Le Canada fait la promotion de la santé sexuelle et reproductive et des droits connexes au Sommet sur la planification familiale à Londres

Communiqué de presse

Le 11 juillet 2017 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

Grâce à sa Politique d’aide internationale féministe, le Canada joue un rôle de premier plan dans la promotion de la santé sexuelle et reproductive et des droits connexes (SSRDC) des femmes et des filles au Sommet sur la planification familiale à Londres, au Royaume-Uni.

La ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a annoncé aujourd’hui un financement jusqu’à concurrence de 241,5 millions de dollars à l’appui de projets touchant la SSRDC. Cet investissement s’inscrit dans la stratégie globale de 650 millions de dollars du Canada visant à combler les lacunes de financement pour la SSRDC.

L’approche du Canada à l’égard de la SSRDC reconnaît le rôle essentiel de la planification familiale pour renforcer le pouvoir des femmes et des filles, y compris dans les contextes humanitaires. La nouvelle Politique d’aide internationale féministe du Canada adopte une approche fondée sur les droits de la personne, qui considère la promotion de l’égalité des genres et des droits pour les femmes et les filles comme étant le moyen le plus efficace de réduire la pauvreté.

Les projets qui seront soutenus à la suite de l’annonce d’aujourd’hui fourniront des services complets d’éducation sexuelle, renforceront les services de santé reproductive et investiront dans la planification familiale et les contraceptifs. Ils aideront également à prévenir et à contrer la violence sexuelle et fondée sur le genre ainsi que les mariages précoces et forcés, à soutenir le droit à l’avortement sécuritaire et légal, et à accroître l’accès à des soins post-avortement. Les organisations qui reçoivent des fonds collaboreront également avec les groupes locaux de femmes afin d’appuyer la concrétisation de leurs projets respectifs.

La nouvelle Politique d’aide internationale féministe du Canada cherchera aussi à répondre aux besoins uniques des adolescentes et se concentrera sur les plus difficiles à rejoindre, y compris les femmes et les filles dans des situations de crise humanitaire et dans les régions aux besoins importants comme l’Afrique, qui recevra plus de 65 p. 100 des 241,5 millions de dollars.

Le Canada se joindra à l’initiative « Planification familiale 2020 », au Partenariat de Ouagadougou et au mouvement mondial She Decides afin de combiner les ressources d’un large éventail de partenaires, dont la Fondation Bill et Melinda Gates, et de combler les lacunes dans le financement touchant la SSRDC pour les adolescents. Ces initiatives permettront à 120 millions de femmes et de filles de plus d’utiliser des contraceptifs d’ici 2020, et contribueront à accélérer l’utilisation des services de planification familiale dans les pays ciblés.


Citations

« Le Canada utilisera sa voix sur la scène internationale pour défendre les droits des femmes et des filles en matière de santé sexuelle et reproductive. Le renforcement du pouvoir des femmes commence par le droit de toutes les femmes et adolescentes de contrôler leur propre corps et de prendre leurs propres décisions.»

- Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie

Faits en bref

  • Environ 214 millions de femmes et de filles autour du monde ont des besoins non satisfaits en matière de contraception moderne. Dans les pays en développement, les complications liées aux grossesses et aux accouchements constituent la première cause de décès chez les adolescentes de 15 à 19 ans.

  • Le taux de mortalité maternelle demeure beaucoup trop élevé. Chaque jour, quelque 830 femmes meurent de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement.

  • On estime que, chaque année dans le monde, 22 millions de femmes et de filles mettent leur vie en danger en subissant un avortement dangereux.

  • Chaque dollar consacré à des services de contraception dans les régions en développement permet d’épargner 2,30 $ en services de soins de santé maternels et néonatals, en raison de la baisse de grossesses non planifiées.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Emmanuelle Cadieux
Attachée de presse
Cabinet de la ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
marie-emmanuelle.cadieux@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le développement international du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :