Le ministre LeBlanc fait valoir les investissements dans un plan pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants figurant dans le budget de 2021

Communiqué de presse

Moncton (Nouveau-Brunswick) - Le 21 avril 2021 - Le budget de 2021 est le plan du gouvernement du Canada visant à finir la lutte contre la COVID-19 et à assurer une relance économique vigoureuse qui vise l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens.

Aujourd’hui, le président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales, l’honorable Dominic LeBlanc, a rencontré des dirigeants de l’industrie pour discuter des investissements dans le plan d’apprentissage et de garde des jeunes enfants figurant dans le document Budget 2021 : Une relance axée sur les emplois, la croissance et la résilience.

La récession causée par la COVID‑19 constitue le repli économique le plus fort et le plus rapide depuis la Grande Dépression. Elle a touché de façon disproportionnée les travailleurs à faible revenu, les jeunes, les femmes et les Canadiens racisés. En ce qui concerne les entreprises, il s’agit d’une récession à deux vitesses : certaines ont trouvé des façons de prospérer et de croître, tandis que d’autres, surtout des petites entreprises, luttent toujours pour survivre. Le budget de 2021 est un investissement sans précédent visant à faire face aux blessures découlant de la récession causée par la COVID‑19, à accorder la priorité aux gens, à créer des emplois, à faire croître la classe moyenne, à mettre les entreprises sur la voie d’une croissance durable et à s’assurer que l’avenir du Canada soit en bonne santé, ainsi que plus équitable, plus vert et plus prospère.

La pandémie a fait de l'accès à l'apprentissage et aux services de garde des jeunes enfants une question universelle qui touche tous les secteurs, toutes les régions et toutes les tranches de revenus. La fermeture des écoles et des garderies s'est avérée difficile pour les parents. Certains ont dû quitter leur emploi ou réduire considérablement leurs heures de travail. Sans accès aux services de garde d'enfants, les parents ne peuvent pas participer pleinement à l'économie du pays.

L'enjeu est autant économique que social. Les services de garde d'enfants sont une infrastructure sociale essentielle. Ils représentent une pierre angulaire de l'économie canadienne. Tout comme les routes et le transport en commun favorisent la croissance économique du pays, il en va de même pour les services de garde d'enfants. Investir dans l'apprentissage et la garde des jeunes enfants représente un tour du chapeau pour l'emploi et la croissance : une telle mesure permet de fournir des emplois aux travailleurs, dont la majorité sont des femmes, elle permet aux parents, notamment les mères, d'atteindre leur plein potentiel économique, et elle crée une génération de jeunes apprenants motivés et bien préparés.

La protection de la santé et de la sécurité des Canadiens, surtout pendant cette troisième vague agressive du virus et de ses variants, demeure la priorité absolue du gouvernement du Canada. La distribution des vaccins est en cours partout au Canada, soutenue par le gouvernement fédéral dans chaque province et territoire. Le budget de 2021 investit dans le secteur de la biofabrication et des sciences de la vie au Canada afin de renforcer la capacité de fabrication de vaccins au Canada et prévoit de mettre en place des normes nationales pour les soins de longue durée et les services de santé mentale.

Le budget de 2021 est un plan visant à offrir une passerelle aux Canadiens et aux entreprises canadiennes pendant la crise et à assurer une relance vigoureuse. Il propose de prolonger les mesures de soutien aux entreprises et au revenu jusqu’à l’automne et de faire des investissements en vue de créer des emplois et d’aider les entreprises de l’ensemble de l’économie à revenir en force. Il appuiera près de 500 000 nouvelles possibilités de formation et d’emploi, y compris 215 000 possibilités pour les jeunes, apportera du soutien pour les entreprises dans les secteurs les plus touchés, comme le tourisme, les arts et la culture, et accélérera les investissements et la transformation numérique des petites et moyennes entreprises. Le budget de 2021 est un plan qui met le gouvernement sur la bonne voie pour respecter son engagement de créer un million d’emplois d’ici la fin de l’année.

La situation financière du Canada était solide lorsque la pandémie a frappé. Cette situation a permis au gouvernement de prendre des mesures rapides et décisives, de soutenir les gens et les entreprises et d’être bien placé pour faire des investissements sans précédent dans la relance.

Citations

« Des services de garde d'enfants abordables permettent aux parents de participer pleinement à l'économie. Les investissements dans l'apprentissage et la garde des jeunes enfants prévus dans le budget de 2021 visent à réduire de 50 % en moyenne, d'ici 2022, les frais que doivent assumer les parents qui ont des enfants dans des garderies réglementées. Grâce à ce financement transformateur, nous travaillons à la mise en place d'un système d'apprentissage et de garde des jeunes enfants abordable pour les Canadiens d'un océan à l'autre. »
- L’honorable Dominic LeBlanc, président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales

« Nous saluons l'engagement du gouvernement à l'égard de l'apprentissage de la petite enfance et nous sommes impatients de travailler ensemble pour obtenir les meilleurs résultats pour tous les enfants du Nouveau-Brunswick.»
- Dre Erin Schryer, présidente-directrice générale, Origins Natural Learning Childcare, & The Woods

Faits en bref

  • Le plan d’apprentissage et garde des jeunes enfants vise à réduire en moyenne de 50 % d’ici 2022 les frais que paient les parents qui ont des enfants en service de garde réglementé, dans l’objectif d’atteindre un montant de 10 $ par jour en moyenne d’ici 2026, partout à l’exception du Québec.

  • Le budget de 2021 propose des investissements de 101,4 milliards de dollars sur trois ans dans le cadre du plan de croissance du gouvernement du Canada qui créera de bons emplois et appuiera une relance résiliente et inclusive. Les principales mesures sont les suivantes :

    • Établir un système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, en partenariat avec les partenaires provinciaux, territoriaux et autochtones, qui aidera toutes les familles à avoir accès à des services de garde d’enfants abordables, souples et de haute qualité, peu importe où elles vivent, de sorte qu’elles ne soient plus accablées par les coûts élevés des services de garde d’enfants. Le budget propose de nouveaux investissements totalisant jusqu’à concurrence de près de 30 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années. En combinaison avec les investissements précédents annoncés, au moins 9,2 milliards de dollars par année en permanence seront investis dans la garde des enfants, à compter de 2025-2026.
    • Établir un système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, en partenariat avec les partenaires provinciaux, territoriaux et autochtones, qui aidera toutes les familles à avoir accès à des services de garde d’enfants abordables, souples et de haute qualité, peu importe où elles vivent, de sorte qu’elles ne soient plus accablées par les coûts élevés des services de garde d’enfants. Le budget propose de nouveaux investissements totalisant jusqu’à concurrence de près de 30 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années. En combinaison avec les investissements précédents annoncés, au moins 9,2 milliards de dollars par année en permanence seront investis dans la garde des enfants, à compter de 2025-2026.
    • Prolonger les mesures de soutien d’urgence afin de favoriser la transition des Canadiens et des entreprises du pays jusqu’à la relance, y compris :
      • Prolonger la Subvention salariale d’urgence du Canada, la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer et la mesure de soutien en cas de confinement jusqu’au 25 septembre 2021.
      • Prolonger le nombre de semaines admissibles au soutien au revenu important pour les Canadiens, comme la Prestation canadienne de la relance économique et la Prestation canadienne de relance économique pour les proches aidants.
    • Appuyer les femmes, les Canadiens noirs et d’autres entrepreneurs sous‑représentés qui font face à des obstacles au démarrage et à la propriété d’entreprises grâce à un investissement de 300 millions de dollars visant à améliorer des initiatives, comme le Programme pour l’entrepreneuriat des communautés noires et la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat.
    • Établir un salaire minimum fédéral de 15 $.
    • Bonifier l’Allocation canadienne pour les travailleurs, ce qui aidera environ un million de Canadiens de plus et qui permettra de sortir près de 100 000 personnes de la pauvreté; cela se traduira par un soutien supplémentaire de 8,9 milliards de dollars sur six ans pour les travailleurs canadiens à faible revenu.
    • Combler les écarts entre les peuples autochtones et non autochtones, appuyer des communautés autochtones saines, sûres et prospères et favoriser une réconciliation significative avec les Premières Nations, les Inuits et la Nation métisse grâce à un investissement sans précédent de plus de 18 milliards de dollars. 
       

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Les médias peuvent s’adresser à :

Corinne Havard
Attachée de presse et conseillère principale en communications
Cabinet du président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales
343-551-9740

Relations avec les médias
Bureau du Conseil privé
613-957-5420

Détails de la page

Date de modification :