Le Canada verse des fonds pour répondre aux crises alimentaires au Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen

Document d'information

Plus de 20 millions de personnes vivant au Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen font face à la famine ou à un risque réel de famine. L’intervention du Canada ciblera les personnes les plus vulnérables, notamment pour répondre aux besoins des femmes et des enfants, afin de s’assurer que les personnes qui en ont le plus besoin obtiennent de l’aide. Voici la liste des partenaires qui recevront des fonds humanitaires :

Organisations non gouvernementales (ONG)

  • Action contre la Faim – 5,1 millions de dollars
  • CARE Canada – 3,7 millions de dollars
  • Concern Worldwide – 1,8 million de dollars
  • Comité international de secours – 2 millions de dollars
  • Islamic Relief Canada – 1,5 million de dollars
  • Médecins Sans Frontières – 1 million de dollars
  • Mercy Corps -4,6 millions de dollars
  • Aide à l’enfance - Canada – 3,8 millions de dollars
  • World Relief Canada – 1 million de dollars
  • Vision mondiale Canada – 3,6 millions de dollars

Croix-Rouge

  • Comité international de la Croix-Rouge – 17,8 millions de dollars

Institutions des Nations Unies

  • Organisation internationale pour les migrations – 5 millions de dollars
  • Bureau de la coordination des affaires humanitaires – 1,45 million de dollars
  • Bureau de la coordination des affaires humanitaires (fonds collectifs en fonction des pays) – 5,9 millions de dollars
  • Fonds des Nations Unies pour la population – 3 millions de dollars
  • Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés – 4,15 millions de dollars
  • UNICEF – 9,6 millions de dollars
  • Programme alimentaire mondial – 42 millions de dollars
  • Programme alimentaire mondial (Services aériens d’aide humanitaire des Nations Unies) – 1,75 million de dollars
  • Organisation mondiale de la Santé – 500 000 dollars

Nigéria – 27,35 millions de dollars : Le conflit entre Boko Haram et les forces armées nigérianes a causé de grands ravages parmi les collectivités du nord-est du Nigéria. Au cours de l’année 2016, les travailleurs humanitaires ont eu un meilleur accès à cette région et ont pu constater l’ampleur de la crise. On estime que, dans les trois États les plus touchés situés dans le nord-est, 8,5 millions de personnes nécessiteront une aide humanitaire en 2017, dont 5,1 millions sont en situation d’insécurité alimentaire grave. L’aide fournie pour la simple survie et la protection de base est vitale pour les populations déplacées, les collectivités d’accueil et les personnes vulnérables de l’ensemble de la région nord-est.

Somalie – 21 millions de dollars : La trajectoire politique relativement positive de la Somalie au cours de la dernière année n’a pas entrainé d’améliorations significatives de la situation humanitaire dans le pays. Des besoins urgents demeurent en raison des conflits en cours et de l’insécurité, des déplacements, des services de base insuffisants, de l’insécurité alimentaire et de la variabilité climatique. Plusieurs saisons de sécheresse extrême ont conduit à une aggravation de l’insécurité alimentaire et de la réelle menace pouvant entraîner le pays vers la famine en 2017. Environ la moitié de la population, soit plus de 6 millions de personnes, dont plus d’un million de personnes déplacées à l’intérieur du pays, nécessite une aide humanitaire.

Soudan du Sud – 36,9 millions de dollars : Les besoins humanitaires au Soudan du Sud n’ont jamais été aussi élevés depuis le début du dernier conflit en décembre 2013. En 2016, la population du Soudan du Sud a subi de multiples menaces, dont des conflits armés et des violences intercommunautaires, un déclin économique, des maladies et des chocs climatiques, ce qui a entrainé un déplacement massif de populations. Plus de 3,3 millions de personnes — plus d’une personne sur quatre au Soudan du Sud — ont été forcées de fuir leur foyer depuis le début du conflit, dont 1,85 million de personnes déplacées à l’intérieur du pays et plus de 1,48 million de réfugiés originaires des pays voisins. En février 2017, les Nations Unies ont déclaré une situation de famine dans certaines régions de l’État de Unity au Soudan du Sud, qui touche 100 000 personnes environ. On estime qu’un million de personnes risquent de mourir de faim sans aide internationale.

Yémen – 34 millions de dollars : Le Yémen souffre d’une crise humanitaire importante et longue, exacerbée par l’escalade du conflit au début de 2015. Les partenaires humanitaires estiment qu’en 2017 plus de 10,3 millions de personnes au Yémen nécessiteront une aide de survie immédiate. Selon le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine, de 7 millions à 10 millions de personnes au Yémen n’ont pas accès à des réserves alimentaires saines, suffisantes et nutritives.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :