Le Canada et les Premières Nations de la côte font un pas en avant dans la gestion des ressources halieutiques sur la côte centrale de la Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le 11 octobre 2017 – Vancouver (C.-B.) Affaires autochtones et du Nord Canada, Pêches et Océans

Le gouvernement du Canada et les Premières Nations de la côte sont déterminés à travailler ensemble afin de promouvoir une approche plus collaborative et plus efficace de la gouvernance et de la gestion des ressources halieutiques. Leur engagement vise également à rehausser les possibilités économiques qui favorisent la santé, l’autonomie et la durabilité des collectivités des Premières Nations de la côte.

Aujourd’hui, au nom du gouvernement du Canada, la ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord, l’honorable Carolyn Bennett, et le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Dominic LeBlanc, ont signé une entente-cadre de réconciliation concernant les ressources halieutiques avec la chef Marilyn Slett, présidente des Premières Nations de la côte, ainsi qu’avec six chefs des régions du Nord et de la côte centrale de la Colombie-Britannique.

L’entente-cadre de réconciliation détermine les sujets qui feront l’objet de discussions de nation à nation. Elle indique également le processus que le Canada et les sept Premières Nations de la côte signataires mettront en œuvre pour faire progresser une approche plus collaborative à l’égard de la gouvernance et de la gestion des ressources halieutiques ainsi que des possibilités économiques connexes.

Le Canada et les Premières Nations de la côte signataires ont en commun l’objectif de développer et de mettre en place des relations de nation à nation efficaces pour planifier, gérer et surveiller les ressources halieutiques. Ensemble, ils veulent assurer leur durabilité et leur santé dans les régions du Nord et de la côte centrale, afin de garantir une prévisibilité et une stabilité dans la gestion des ressources halieutiques et favoriser le mieux-être des collectivités des Premières Nations de la côte.

L’entente-cadre de réconciliation représente un important pas vers l’avant dans le cadre de l’engagement du gouvernement du Canada à établir avec les peuples autochtones une relation renouvelée de gouvernement à gouvernement qui repose sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.

Citations

« Cette entente est une étape importante pour l’établissement d’une nouvelle et meilleure façon de travailler avec les Autochtones en vue d’accroître les possibilités économiques. Nous travaillons ensemble, de nation à nation, pour planifier l’utilisation durable des ressources halieutiques en préservant l’intégrité écologique, en soutenant l’économie et en favorisant le mieux-être des habitants de la côte. »

L’honorable Carolyn Bennett, M.D., c.p., députée
Ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord

« La collaboration avec les collectivités autochtones au Canada, notamment avec celles représentées dans cette entente-cadre, est essentielle pour que nous puissions protéger les côtes du Canada et disposer de pêches viables sur le plan économique tout en protégeant nos océans pour les générations à venir. » 

L’honorable Dominic LeBlanc, C.P., c.r., député 
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« L’importance de cette entente réside dans le renouvellement des pêches axées sur les collectivités et des pêches commerciales durables le long de la côte dans le Nord et le centre de la Colombie-Britannique. En plus de créer des possibilités dans le cadre des pêches traditionnelles, l’émergence de l’aquaculture durable fera prospérer l’économie côtière. Entre autres, le pétoncle, le panope du Pacifique, l’huître, la palourde et la moule peuvent tous faire l’objet d’une aquaculture durable dans les collectivités côtières du centre et du Nord de la province. »

Chef Marilyn Slett
Président, Premières Nations de la côte

Faits en bref

  • La planification des ressources halieutiques exige des plans de gestion des océans et des côtes ainsi que des plans à l’échelle des collectivités.

  • Les Premières Nations de la côte et la Great Bear Initiative sont une alliance unique de Nations qui vivent le long de la côte du Nord et du centre de la Colombie-Britannique. Chacune des Nations qui forment cette alliance a sa propre culture, son propre régime de gouvernance et son propre territoire.

  • Les Premières Nations signataires de l’entente-cadre de réconciliation, que la Great Bear Initiative Society représente, sont la Première Nation Gitga’at, la Nation Gitxaala, la Première Nation Heiltsuk, la Première Nation de Kitasoo, la Première Nation de Metlakatla, la Nation des Nuxalk et la Nation Wuikinuxv.

Liens connexes

Personnes-ressources

Chef Marilyn Slett
Présidente
Premières Nations de la côte
250-957-7721

Sabrina Williams
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Carolyn Bennett
613-697-8316

Relations avec les médias d’AANC
Affaires autochtones et du Nord Canada
819-953-1160

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474

Relations avec les médias du MPO
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca 


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :