Projets axés sur la sécurité en Amérique centrale

Document d'information

La contribution que le gouvernement du Canada a annoncée aujourd’hui comprend plus de 6 millions de dollars au titre du Programme visant à renforcer les capacités de lutte contre la criminalité et plus de 1,3 million de dollars provenant du Programme pour la stabilisation et les opérations de paix (PSOP). Les quatre projets suivants visent à accroître la sécurité des citoyens et à lutter contre le crime organisé en Amérique centrale.

Projets au titre du Programme visant à renforcer les capacités de lutte contre la criminalité

Outils de gestion des cas de disparitions forcées et de torture liés au crime organisé
Financement annoncé : 1 024 815 $

Échéancier : de mars 2017 à décembre 2019

Le Canada collabore avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour faciliter l’élaboration et la mise en œuvre d’un protocole lié à la gestion des cas et à l’historique de la conservation pour le Bureau du procureur général et ses organisations connexes au Salvador ainsi que pour la police nationale du pays. Cet outil de gestion aidera les forces salvadoriennes dans le cadre d’enquêtes et de poursuites judiciaires concernant les cas de disparitions forcées et de torture liés au crime organisé.

Programme de contrôle des conteneurs en Amérique latine et dans les Caraïbes

Financement annoncé : 4 999 806 $

Échéancier : de mars 2016 à juin 2019

Grâce à cette contribution, le Canada appuie la lutte contre le trafic des drogues et les autres activités criminelles transfrontalières en favorisant le renforcement de la capacité des autorités douanières et des autres agents chargés de l’application de la loi travaillant dans les unités de contrôle portuaire en vue de détecter et d’interrompre le flux de marchandises illicites acheminées via des conteneurs de fret maritime, mais également de faciliter le commerce légitime. Grâce au soutien financier du Canada, les experts techniques de l’Organisation mondiale des douanes et de l’ONUDC pourront mettre sur pied de nouvelles unités de contrôle portuaire au Salvador, au Honduras et à Cuba en plus d’offrir un mentorat continu aux unités de contrôle portuaire opérationnelles dans 12 pays des Amériques. En mai 2017, une semaine seulement après son entrée en service, la nouvelle unité de contrôle portuaire du Salvador a procédé à sa première saisie de cocaïne, d’une valeur de 5,2 millions de dollars. La drogue était cachée dans un conteneur.

Projets au titre du Programme pour la stabilisation et les opérations de paix (PSOP)

Prévention de la violence chez les jeunes au Salvador

Financement annoncé : 461 075 $

Échéancier : de mars 2017 à janvier 2019

La sensibilisation du public est essentielle pour diminuer l’insécurité et la violence au Salvador. La contribution du Canada sera consacrée à un projet éducatif s’attaquant aux causes profondes et aux tensions qui poussent les jeunes à risque à commettre des actes de violence. Ces efforts permettront d’accroître la capacité de la société civile d’interagir avec ces jeunes, ainsi que leur appréciation des valeurs civiques et de la primauté du droit. 

Prévention de la criminalité et de la violence au Guatemala et au Honduras

Financement annoncé : 889 560 $

Échéancier : de mars 2017 à octobre 2018

S’appuyant sur ses réalisations antérieures, le Canada collabore avec l’International Republican Institute (IRI) pour aider deux collectivités, l’une au Guatemala et l’autre au Honduras, à aborder les questions de l’inclusion démocratique et de la sécurité des citoyens à l’échelle municipale. La contribution du Canada permet aux conseils municipaux pour la sécurité de suivre une formation afin d’accroître la participation des femmes, des jeunes, des Autochtones, des Garifunas afroantillais et des lesbiennes, gais, bisexuels, transgenres et intersexués. La formation vise également à élaborer des méthodes au niveau local en matière de prévention de la violence et du crime en misant sur la surveillance policière à l’échelon local, la santé publique et l’exploration de données pour cibler les points chauds. Dans le cadre de ce projet, l’IRI veillera également à faciliter le dialogue national et régional portant sur la surveillance policière à l’échelon local et la prévention de la violence dans le but d’étendre et de reproduire les pratiques exemplaires des deux collectivités concernées.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :