Le ministre Champagne annonce la conclusion positive des discussions exploratoires menées avec les pays du Mercosur

Communiqué de presse

Le 23 février 2018 – Ottawa, Ontario – Affaires mondiales Canada

Le Canada s’est engagé à mettre en œuvre un programme commercial progressiste et diversifié qui met les intérêts des Canadiens de la classe moyenne au premier plan. L’intensification des échanges commerciaux se traduit par la croissance, et la croissance donne lieu à la création d’un plus grand nombre d’emplois. C’est pourquoi le gouvernement continue d’explorer de nouvelles possibilités de négocier des accords de libre-échange avec des marchés mondiaux à croissance rapide.

Le ministre du Commerce international, l’honorable François-Philippe Champagne, est heureux d’annoncer la conclusion positive des discussions exploratoires concernant un accord de libre-échange global avec les pays du bloc commercial du Mercosur, dont font partie l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay.

Ce résultat prend appui sur la déclaration commune du Canada et du Mercosur, publiée en marge des réunions de l’Organisation mondiale du commerce tenues à Marrakech, au Maroc, en octobre 2017, confirmant l’intention du Canada et du Mercosur d’approfondir leurs relations commerciales.

Avec une population de 260 millions d’habitants et un PIB combiné de plus de 3 000 milliards de dollars, ce qui en fait le quatrième plus important bloc commercial au monde, le Mercosur offre aux entreprises canadiennes la possibilité d’accéder à ce grand marché en plein essor, qui a le potentiel de stimuler la création d’emplois bien rémunérés pour la classe moyenne au Canada. Qu’il s’agisse de pièces d’automobiles ou de produits chimiques, de bois d’œuvre ou de fruits de mer, cet important marché est prêt à accueillir les produits canadiens et à profiter du savoir-faire des travailleurs qui les fabriquent. La conclusion d’un accord de libre-échange global avec le Mercosur pourrait également alléger les droits de douane sur de nombreuses exportations des pays du Mercosur vers le Canada, ce qui profiterait aux clients canadiens qui veulent plus de choix à des prix plus abordables, notamment en ce qui concerne les vêtements ou les meubles. 

Si le Canada et les pays du Mercosur décident d’entreprendre des négociations globales, le gouvernement du Canada demeurera résolu à mettre en œuvre un programme commercial progressiste qui créera davantage de possibilités pour tous, notamment pour les femmes et les peuples autochtones.

Citations

« Le Canada reconnaît les énormes possibilités qu’offre le Mercosur pour diversifier ses marchés, créer un plus grand nombre d’emplois au pays et tracer la voie afin que les Canadiens soient concurrentiels et obtiennent du succès dans l’ensemble des Amériques. »

- François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international

Faits en bref

  • Le Mercosur, aussi connu sous le nom de Marché commun du cône sud, est une union douanière établie en 1991 par l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay.

  • En 2016, les quatre pays membres du Mercosur affichaient un PIB combiné de 3 200 milliards de dollars canadiens et comptaient une population de 260 millions d’habitants.

  • Le Mercosur est à l’origine de plus des deux tiers de l’activité économique totale en Amérique du Sud.

  • En 2016, les échanges bilatéraux de marchandises entre le Canada et le Mercosur se sont élevés à plus de 8,9 milliards de dollars.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Pierre-Olivier Herbert
Attaché de presse
Cabinet du ministre du Commerce international
343-203-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CommerceCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le commerce international du Canada – Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :