Le Canada est préoccupé par les plus récentes mesures prises par le Venezuela qui portent atteinte à la démocratie 

Déclarations

Le 5 juillet 2017 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante au sujet du Venezuela :

« Le Canada est profondément troublé par la violence qui a eu lieu aujourd’hui contre l'Assemblée nationale démocratiquement élue, ainsi que par les mesures juridiques prises par la Cour suprême du Venezuela contre la procureure générale Luisa Ortega Díaz. Ces mesures troublantes contribuent à éloigner encore plus le Venezuela d’un rétablissement de l’ordre constitutionnel et d’un retour à la démocratie.

« Une fois de plus, le Canada exhorte le gouvernement du Venezuela à rétablir la gouvernance démocratique et à respecter l’indépendance du Bureau de la procureure générale et de l’Assemblée nationale. La nomination des membres du Conseil électoral national et de la Cour suprême doit respecter les procédures constitutionnelles. De plus, nous insistons auprès du gouvernement du Venezuela pour qu’il libère tous les prisonniers politiques et qu’il établisse un calendrier électoral sans tarder.

« Alors que les Vénézuéliens célèbrent aujourd’hui leur indépendance, nous incitons fortement le gouvernement du Venezuela à respecter les droits démocratiques et à rétablir l’indépendance des institutions mêmes qui veillent à protéger les droits de la population. »

Les faits en bref

  • Le 28 juin 2017, la procureure générale Luisa Ortega Díaz s’est fait saisir ses avoirs par le gouvernement du Venezuela et s’est vu imposer une interdiction de sortir du pays après avoir allégué qu’il y avait eu violation des droits de la personne et décrié une érosion de la démocratie sous la direction du président Nicolas Maduro. Le 4 juillet, la Cour suprême a lancé des procédures contre elle pour examiner une requête visant à la destituer; la Cour a annoncé qu’elle rendra sa décision d’ici le 9 juillet.
  • Le 3 juillet, la coalition vénézuélienne des partis de l’opposition, Mesa de la Unidad Democrática (table ronde pour l’unité démocratique), a annoncé qu’elle prévoyait tenir un plébiscite national non officiel, le 16 juillet, pour laisser les Vénézuéliens se prononcer sur l’intention du gouvernement de réécrire la constitution et sur l’avenir politique du pays.
  • Le 5 juillet, lors d'une cérémonie marquant le Jour de l'Indépendance du Venezuela, des civils armés épousant le soutien du président Maduro ont été autorisés à entrer à l'Assemblée nationale où ils ont physiquement agressé des élus Vénézuéliens.

Liens connexes

Contacts

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :