Le Canada est gravement préoccupé par la détérioration de la situation au Myanmar

Déclarations

Le 7 octobre 2017 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, et la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ont fait aujourd’hui la déclaration suivante concernant la situation critique au Myanmar :

« Le Canada est très préoccupé par la situation des Rohingyas et d’autres minorités ethniques au Myanmar. Les meurtres et les autres violations flagrantes des droits de la personne font partie d’une attaque généralisée contre les Rohingyas. Ces actes sont des crimes contre l’humanité — et c’est manifestement aux dirigeants militaires et au gouvernement civil du Myanmar qu’il revient de mettre fin à ce nettoyage ethnique.

« Une fois de plus, nous exhortons les autorités à établir les conditions propices au retour volontaire des réfugiés rohingyas et des autres minorités ethniques dans leurs foyers, en toute sécurité et dans la dignité, où ils devraient pouvoir vivre sans persécution et bénéficier d’une pleine égalité juridique.

« Au cours du dernier mois, la ministre Freeland s’est entretenue avec ses homologues de nombreux pays à propos de la nécessité de collaborer pour faire pression sur le régime en vue de mettre fin à la violence qui sévit dans le nord de l’État de Rakhine au Myanmar.

« Il y a une semaine, la ministre a également discuté avec le commandant en chef du Myanmar, le général Min Aung Hlaing, pour lui faire part des préoccupations des Canadiens au sujet des violations des droits de la personne dont est victime la population rohingya et pour l’encourager à mettre fin à la violence.

« Le 2 octobre, l’ambassadrice du Canada au Myanmar a participé à une visite dans le nord de l’État de Rakhine pour les diplomates et les représentants d’organismes des Nations Unies. Cela doit constituer la première étape d’un processus visant à accorder l’accès pressant à toutes les régions du nord de l’État de Rakhine pour les représentants étrangers, d’organismes d’aide humanitaire, des Nations Unies ainsi que de la presse internationale.

« Jusqu’à présent en 2017, la ministre Bibeau a approuvé l’octroi d’un financement de 12,25 millions de dollars en aide humanitaire à des partenaires de confiance au Myanmar et au Bangladesh, afin de répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables, notamment les femmes et les jeunes rohingyas. Cependant, la communauté internationale, y compris le Canada, doit en faire davantage.

« Le Canada implore les autorités militaires et civiles du Myanmar de mettre fin à la violence, de permettre la prestation complète, sécuritaire et sans entraves de l’aide humanitaire, et de mettre en œuvre les recommandations formulées par la Commission consultative sur l’État de Rakhine dirigée par Kofi Annan. Nous sommes disposés à continuer d’appuyer tous les efforts visant à bâtir une société démocratique, inclusive, diversifiée et stable au Myanmar. »

Liens connexes

Contacts

Adam Austen 
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères 
Adam.Austen@international.gc.ca

Marie-Emmanuelle Cadieux
Attachée de presse
Cabinet de la ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
marie-emmanuelle.cadieux@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE et @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada et Le développement international du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :