Le Canada s’inquiète de la dissolution du parti de l’opposition au Cambodge

Déclarations

Le 16 novembre 2017 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

Affaires mondiales Canada a publié aujourd’hui la déclaration suivante sur la dissolution du principal parti d’opposition du Cambodge par la Cour suprême :

« Malgré les progrès économiques réalisés par le Cambodge au cours des deux dernières décennies, certaines mesures récentes, y compris l’arrestation en septembre du chef du Parti du sauvetage national du Cambodge (PSNC), M. Kem Sokha, et la loi adoptée en octobre pour distribuer les sièges du PSNC à d’autres partis, constituent un recul et sont profondément antidémocratiques. De plus, d’autres mesures simultanées, notamment celle de limiter les voix dissidentes dans les médias et la société civile, montrent que le gouvernement du Cambodge utilise la loi pour imposer d’autres mesures antidémocratiques.

« Le Canada est un ami du Cambodge et veut qu’il réussisse et connaisse la croissance — il a d’ailleurs montré qu’il était en mesure de le faire. L’avenir démocratique du Cambodge exige que toutes les voix puissent se faire entendre et le Canada encourage fortement le Cambodge à travailler à établir une démocratie entière et solide. »

Contacts

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :