Le Canada demande au Venezuela de renoncer à son projet d’assemblée constituante

Déclarations

Le 26 juillet 2017 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante à propos de la situation au Venezuela :

« Le Canada reste vivement préoccupé par le projet du président Nicólas Maduro d’instituer une assemblée constituante le 30 juillet 2017. Le processus en vue d’instituer l’assemblée constituante est contraire à la Constitution du Venezuela et vise à usurper les droits démocratiques des Vénézuéliens. Ce projet d’assemblée constituante ne respecte pas les principes de la démocratie et n’est pas non plus représentatif du peuple vénézuélien. Nous demandons instamment au gouvernement vénézuélien de renoncer à son projet d’assemblée nationale constituante et de prendre des mesures concrètes, de concert avec l’opposition, pour rétablir l’ordre démocratique.

« Nous accueillons avec satisfaction la déclaration faite aujourd’hui par plusieurs États membres de l’Organisation des États américains [OEA]. Nous nous réjouissons également de la publication du troisième rapport du secrétaire général de l’OEA, M. Luis Almagro, et nous souscrivons à la conclusion selon laquelle "toute mesure doit s’inspirer des valeurs et principes énoncés dans la Charte démocratique interaméricaine, qui doit servir de guide à chaque étape".

« De plus, le Canada salue et soutient les mesures importantes prises aujourd’hui par les États-Unis contre les dirigeants du régime en place. Les personnes qui sapent la démocratie et les droits de la personne au Venezuela doivent répondre de leurs actes.

« Le Canada estime que pour rétablir l’ordre constitutionnel de manière à répondre aux préoccupations légitimes du peuple vénézuélien, le gouvernement du Venezuela doit engager des négociations avec l’opposition. De même, nous lui demandons à nouveau de libérer tous les prisonniers politiques et d’établir sans délai un calendrier électoral.

« Ce n’est qu’en respectant la souveraineté du peuple que le Venezuela peut protéger les droits de ses citoyens, préserver l’ordre social et résoudre la crise actuelle. »

Les faits en bref

  • Le 5 juillet 2017, l’Assemblée nationale vénézuélienne a approuvé la tenue d’un référendum national, le 16 juillet, pour que les Vénézuéliens puissent se prononcer sur le projet d’assemblée constituante du gouvernement.
  • Le 16 juillet 2017, des millions de Vénézuéliens ont participé à ce scrutin et ont rejeté par une majorité écrasante le projet gouvernemental d’instituer une assemblée constituante.

Liens connexes

Contacts

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :