Le Canada condamne la violation de la loi électorale par le conseil national électoral vénézuélien

Déclarations

Le 6 octobre 2017 – Ottawa, Ontario – Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Les Vénézuéliens ont le droit constitutionnel de choisir leurs dirigeants au moyen d’élections libres, justes et transparentes.

« Le Canada condamne la décision prise hier par le Consejo Nacional Electoral [conseil national électoral] du Venezuela de refuser de permettre des remplacements de candidats, ce qui favorise grandement et illégalement le régime Maduro.

« Cette décision contrevient à la loi électorale du pays et fragilise encore davantage les droits démocratiques de la population vénézuélienne. Le Canada continuera d’appuyer le peuple du Venezuela face à la dérive du régime Maduro vers la dictature. »

Les faits en bref

  • En vertu de la loi vénézuélienne, le conseil national électoral avait jusqu’au 5 octobre pour annoncer sa décision concernant la possibilité de permettre aux partis politiques de remplacer des candidats en vue des élections régionales. Le conseil n'a pas accordé ces autorisations.
  • Le 5 octobre également, la Cour suprême du Venezuela a publié une interprétation qui confirme la loi.
  • Le Canada accueillera la prochaine réunion du Groupe de Lima ce mois-ci à Toronto.

Liens connexes

Personnes-ressources

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook: La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :