un exemple de financement appliqué à la conservation dans le contexte canadien.
11:30–13:00 La gouvernance inuite dans la conservation et la protection de l'Inuit Nunaat Conseil circumpolaire inuit (CCI); Association inuite du Qikiqtani (AIQ); Nunavut Tunngavik Inc. (NTI); La Société régionale inuvialuit; gouvernement du Nunatsiavut; Makivik Une approche de la conservation centrée sur les Inuits est un avenir où toutes les terres et les eaux de l'Inuit Nunangat sont gérées par les Inuits, sur la base des valeurs, des lois et de la gouvernance inuites. Elle tient compte des différences régionales et des progrès réalisés dans le cadre des négociations actuelles et reconnaît l'importance des autorités régionales pour gérer leurs terres, leurs eaux et leurs glaces pour leurs communautés. Cette séance d'experts discutera des approches régionales et de la façon dont elles sont uniques et variées à travers l'Inuit Nunangat et l'Inuit Nunaat (circumpolaire). Elle cherchera à susciter une discussion entre les dirigeants inuits canadiens et les praticiens de la conservation, les peuples autochtones du monde entier afin de partager les meilleures pratiques, ainsi que les perspectives de financement des gouvernements et de la conservation.
14:00–15:30 Recherche menée par les Inuits pour comprendre la perte de biodiversité et les mesures à prendre Conseil circumpolaire inuit (CCI); L’Inuit Tapiriit Kanatami (ITK); Nunavut Tunngavik Inc. (NTI); La Société régionale inuvialuit; Makivik; gouvernement du Nunatsiavut; représentants de la communauté, partenaires de recherche fédéraux et universitaires (à confirmer). Cet événement mettra en lumière les activités de recherche menées avec succès par les Inuits et la capacité de l'Inuit Nunangat à soutenir la conservation de la biodiversité. Il existe de nombreux exemples dans l'Inuit Nunangat qui s'appuient sur les connaissances que les Inuits ont de l'environnement arctique et des changements qui se produisent dans leur patrie. Qu'il s'agisse de la surveillance des plastiques marins, de l'exploitation des espèces sauvages, des études sur la santé des populations, de la qualité de l'eau, du pergélisol ou des contaminants, les Inuits prennent des initiatives extraordinaires pour protéger la terre, l'eau, la glace et les espèces sauvages dont dépendent leurs communautés. Conformément à la stratégie nationale inuite en matière de recherche et à la politique de l'Inuit Nunangat, l'autodétermination est atteinte grâce au rôle de premier plan joué par les communautés dans la recherche dans l'Arctique et constitue une contribution précieuse à la conservation et à la protection de la biodiversité du Canada.
17:00–18:00 La richesse inclusive comme mesure de la durabilité et de l'équité Institut international pour le développement durable (IIDD); Centre de recherches pour le développement international (CRDI); Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) Le capital naturel et la biodiversité contribuent de manière significative à la richesse d'un pays. Cependant, ces contributions de la biodiversité et du capital naturel aux économies - et à notre bien-être - sont largement négligées par les mesures économiques dominantes telles que le PIB. Comme l'a déclaré le professeur de Cambridge Sir Partha Dasgupta dans une analyse de l‘économie de la biodiversité pour le Trésor britannique, le PIB est peut-être «indispensable à l'analyse et à la gestion macroéconomiques à court terme, mais il est totalement inadapté à l'identification du développement durable». Quels cadres alternatifs pourraient donc compléter le PIB pour permettre aux décideurs et aux citoyens de comprendre si leurs voies de développement sont durables ? Cet événement de collaboration entre l'IIDD, le CRDI et le PNUE vise à aider les pays en développement à estimer la valeur du capital naturel et de la biodiversité, en explorant les défis liés aux données et les implications en matière de politiques. Ce travail est basé sur l'estimation par l'IIDD de la richesse canadienne en 2016 et 2018.
18:30–20:00 Gouvernance et conservation à Eeyou Istchee, Québec, Canada Grand Conseil des Cris Eeyou Istchee est le territoire traditionnel et la patrie des Cris du nord du Québec. En 2015, le Grand Conseil des Cris a élaboré la Stratégie régionale de conservation crie qui a fourni un cadre pour le développement d'initiatives de conservation et d'aires protégées dans l'Eeyou Istchee et a décrit la vision, les objectifs et l'approche de planification. À la fin de 2020, le réseau final d'aires protégées pour l'Eeyou Istchee totalisait plus de 100 000 km2, ce qui représente environ 24 % du territoire. Cet événement soulignera notre réussite dans l'atteinte de l'objectif international ainsi que les réalisations en matière de gouvernance telles que le développement d'un programme de gardiens pour sauvegarder le territoire Eeyou. De plus, nous présenterons l'idée d'un programme de crédit carbone dirigé par les autochtones, qui serait bénéfique pour la biodiversité et la lutte contre le changement climatique.
Dimanche 11 décembre 2022
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
9:30–11:30 En route vers l’Objectif 1 du Canada: Appliquer la réconciliation dans un processus politique de niveau national Plenty Canada ; Environnement et Changement climatique Canada, Service canadien de la faune, Direction des aires protégées ; Comité directeur national de l’initiative En route vers l’objectif 1 En route vers l’objectif 1 du Canada était le processus mis en place par le Canada pour faire participer les détenteurs de droits et les parties prenantes à l'avancement de la cible 11 d'Aichi. Unique au Canada, En route vers l’objectif 1 s'est inspiré dès le départ du protocole de gouvernance autochtone, ce qui a donné lieu à des engagements fermes pour centrer le leadership, les systèmes de connaissances et la gouvernance autochtones dans l'avenir. Cet événement explorera le processus de Pathway, décrira les résultats mis en évidence dans le rapport Nous nous levons ensemble et discutera de la façon dont il a catalysé un mouvement significatif soutenant la conservation dirigée par les autochtones. En route vers l’objectif 1 peut être un modèle pour ceux qui cherchent des moyens d'impliquer les peuples autochtones et leurs systèmes de connaissances dès le début de la planification des objectifs post-2020. Rappeler aux participants les engagements pris par le Canada en 2018 et les recommandations formulées dans le rapport En route 2021 peut également aider le Canada à atteindre ses objectifs post-2020.
12:00–13:00 Restauration et protection de l'habitat dans la communauté mohawk de Kahnawà:ke Bureau de protection de l'environnement de Kahnawà:ke (KEPO) Le Bureau de protection de l’environnement de Kahnawà:ke présentera l'achèvement réussi d'un projet de restauration de l'île et de la baie de Tekakwitha à Kahnawà:ke. Cette zone de la communauté a été formée par la construction de la Voie maritime du Saint-Laurent qui a considérablement restreint l'accès au fleuve Saint-Laurent. Au fil du temps, la baie qui s'est formée s'est remplie de sédiments, ce qui en a réduit l'utilité pour la communauté et la faune. L'île, créée à partir de roches et d'argile extraites de la Voie maritime, manquait de biodiversité. Le projet a permis de créer de vastes zones humides sur l'île et d'améliorer les possibilités pour les membres de la communauté et la faune. Le Bureau discutera également de son projet actuel, qui vise à désigner comme protégés des habitats importants au sein de la communauté. Kahnawà:ke maintient des habitats importants qui sont devenus rares dans le sud du Québec. Une combinaison de terres communes et privées est ciblée pour assurer le maintien de l'importante biodiversité de Kahnawà:ke et la poursuite des activités culturelles à l'intérieur des limites de la communauté.
14:00–15:30 Le trésor mondial - Forêts boréales, tourbières et océan Wildlands League ; Audubon États-Unis Cet événement rassemble les valeurs autochtones visant à protéger l'une des plus grandes réserves de carbone au monde et la pépinière d'oiseaux du continent, soutenues par la science et les défenseurs de l'environnement.
16:30–18:00 Un modèle pour la mise à l'échelle de la conservation de la biodiversité mondiale avec les populations autochtones et les communautés locales : quatre études de cas démontrent une mobilisation efficace des ressources canadiennes Le Fonds international de conservation du Canada Un court métrage et un débat d'experts mettront en lumière les projets internationaux du Fonds international de conservation du Canada (FICC) qui impliquent de travailler avec les peuples autochtones et les communautés locales pour conserver la biodiversité. Ce travail démontre le potentiel d'une mobilisation importante et efficace des ressources pour la conservation dans les pays en développement. Cet événement présentera un modèle par lequel les Canadiens peuvent soutenir les peuples autochtones et les communautés locales dans les pays en développement d'une manière efficace et rentable qui conserve la biodiversité et protège les droits des autochtones, en s'appuyant sur des études de cas en Amazonie brésilienne, au Panama, en RDC et au Malawi.
17:00–19:00 Le leadership et les collaborations autochtones mènent à la restauration écologique et culturelle à Gwaii Haanas Parcs Canada Des experts sur le terrain, soutenus par des moyens audiovisuels étonnants, montreront comment la gestion coopérative et le travail de restauration écoculturelle, guidés par l'éthique et les valeurs de la loi haïda, tissent ensemble le savoir traditionnel haïda et la science occidentale, et établissent des relations avec l'industrie et le monde universitaire, pour soutenir des résultats écologiques et culturels tangibles qui font également progresser les connaissances pour favoriser la biodiversité et la continuité culturelle.
18:30–20:00 Faire progresser l'intendance des forêts comme solution pour la conservation de la biodiversité Forest Stewardship Council Canada (FSC Canada) ; Forest Stewardship Council A.C. ( FSC International) L'intendance des forêts, ou l'approche holistique dans laquelle les forêts du monde sont activement gérées, entretenues, protégées et restaurées, est une solution importante pour faire face à la crise de la biodiversité. Cela implique la création d'un système dans lequel les sociétés valorisent les forêts non seulement pour les produits commerciaux qu'elles fournissent, mais aussi pour les avantages intangibles qu'elles génèrent - leurs services écosystémiques - tels que la conservation de la biodiversité. Les solutions forestières telles que celles fournies par le Forest Stewardship Council (FSC), notamment la certification des forêts, la procédure relative aux services écosystémiques et les indicateurs de suivi - sont un élément clé de la réalisation du cadre mondial pour la biodiversité post-2020. Cet événement réunira des représentants de haut niveau du FSC et des gouvernements clés qui discuteront des défis et des opportunités pour démontrer la valeur des forêts et de la manière dont les solutions forestières peuvent être davantage intégrées par les gouvernements pour mesurer les progrès vers ces objectifs et soutenir les efforts collectifs.
Lundi 12 décembre 2022
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
9:30–11:00 Semences de changement - Mettre en évidence le rôle du Canada dans la restauration des forêts et des terres Ressources naturelles Canada, Le Service canadien des forêts Canada, Le Service canadien des forêts L'intendance des forêts, ou l'approche holistique dans laquelle les forêts du monde sont activement gérées, entretenues, protégées et restaurées, est une solution importante pour faire face à la crise de la biodiversité. Cela implique la création d'un système dans lequel les sociétés valorisent les forêts non seulement pour les produits commerciaux qu'elles fournissent, mais aussi pour les avantages intangibles qu'elles génèrent - leurs services écosystémiques - tels que la conservation de la biodiversité. Les solutions forestières telles que celles fournies par le Forest Stewardship Council (FSC), notamment la certification des forêts, la procédure relative aux services écosystémiques et les indicateurs de suivi - sont un élément clé de la réalisation du cadre mondial pour la biodiversité post-2020. Cet événement réunira des représentants de haut niveau du FSC et des gouvernements clés qui discuteront des défis et des opportunités pour démontrer la valeur des forêts et de la manière dont les solutions forestières peuvent être davantage intégrées par les gouvernements pour mesurer les progrès vers ces objectifs et soutenir les efforts collectifs.
9:30–11:30 Création de jardins pour pollinisateurs, une solution durable pour la santé urbaine Coopérative de Polliflora Saviez-vous qu’il existe plus de 375 espèces d’abeilles sauvages au Québec? Les pollinisateurs et les plantes mellifères sont un duo incroyable et indispensable à la biodiversité en ville et en campagne. Leur cohabitation de longue date a laissé place à des relations étroites, et à des modes de vie uniques ! Lors de ce kiosque, découvrez les espèces les plus communes des pollinisateurs et des plantes sauvages, leur rôle irremplaçable dans les écosystèmes ainsi que des solutions pour les protéger.
13:45–15:15 Tisser des liens entre le savoir autochtone et la science occidentale : Échos des forêts Ressources naturelles Canada, Le Service canadien des forêts Cet événement mettra en lumière trois projets forestiers novateurs qui, chacun à leur manière, ont réussi à tisser le savoir autochtone et la science occidentale au profit de la biodiversité et de tous les intervenants. Qu'il s'agisse du nouveau programme pancanadien de collecte de semences autochtones, du projet de partenariat pour l'utilisation d'herbicides alternatifs 2.0 en Ontario ou de la zone protégée autochtone Ya'nienhonhndeh au Québec, les scientifiques du Service canadien des forêts et les partenaires autochtones guideront l'auditoire dans un voyage fascinant à travers le Canada, en partageant les principales leçons apprises en cours de route.
18:00–19:30 Territoires du Nord-Ouest Projet Finance for Permanence L’Initiative de leadership autochtone (ILA) ; Campagne Internationale pour la Conservation Boréale Cet événement soulignera les efforts en cours entre les gouvernements autochtones, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (TNO), Environnement et Changement climatique Canada et les donateurs privés pour explorer et concevoir une initiative de financement de projet pour la permanence pour les TNO.
19:30–20:30 Financement de projets pour la permanence : Un modèle transformateur pour soutenir la conservation dirigée par les autochtones à travers le Canada. L’Initiative de leadership autochtone (ILA); Enduring Earth; plusieurs partenaires autochtones Cet événement explorera le potentiel de transformation des initiatives des Projets de financement pour la permanance (PFP) au Canada. Cette approche est mise en avant par une nouvelle coalition appelée Enduring Earth pour soutenir des approches intégrées de la conservation de la nature, de la santé des écosystèmes, du bien-être des communautés et de la durabilité économique. Les PFP potentiels mis en évidence lors de l'événement comprennent des efforts dans les Territoires du Nord-Ouest, la côte de la Colombie-Britannique, la région de Qikiqtaaluk au Nunavut et l'ouest de la Baie James. Ces PFP pourraient contribuer de manière significative à combler l'écart entre le Canada et ses objectifs de 25 % et de 30 % et fournir des modèles puissants de réconciliation en action et d'économies et de communautés locales fortes.
Mardi 13 décembre 2022 – Journée de la science et de la technologie
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
9:30–11:00 La science et la politique de la biodiversité : une conversation entre le ministre canadien de l'Environnement et du Changement climatique et l'expert scientifique en chef du Canada Bureau de la Conseillère scientifique en chef; Environnement et Changement climatique Canada Alors que le monde est au bord d'une crise de la biodiversité, le ministre canadien de l'Environnement et du Changement climatique, l'honorable Steven Guilbeault, et la conseillère scientifique en chef du Canada, Mme Mona Nemer, engageront une discussion sur l'utilisation de la science pour relever les défis du déclin de la biodiversité au Canada, y compris les causes et les solutions. L'interconnexion de la biodiversité et du changement climatique sera également explorée sous l'angle de la recherche, de l'innovation et de la collaboration multilatérale.
9:30–12:30 Données et analyses géospatiales pour une gestion efficace des changements de la biodiversité Ressources naturelles Canada, Centre
Canadien de cartographie et d'observation de la terre
Le Centre canadien de cartographie et d'observation de la terre est le centre d'excellence du Canada en matière de science de la télédétection, de capteurs, d'applications de données, de soutien aux services satellitaires et de réception, d'archivage et d'accès aux données satellitaires. Cet événement démontrera comment l'utilisation de données ouvertes, de cartes, d'images satellitaires, d'analyses de données et de ressources géospatiales ouvertes pour gérer la biodiversité et éclairer la prise de décision contribuera à préserver les habitats et les espèces pour les générations futures. Nous ferons également une démonstration de GEO.ca, le résultat de sept années de collaboration entre les intervenants fédéraux, provinciaux et territoriaux, sous la direction de Ressources naturelles Canada. Cette collaboration réunit des données qui font autorité, des technologies et des applications de pointe, ainsi que des logiciels libres, pour une solution pangouvernementale de découverte et de partage de données géospatiales.
11:30–13:00 Des histoires qui nous relient : La consilience de la biodiversité Environnement et Changement
climatique Canada
, Conservation de la nature Canada, Bureau de la Conseillère scientifique en chef, Université Memorial de Terre-Neuve
Les gens communiquent par le biais des contes depuis des millénaires. Cet événement utilisera les contes pour explorer l'intersection de la conservation de la nature et du changement climatique, y compris les impacts du climat sur la biodiversité et les avantages climatiques de la conservation de la biodiversité. Entrecoupés d'expressions artistiques, les débats d'experts porteront sur l'imbrication de la science, des connaissances indigènes et des systèmes de valeurs nécessaires pour guider l'action. Nous suivrons un récit autour de générations, avec les perspectives d'un poète sur les changements du climat et de la biodiversité, ainsi que l'espoir et l'action pour l'avenir. Le titre de notre session a de multiples significations : relier les systèmes de connaissances et les disciplines, relier la science et la politique, se connecter à la nature, se connecter entre les générations, relier la biodiversité et les crises climatiques aux personnes, et un clin d'œil à la connectivité du paysage et aux personnes comme éléments fondamentaux d'un avenir sain.
13:30–15:30 Les entreprises investissent dans la biodiversité et les objectifs climatiques pour soutenir le Cadre mondial pour la biodiversité et l'Accord de Paris (anglais) Harvey Locke, conseiller spécial de la négociatrice en chef du Canada Divers experts financiers examineront la possibilité pour le secteur privé d'investir dans la protection d'une nature intacte pour atteindre les objectifs en matière de biodiversité et de climat, à l'appui d'un CMB ambitieux.
15:30–17:30 La philanthropie et le financement du Cadre mondial pour la biodiversité Harvey Locke, conseiller spécial de la négociatrice en chef du Canada Cette session présentera certaines des plus grandes philanthropies du monde et la plus grande du Canada axée sur les investissements dans la biodiversité à l'étranger. Elle abordera la nature de la philanthropie et l'intérêt philanthropique à soutenir tout ou partie du CMB.
17:00–18:00 Atelier d'échantillonnage de l’ADN environnemental : Surveillance biologique des espèces aquatiques d'eau douce Centre des espèces envahissantes Le Centre des espèces envahissantes accueillera un atelier et une démonstration sur l'application et l'utilisation de l'échantillonnage de l’ADN environnemental (ADNe) comme mécanisme de surveillance biologique. L'événement comprendra une brève présentation des avantages et des utilisations de l'ADNe dans le cadre de la surveillance et de la protection de la biodiversité, avec des remarques sur les études de cas précédentes et les espèces aquatiques prioritaires qui ont fait l'objet d'un test d'ADNe. Des réservoirs d'eau individuels et des kits d'échantillonnage seront ensuite fournis à certains participants dans le cadre de petits groupes afin de leur permettre d'acquérir une expérience pratique de l'utilisation des outils d'échantillonnage de l'ADNe aux postes de travail. Cette composante permettra aux participants de se familiariser avec l'utilisation des kits d'ADNe et la façon dont ils peuvent être utilisés dans différentes conditions environnementales. L'atelier aura pour but de donner aux participants l'occasion de se familiariser avec la conservation de la biodiversité et les outils qui la soutiennent.
18:00–19:30 Les zones clés pour la biodiversité - un outil pour une conservation efficace de la biodiversité au Canada Wildlife Conservation Society Canada ; NatureServe Canada Cette table ronde réunira des chefs de file et des partenaires de l'initiative Zones clés pour la biodiversité (ZCB) Canada pour montrer comment ce projet de collaboration rassemble les données et les connaissances sur la biodiversité afin d'identifier toutes les zones clés pour la biodiversité au Canada, et pour présenter les progrès réalisés à ce jour. Les panélistes décriront l'organisation de ZCB Canada, les collaborations avec les partenaires autochtones à travers le pays, la façon dont le projet catalyse l'assemblage et l'organisation des données sur la biodiversité au Canada, le leadership canadien dans l'identification des ZCB pour l'intégrité écologique, et la façon dont le Canada partage les outils et les approches sur les ZCB au niveau mondial. La discussion sera entrecoupée de vidéos de partenaires de tout le pays, décrivant l'importance locale des ZCB sur lesquelles ils travaillent.
20:00–21:00 iTrackDNA - Le Canada, chef de file mondial de la révolution de l’ADN environnemental Université de Victoria ; Première Nation Abitibiwinni L'évaluation précise et rapide des impacts environnementaux sur la biodiversité est l'un des principaux obstacles à une réponse efficace à la pollution, aux changements climatiques et aux espèces envahissantes. En échantillonnant l'eau, le sol ou l'air, l'ADN environnemental (ADNe) offre une solution accessible et rentable pour suivre les espèces en détectant des traces de leur matériel génétique libéré dans l'environnement. Soutenu par le CCCE, Génome Canada et plus de 45 partenaires, iTrackDNA mène la révolution mondiale de l'ADNe en éliminant les obstacles à son adoption par les organismes de réglementation et d'élaboration des politiques. L'événement comprend la projection en avant-première d'une courte vidéo documentaire, suivie de courtes présentations engageantes dirigées par des conférenciers qui sont des chefs de file d'iTrackDNA, de l'Association canadienne de normalisation et des représentants des Premières nations.
Mercredi 14 décembre 2022 – Journée du savoir autochtone
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
8:30–9:30 Présentation de la nouvelle Division des sciences autochtones d'Environnement et Changement climatique Canada Environnement et Changement
climatique Canada
Les conférenciers présenteront la nouvelle Division de la science autochtone (DSA) d'Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) et expliqueront l'importance de la science autochtone et de la mise en œuvre du nouveau cadre du projet Three-Eyed Seeing. Myrle Ballard s'appuiera sur sa vaste expérience dans le domaine de l'eau pour illustrer les synergies entre l'action climatique et la protection de la nature. Elle évoquera également la relation sacrée que de nombreux peuples autochtones entretiennent avec l'eau et soulignera l'importance du débat qui suivra la table ronde. Le sous-ministre adjoint, Dr. Marc D'Iorio, soutiendra le Dr. Ballard en soulignant l'importance du travail effectué par la DSI.
10:00–11:30 Le caribou dans le Haut-Columbia - un impératif autochtone Okanagan Nation Alliance L'Okanagan Nation Alliance (ONA) est engagée dans la conservation de l'habitat du caribou dans la région du Haut-Columbia en Colombie-Britannique (C.-B.). Dans cet exposé, l'ONA présentera deux initiatives importantes qui soutiennent la protection et la restauration de l'habitat du caribou afin de protéger les populations les plus méridionales de caribous des montagnes du Sud. Cette population de caribous s'étendait autrefois vers le sud jusqu'aux États-Unis, la population se réduit vers le nord, l'ONA ne veut pas perdre de caribous de son territoire. Les efforts visant à préserver le caribou comprennent une proposition d'APCA et un traité sur le caribou, afin de déclarer l'engagement des peuples autochtones à préserver le caribou, son habitat et le rôle qu'il joue dans les cultures et l'écologie autochtones.
12:00–13:30 Les voies linguistiques vers les politiques et pratiques de conservation Commission canadienne pour l'UNESCO Au cours de cette session, la CCUNESCO, en collaboration avec les communautés autochtones et ses partenaires, explorera la gestion et la conservation de la diversité biologique en relation avec les langues autochtones en posant les questions suivantes : Quelles sont les implications des langues autochtones dans la transmission des connaissances sur la conservation de la biodiversité ? Comment la langue peut-elle être utilisée pour guider le développement de pratiques et de politiques de conservation des terres ? Les panélistes définiront les liens entre la diversité linguistique et la diversité biologique, discuteront de la manière dont la préservation, la revitalisation, la promotion et l'utilisation des langues indigènes au Canada et à l'étranger influenceront les politiques et les pratiques de conservation, et plaideront pour l'inclusion de la diversité linguistique dans les actions, les critères et les mesures de conservation.
14:00–16:00 Métis de la Rivière Rouge- Améliorer la diversité biologique par la protection et l'intendance Fédération Métis du Manitoba Inc. (MMF) La MMF a lancé une grande variété de programmes communautaires d'éducation, de gestion des ressources et de surveillance environnementale propres aux Métis de la rivière Rouge. Au cours de cet événement, le représentant du Cercle d'experts autochtones et le ministre Will Goodon présenteront les initiatives environnementales actuelles des Métis de la rivière Rouge qui visent à améliorer la diversité biologique de la patrie nationale des Métis de la rivière Rouge par la protection et la gérance des terres et des eaux.
17:00–18:30 Aires protégées et conservées autochtones dans les eaux marines et côtières Assemblée des
Premières Nations
; Premières Nations côtières ; Conseil Nanwakolas ;
Institut des ressources naturelles Unama'ki ; APN Yukon ; APN C.-B.
Une table ronde qui rassemble les présentations des Premières Nations au niveau national, régional (région de la biosphère du Nord de la Colombie-Britannique) et local (Unama'ki, Nouvelle-Écosse) pour souligner comment les Premières Nations sont confrontées à la double crise du changement climatique et de la perte de biodiversité dans leurs eaux côtières et marines, mais aussi comment elles sont particulièrement bien placées pour diriger les efforts de conservation dans ces zones.
18:00–20:00 Co-création de médias visuels environnementaux avec les communautés Secrétariat Torngat de la faune, de la flore et des pêches Par la voix des communautés, le projet HERD raconte l'histoire des perturbations sociales, émotionnelles et culturelles causées par les changements écologiques en donnant un visage humain essentiel au déclin des caribous - notamment le déclin de 99 % du troupeau de caribous de la rivière George, autrefois massif, au Labrador, au Canada. Notre équipe a développé de nombreux films documentaires basés sur la recherche à ce sujet, mais a également défini un processus de travail en collaboration avec les communautés autochtones pour préserver, analyser et partager leurs connaissances relatives aux troupeaux de caribous. Cet événement permettra de découvrir les coulisses de la co-création de médias visuels environnementaux au niveau communautaire.
19:00–20:30 Intendance et conservation : Wendake comme partenaire incontournable pour la conservation Conseil de la Nation Huronne-Wendat, Bureau du Nionwentsïo En 2008, le Conseil de la Nation huronne-wendat a créé le Bureau du Nionwentsïo (BN) dont la mission est d’assumer la responsabilité territoriale de la Nation huronne-wendat (NHW) et l’intendance de la NHW sur son territoire. L’une des manières d’assumer le rôle d’intendance de la NHW passe d’ailleurs par l’implication du BN dans de nombreux dossiers de conservation et de mise en valeur des ressources. En effet, la NHW se positionne comme un acteur incontournable dans la gestion et dans la conservation du Nionwentsïo et est une alliée pour les acteurs régionaux, les gouvernements et pour le milieu de la recherche académique qui souhaitent concrétiser d’ambitieux projets de conservation. Fière de ses réalisations concrètes dans le domaine de la conservation, la NHW tient à les mettre en lumière lors de cet événement en plus de démontrer qu’un rôle central doit être accordé aux Premières Nations pour la gestion et pour la conservation des ressources naturelles.
Jeudi 15 décembre 2022 – Journée de la femme et de la jeunesse
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
9:30–11:30 Exposition d'affiches numériques sur les femmes en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques (STIM) Pêches et Océans Canada ; Ingenium Pour atteindre l'équité entre les sexes, il est nécessaire de transcender les géographies, les cultures et les générations, et de reconnaître et de corriger les disparités pour obtenir des changements durables et efficaces. Un effort continu pour assurer la diversité et l'équité entre les sexes dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STIM) est essentiel pour ouvrir des possibilités de relever les défis mondiaux. L'équité entre les sexes est une priorité pour le Canada et un facteur essentiel à la réalisation des objectifs de développement durable de l'Agenda 2030 et du Cadre mondial pour la biodiversité. Une exposition tournante d'affiches numériques présentera les réalisations des Canadiennes dans les STIM, fera la promotion des carrières potentielles pour les femmes dans les STIM et soulignera l'importance de faire progresser l'équité entre les sexes dans les sciences. Cette exposition met également en lumière les préjugés sexistes persistants, souvent implicites, afin d'améliorer la participation, l'inclusion, le leadership et la reconnaissance des femmes dans les STIM.
10:00–11:30 Un plan d'action pour freiner et inverser la perte de milieux naturels au Canada : Que faut-il faire à l'échelle du pays ? Nature Canada ; Wilderness Committee ; Ecology Action Centre Le Canada s'est engagé à stopper et à inverser la perte de nature d'ici 2030, mais comment le pays atteindra-t-il cet objectif ambitieux ? Ce panel offrira au public l'occasion d'entendre de multiples points de vue sur ce qu'il faudra faire pour stopper et inverser la perte de nature d'ici 2030 au Canada, ouvrant ainsi la voie au rétablissement complet de la nature d'ici 2050. Les panélistes confirmés représentent diverses voix régionales, et comprennent : Graham Saul, directeur exécutif de Nature Canada ; Mandy Gull-Masty, grande cheffe de la Nation Crie d'Eeyou Istchee ; Charlotte Dawe, responsable de la campagne de conservation et de politique du Wilderness Committee ; Gord Vaadeland, directeur exécutif de la SNAP Saskatchewan ; et Maggy Burns, directrice exécutive de l'Ecology Action Centre. Patricia Zurita, PDG de BirdLife International, parlera de l'importance mondiale des mesures prises par le Canada pour protéger et restaurer ses espèces et ses habitats. Steven Guilbeault, ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada*, répondra aux interventions des panélistes et fera des remarques sur l'engagement du Canada à élaborer un plan d'action national ambitieux pour stopper et inverser la perte de la nature. Une séance de questions et réponses suivra. *La présence de la ministre Guilbeault est prévue, mais à confirmer.
12:00–13:00 Vision 2022 : 20 jeunes font entendre leur voix sur 22 objectifs. Youth Leadership in Sustainability Dans le cadre d'une performance en direct, vingt élèves de 11e et 12e années du programme Youth Leadership in Sustainability (YLS) présenteront des visions contrastées de leur avenir et établiront un lien entre ces visions et l'ambition des gouvernements dans la poursuite des 22 objectifs du Cadre mondial pour la biodiversité. Les élèves décriront brièvement la trajectoire actuelle, en créant un montage de l'avenir qui leur fait peur. L'accent sera ensuite mis sur 2030, les élèves décrivant ce à quoi ressemble leur monde actuel grâce à la mise en œuvre réussie des objectifs de 2030 et comment cet avenir a été assuré. La présentation se terminera par des appels à l'action brefs et percutants – cible par cible – et enfin par un court montage des déclarations d'espoir et de crainte des jeunes.
14:00–15:30 Kitaskinaw Pimatsowin - Notre terre est notre vie : Table ronde sur le leadership des Métis en matière de protection de la nature Ralliement national des Métis ; Les Femmes Michif Otipemisiwak Joignez-vous à nous pour une discussion en groupe organisée conjointement par Les Femmes Michif Otipemisiwak et le Ralliement national des Métis. Au cours de la discussion Kitaskinaw Pimatsowin sur le leadership des Métis en matière de protection de la nature, vous entendrez des récits provenant de toute la patrie historique des Métis sur la façon dont les communautés prennent soin des terres et des eaux. Les communautés métisses ont une longue tradition d'intendance des terres et des eaux et de protection de tous les éléments de la nature, car le bien-être de l'environnement naturel est étroitement lié au bien-être de la Nation métisse. Cet événement permettra de partager les perspectives, les connaissances et les expériences des femmes et des jeunes métis en matière de lecture de la terre, dans le cadre d'une présentation des actions de conservation et de lutte contre le changement climatique menées par les membres dirigeants du Ralliement national des Métis et Les Femmes Michif Otipemisiwak. Les crises jumelles de la perte de biodiversité et du changement climatique menacent les systèmes mêmes dont dépend le mode de vie des Métis. Les mesures visant à rétablir la nature et à lutter contre les changements climatiques doivent donc faire une place au leadership et aux systèmes de connaissances des Métis.
17:00–18:00 Nourrir la nature: Financement de solutions fondées sur la nature pour le climat, la biodiversité et les communautés Fonds d'investissement climatique Cet événement rassemble des leaders gouvernementaux, autochtones et de la société civile en faveur de solutions basées sur la nature, et présente le nouveau programme Nature, peuple et climat (NPC) du Fonds d'investissement climatique (FIC). L'égalité des genres et l'inclusion sociale sont au cœur de la mission des FIC. Le programme NPC des FIC comprend un mécanisme spécial de dons (MSD) qui fournit un financement direct aux populations autochtones et aux communautés locales (IPLC) et comprend des mesures visant à donner la priorité aux femmes et aux jeunes. En outre, le programme NPC cherche à réduire le fossé grandissant du financement de la nature. Selon les Nations unies, les investissements annuels dans la nature des nations du G20 doivent augmenter de 165 milliards de dollars supplémentaires par an – soit une augmentation de 140 % par rapport aux niveaux actuels – pour atteindre les objectifs en matière de biodiversité, de restauration des terres et de climat d'ici 2050. Les investissements dans la nature sont nécessaires de toute urgence et ont le potentiel de profiter au climat, à l'économie et aux personnes.
17:00–18:30 Connecter et inspirer les jeunes d'un pôle à l'autre Fondation SOI (Students on Ice) Cet événement présente la Fondation SOI (Students on Ice) comme une réussite internationale et canadienne au cours des 23 dernières années. Partageant des histoires d'éducation, d'engagement, de conservation des océans et de la biodiversité, de développement durable et de réconciliation, SOI présentera les prochaines étapes alors qu'elle continue à inspirer des générations de leaders, de chercheurs et de scientifiques d'un pôle à l'autre. L'événement comprendra également l'annonce des prochaines expéditions du SOI dans le cadre de la Décennie des océans, ainsi que de la prochaine phase d'investissement dans son travail en faveur de l'économie bleue durable.
18:30–20:00 Les femmes ouvrent la voie : Conservation des prairies le long de notre rivière Meewasin Valley Authority; Federation of Sovereign Indigenous Nations, l’Assemblée des Premières Nations, Wanuskewin Heritage Park, Métis Nation-Saskatchewan, Parcs Canada; L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Écoutez les témoignages de femmes dirigeantes qui s'efforcent de stopper et d'inverser la perte de biodiversité dans les prairies, l'un des écosystèmes les plus menacés de la planète. Ce travail est enraciné en partenariat avec les gouvernements, les organisations et les communautés autochtones.
Vendredi 16 décembre 2022
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
11:00–18:30 Engager les jeunes du Canada dans l'action climatique Science Nord Cette exposition fait la promotion du projet à plusieurs volets de Science Nord : Engager les jeunes du Canada dans l'action climatique. Ce projet comprend deux expositions itinérantes à l'échelle nationale, Our Climate Quest, qui présentent aux visiteurs le concept de l'action climatique et notre compréhension actuelle du changement climatique par le biais d'observations, de données historiques et du savoir autochtone. L'exposition de 6000 pieds carrés se trouve au Centre des sciences de Montréal pendant la CdP15. L'exposition comporte également un volet numérique qui comprend un site web (climate.sciencenorth.ca) où les visiteurs peuvent s'informer sur la science du changement climatique, s'inspirer des moyens d'agir, partager leur histoire et voir où se dirigent les expositions. Une vaste campagne de médias sociaux présente des vidéos et des infographies éducatives sur le changement climatique.
9:30–11:00 Innavik : Ouvrir la voie à un avenir énergétique propre Université Concordia ; Indigenous Clean Energy L'histoire racontée dans le court-métrage Innavik: Leading the way to a clean energy future (Innavik : Ouvrir la voie à un avenir énergétique propre) est une histoire de véritable leadership climatique. Les habitants d'Inukjuak sont en train de construire une installation hydroélectrique massive (au fil de l'eau, ce qui évite le stockage de l'eau, contrairement à un barrage traditionnel), qui remplacera l'utilisation du diesel de presque 100 %. Lorsque le projet sera opérationnel, dans quelques mois, la réduction des émissions de gaz à effet de serre par habitant sera plus importante que celle réalisée par toute autre communauté au Canada.
11:30–12:30 Panel de haut niveau sur les impacts de la pollution plastique sur la biodiversité : Vers un traité international sur la pollution plastique Environnement et Changement climatique Canada La pollution plastique constitue une crise planétaire avec des impacts sur les écosystèmes, la biodiversité et le climat. Les volumes de pollution plastique qui se déversent dans les zones marines vont presque tripler d'ici 2040. La pollution plastique affecte la vie marine par diverses voies, dont l'ingestion, l'enchevêtrement, les impacts toxiques, et plus encore. Dans un rapport de 2016, le secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB) a reconnu que les débris marins constituent un facteur de stress important au niveau mondial pour l'environnement marin et côtier. Cet événement sera l'occasion de discuter d'une vision fondée sur des preuves pour mettre fin à la pollution plastique, alors qu'un nouvel instrument international juridiquement contraignant sur la pollution plastique, y compris dans l'environnement marin, est en cours d'élaboration, dans le but de conclure la négociation d'ici la fin de 2024.
14:00–15:30 Solutions naturelles pour le climat : Collaborations transformatrices pour une économie positive pour la nature et le climat Nature United Canada Le gouvernement du Canada s'est engagé à investir plus de 5 milliards de dollars dans les Solutions climatiques naturelles (SCN). Ces investissements produisent déjà d'importantes mesures d'atténuation, d'adaptation, de biodiversité et de co-bénéfices sociaux et économiques connexes sur les terres agricoles, les forêts et les territoires autochtones. Pourtant, il faudra beaucoup plus d'argent de toutes les sources pour exploiter le plein potentiel des SNC au Canada. De nombreux investisseurs publics et privés sont prêts à faire leur part, mais ils ont du mal à évaluer les possibilités dans un paysage de plus en plus complexe pour le financement et la mise en œuvre des initiatives de SNC. Réunissant des leaders de secteurs et d'ordres de gouvernement clés, cet événement explore les collaborations et les approches de financement qui s'avèrent prometteuses pour tirer parti de la puissance du SNC en agriculture, en foresterie et dans les communautés autochtones. Les participants repartiront avec une meilleure compréhension des mesures que peuvent prendre les divers intervenants et titulaires de droits pour maximiser les avantages du SNC dans les secteurs clés.
17:00–18:30 Les aires protégées : Une partie de la solution pour mettre en œuvre la double crise de la perte de biodiversité et du changement climatique UICN, Commission mondiale des aires protégées ; Société pour la Conservation de la Vie Sauvage ; Comité canadien pour l'UICN ; Wild Heritage ; NatureServe ; Fondation David Suzuki ; Australian Rainforest Society; Islands Trust Conservancy ; Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP Canada) Un consensus s'est dégagé, dans les communautés scientifiques et politiques, sur l'importance de s'attaquer ensemble à la double crise de la perte de biodiversité et du climat. La protection des écosystèmes existants à forte biodiversité et à forte densité de carbone a été identifiée par beaucoup comme l'action la plus importante pour aborder ce lien. De brèves remarques introductives et un débat d'experts permettront d'explorer les moyens de mettre en œuvre les synergies entre le changement climatique et la biodiversité et de formuler des recommandations sur les politiques les plus efficaces pour aborder le lien entre la biodiversité et le changement climatique, notamment en ce qui concerne les zones protégées et conservées.
19:30–20:30 Innovations pour mieux intégrer la conservation de la biodiversité et la réduction de la pauvreté - Cas des populations des zones de forêts d'Afrique de l’Ouest Centre d'étude et de coopération internationale (CECI); Centre for Biodiversity Genomics, University of Guelph Une forte proportion des populations humaines qui vivent en milieu rural en Afrique de l’Ouest dépendent des ressources naturelles et de la biodiversité pour assurer leurs moyens d’existence et leur sécurité alimentaire. Plusieurs écosystèmes de cette région renferment une très grande biodiversité végétale et animale, dont les forêts guinéennes qui s’étendent de la Guinée à l’ouest jusqu’au Cameroun à l’est et qui sont qualifiées de « hotspot » de biodiversité en raison entre autres de la présence de nombreuses espèces endémiques. Bien que globalement encore assez méconnue pour de grands groupes d’espèces ainsi que pour de nombreuses régions et sous-régions, cette biodiversité est menacée par les activités anthropiques ainsi que par les effets des changements climatiques actuels et projetés dont la hausse des températures moyennes et la plus grande variabilité et irrégularité des précipitations sur base annuelle ainsi que sur de plus longues périodes.
Samedi 17 décembre 2022 – Journée de la conservation de la mer et de l'eau
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
9:30–11:00 Voix des Rivières: Conversation sur la Biodiversité Observatoire international des droits de la Nature (OIDN);
Communauté Innue d'Ekuanitshit
Cet atelier-conférence vise à mettre en conversation différents cas de reconnaissance juridique des droits des rivières afin de mettre en lumière le rôle des droits de la Nature pour la préservation de la biodiversité
9:30–13:00 Mégacéta CREO Inc.; Espace pour la vie (Biodôme) MégaCéta, c’est une expérience immersive, interactive, éducative et ludique qui renouvelle le genre du film immersif en y fusionnant les codes du jeu vidéo et ceux du documentaire animalier. L'objectif : permettre aux visiteurs d’interagir avec des baleines grandeur réelle et ainsi vivre une expérience innovante, unique et mémorable. Qui n’a jamais rêvé de nager avec les baleines? MégaCéta offre cette chance unique d’accompagner les baleines dans leur grand voyage migratoire jusqu’au fleuve St-Laurent et d'interagir avec elles pour découvrir leurs comportements et leurs impacts sur nos enjeux de sociétés.
11:30–12:30 À l'écoute des oiseaux - Comment les organisations autochtones coproduisent des études acoustiques pour informer la conservation et l'intendance Seal River Watershed Alliance; Société nationale Audubon; Poplar River First Nation; Deninu Kue First Nation, CPAWS NWT (en anglais seulement) Les connaissances indigènes sont combinées à une nouvelle technologie d'enregistrement et d'analyse des sons pour en apprendre davantage sur les oiseaux dans les zones protégées indigènes proposées et existantes de la forêt boréale. La Seal River Watershed Alliance (SRWA), une organisation autochtone composée de quatre Premières nations, travaille à la conservation du bassin hydrographique de la rivière Seal, d'une superficie de 50 000 km2, dans le nord du Manitoba. En collaboration avec la Société Audubon, la SRWA a lancé un projet en 2021 pour commencer à recueillir des données d'inventaire des oiseaux à l'aide d'unités d'enregistrement sonore. La Poplar River First Nation et la Deninu Kue First Nation ont lancé des projets de surveillance similaires au cours des dernières années. Ces initiatives montrent que la coproduction de la recherche entre les organisations autochtones et les ONG peut être bénéfique pour la conservation.
14:00–16:00 Protecteurs de l'eau - Défendre les Grands Lacs Fondation Sierra Club Canada; WECAN Cet événement mettra en lumière la vaste biodiversité des Grands Lacs et notre responsabilité commune de protéger ses eaux et son patrimoine vivant contre la pollution. Il mettra en lumière les menaces qui pèsent sur les Grands Lacs et l'eau douce du fait de l'exploitation du pétrole et du gaz par le développement d'oléoducs tels que la ligne 5, qui traverse le détroit de Mackinac entre le lac Michigan et le lac Huron.
14:00–18:00 L’océan, eau douce et nous carte géante et réalité augmentée Coalition canadienne de la connaissance de l'océan La carte géante du sol, Océan, eau douce et nous, (4 m x 5,5 m) sera exposée avec une réalité augmentée (RA) que les participants pourront parcourir et explorer. Cette carte géante du Canada océanique a été conçue comme un outil d'apprentissage et d'engagement pour les écoles et les bibliothèques, les musées et les aquariums, les conférences et d'autres espaces et événements publics à utiliser pendant les célébrations de la Semaine de l'océan au Canada et tout au long de la Décennie des Nations Unies pour l'océan (2021-2030). La réalité augmentée, la vidéo 360 et d'autres activités interactives donnent vie à cette carte géante! La carte a été élaborée par la Coalition canadienne de la connaissance de l’océan en collaboration avec l’Éducation Canadian Geographic, l'École de l'océan (une initiative de l'Office national du film du Canada) et un comité national de conception composé de représentants de Parcs Canada, de Pêches et Océans Canada (MPO), de l'Initiative de leadership autochtone, et de Water Rangers. Le personnel sera disponible sur le terrain pour aider à activer la RA avec les participants.
Dimanche 18 décembre 2022 – Journée de l'agriculture durable
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
9:00–13:00 La biodiversité des sols au service de la santé humaine et environnementale Équiterre Avec sa présence au Pavillon du Canada, Équiterre souhaite démontrer comment les pratiques agricoles impactent notre biodiversité et influencent directement la santé humaine et environnementale.

La biodiversité c’est le vivant. C’est tout ce qui compose nos écosystèmes et qui nous permet de vivre en santé sur notre planète. Plus la diversité microbienne d’un sol est élevée, plus celui-ci est stable et structuré. Un sol en bonne santé permet non seulement de capter davantage de carbone et de réduire les émissions de GES, mais il permet également d’augmenter notre résilience face aux changements climatiques. Une solution gagnante sur toute la ligne!
9:30–11:00 La biodiversité de chez nous : Comment les céréaliers canadiens mènent la gestion durable de l'agriculture Pulse Canada ; Association canadienne des producteurs de canola Les producteurs de grains canadiens ont mis en œuvre des programmes et des pratiques de gestion bénéfiques qui contribuent à la gestion durable de l'agriculture et à l'utilisation responsable des éléments nutritifs et des pesticides, ce qui permet de réduire la pollution de l'environnement et de promouvoir la conservation de la biodiversité à l'échelle de la ferme. Cette séance donnera un aperçu du programme albertain de gestion et de surveillance de l'eau dirigé par des agriculteurs, du programme de gestion des éléments nutritifs 4R, du programme Field Heroes qui sensibilise aux insectes bénéfiques et au rôle qu'ils jouent dans la lutte antiparasitaire, ainsi qu'un aperçu des initiatives de l'industrie visant à élaborer et à mettre en œuvre des mesures de durabilité qui permettent d'évaluer la durabilité des exploitations céréalières canadiennes, comme le calculateur Field Print de Field to Market Canada et la plateforme de mesures de la Table ronde canadienne sur les cultures durables. Joignez-vous à nous pour entendre les experts de l'industrie et les producteurs de grains canadiens et apprendre comment les agriculteurs ouvrent la voie à la gestion durable de l'agriculture.
11:30–13:00 Laboratoires vivants : Une approche collaborative pour protéger la biodiversité dans les paysages agricoles Agriculture et Agroalimentaire Canada ; Agriculture et Agroalimentaire Canada a mis en place un réseau national de 13 laboratoires vivants pour les agroécosystèmes afin d'innover des solutions agricoles fondées sur la nature. Les laboratoires vivants réunissent des organisations régionales, des agriculteurs, des scientifiques, des groupes autochtones et d'autres partenaires du secteur pour élaborer, tester et évaluer conjointement des pratiques de gestion bénéfiques à la ferme. Ces pratiques visent à réduire l'empreinte environnementale du Canada, à préserver la biodiversité et à améliorer la résilience climatique. Ce débat d'experts met en vedette des participants aux laboratoires vivants et des vidéos d'études de cas qui illustrent les progrès et les réussites du réseau de laboratoires vivants d'Agriculture et Agroalimentaire Canada. Le panel sera suivi de discussions de groupe pour révéler leurs perspectives et approches multidisciplinaires uniques en matière de protection de la biodiversité dans les paysages agricoles.
14:00–15:30 Comment relever les défis du Grand parc de l'Ouest et du Paysage humanisé projeté de L’Île-Bizard ? À la découverte de deux projets collectifs d’envergure Ville de Montréal Le Grand parc de l’Ouest (30 Km2) et le Paysage humanisé projeté de L’Île-Bizard (18 Km2) sont deux projets d’envergure portés par la Ville de Montréal dont les territoires se superposent. Ces projets se concrétisent grâce à des partenariats clés avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, les villes et arrondissements concernés, l’Université McGill, des organismes communautaires, des communautés autochtones et tant d’autres. L’événement présentera les deux projets et le public sera invité à participer au processus d’idéation.
14:00–16:00 La biodiversité des sols au service de la santé humaine et environnementale Équiterre Avec sa présence au Pavillon du Canada, Équiterre souhaite démontrer comment les pratiques agricoles impactent notre biodiversité et influencent directement la santé humaine et environnementale.

La biodiversité c’est le vivant. C’est tout ce qui compose nos écosystèmes et qui nous permet de vivre en santé sur notre planète. Plus la diversité microbienne d’un sol est élevée, plus celui-ci est stable et structuré. Un sol en bonne santé permet non seulement de capter davantage de carbone et de réduire les émissions de GES, mais il permet également d’augmenter notre résilience face aux changements climatiques. Une solution gagnante sur toute la ligne!
Lundi 19 décembre 2022
Heure de début Titre de l'événement Organisation Description de l'événement
8:30–9:30 Les ours polaires et le changement climatique : Perspectives inuites en matière de conservation de la biodiversité Environnement et Changement climatique Canada Discussion en groupe et questions et réponses sur les principaux facteurs de stress des écosystèmes et de la faune arctique, en particulier les ours polaires. Les présentateurs seront Dominique Henri, chercheuse scientifique en systèmes de connaissances autochtones et locales et recherche participative; Evan Richardson, chercheur scientifique, écologiste spécialiste des ours polaires ; ainsi que des partenaires autochtones et une artiste graphique.
10:00–11:30 Le Consortium national de connaissances sur le caribou boréal - Une collaboration fructueuse pour la conservation Environnement et Changement climatique Canada Un groupe de quatre personnes, représentant les Premières nations, les Métis, l'industrie et le gouvernement, expliquera pourquoi une collaboration significative entre les secteurs est essentielle pour obtenir des résultats positifs en matière de conservation.
12:00–13:00 Du pire au meilleur : leçons mondiales tirées de la restauration des paysages de Sudbury, au Canada, touchés par les fonderies. Université Laurentienne, Ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l'Ontario, Ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario, Ville du Grand Sudbury, Comité d'intendance du ruisseau Junction, Vale Ltd, Glencore, Université Trent, Université Queen's Autrefois les plus grandes sources atmosphériques de pollution au soufre au monde, avec les vastes dommages connexes à la biodiversité, Sudbury est reconnue pour ses efforts de restauration visant à éliminer cette notoriété. Cet événement présentera les réalisations en matière de restauration, notamment une réduction de 98 % de la pollution atmosphérique causée par une industrie encore florissante, la quasi-élimination des avis sur la qualité de l'air, 10 millions d'arbres plantés par la communauté, le rétablissement de 50 % des populations de poissons de sport disparues, plus de 3 millions de tonnes de carbone séquestré dans la nouvelle forêt urbaine, la conversion de 22 % de la zone endommagée en parcs et réserves, le retrait de la liste d'une espèce du COSEPAC (la truite aurora) et l'émergence d'une industrie biotechnologique fondée sur la récolte durable de métaux critiques pour la cyberéconomie. L'engagement du public, les partenariats étendus, la science universitaire et citoyenne, les réglementations gouvernementales et les innovations industrielles créatives ont été les clés du succès. Le nettoyage de Sudbury a contribué à faciliter la conclusion de l’Accord Canada-États-Unis de 1991 sur les pluies acides et maintenant la "recette de Sudbury", largement partagée et adoptée dans le monde entier.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :