La ministre Bibeau défend la santé et les droits sexuels et reproductifs

Communiqué de presse

Le 2 mars 2017 - Bruxelles, Belgique - Affaires mondiales Canada

La ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a annoncé aujourd’hui une contribution pouvant atteindre 20 millions de dollars aux organisations soutenant la santé et les droits sexuels et reproductifs lors de sa participation à la conférence internationale de haut niveau She Decides, tenue à Bruxelles, en Belgique.

Les fonds canadiens viendront appuyer cinq organisations qui ont obtenu des résultats concrets dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles. Ces organisations offrent de l’information et des services essentiels en matière de santé sexuelle et reproductive qui favorisent l’égalité entre les sexes et le renforcement socio-économique des femmes et des filles dans les pays en développement. Les fonds alloués font partie de l’approche globale du Canada visant à combler les lacunes actuelles en matière de droits reproductifs et de services de santé pour les femmes.

Le Canada demeure résolu à appuyer l’accès à la gamme complète de renseignements et de services en matière de santé sexuelle et reproductrice. Cela comprend le renforcement des systèmes de santé nationaux, le financement de moyens de contraception, de la planification familiale et de programmes complets d’éducation sexuelle, le soutien du droit des femmes de choisir un avortement sécuritaire et légal, et l’accès à des soins après un avortement.

Citations

« La santé et les droits sexuels et reproductifs sont un droit fondamental. Toutes les femmes ont le droit de choisir si elles veulent des enfants et combien, et à quel moment elles les auront. Le renforcement socioéconomique des femmes et des filles partout dans le monde commence par leur droit d’exercer le plein contrôle sur leur corps. »

- Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie

Faits en bref

  • Environ 225 millions de femmes et de filles dans le monde ont un besoin non comblé pour des moyens de contraception modernes.
  • Le taux élevé de mortalité maternelle dans le monde est inacceptable. Chaque jour, environ 830 femmes meurent des suites de complications liées à une grossesse ou à un accouchement.
  • On estime à 22 millions le nombre de femmes et de filles qui, chaque année, mettent leur vie en danger en subissant un avortement clandestin non sécuritaire.

Produits connexes

Personnes-ressources

Bernard Boutin
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-5977
bernard.boutin@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le développement international du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :