Le ministre Champagne signe un protocole d’entente concernant le réacteur thermonucléaire expérimental international lors de son passage en France

Communiqué de presse

Le 17 avril 2018 - Paris, France - Affaires mondiales Canada

Depuis plus de 60 ans, le Canada est un chef de file mondial dans le domaine de l’énergie nucléaire. L’industrie nucléaire canadienne est une source vitale d’innovation, de création d’emplois et d’énergie à faibles émissions de carbone. La prochaine génération de technologies nucléaires aidera les organisations canadiennes à élaborer des produits plus propres et plus sûrs qui répondront à nos besoins énergétiques dans une économie à faibles émissions de carbone.

Le ministre du Commerce international, l’honorable François-Philippe Champagne, et le président de l’Organization of Canadian Nuclear Industries, M. Ron Oberth, ont rencontré aujourd’hui le directeur général du réacteur thermonucléaire expérimental international (ITER), M. Bernard Bigot, afin de discuter des possibilités qu’offre la technologie de fusion de l’hydrogène comme source d’énergie durable, sûre, propre et sans émission de carbone. Le ministre et M. Oberth ont aussi discuté d’éventuels domaines d’intérêt commun pour les organisations et les sociétés canadiennes et le projet ITER, une initiative de classe mondiale qui vise à exploiter la fusion nucléaire comme source d’énergie.

Au cours de sa visite, le ministre Champagne a signé un protocole d’entente avec ITER. Le protocole permettra de cerner des domaines précis de coopération technique pour les institutions et les organisations canadiennes du secteur nucléaire. En plus d’ouvrir la voie à de nouvelles occasions d’affaires pour les exportateurs canadiens, il mettra à la disposition du projet ITER l’expertise et les technologies de ces derniers.

Citations

« L’expertise du Canada dans le secteur nucléaire est reconnue dans le monde entier, et ce protocole d’entente permettra de lancer un processus pour veiller à ce que les fournisseurs canadiens soient en mesure d’exporter leurs technologies et leur savoir-faire à des fins commerciales afin de soutenir le projet ITER, ce qui favorisera en retour la création d’emplois bien rémunérés pour la classe moyenne et un avenir énergétique plus durable. »

- François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international

« Ce protocole d’entente est une bonne nouvelle pour l’industrie nucléaire canadienne et témoigne de l’excellence du savoir-faire et des technologies canadiennes dans le domaine de l’énergie nucléaire. Cet accord permettra aux fournisseurs canadiens d’être avantageusement positionnés pour soutenir le projet ITER à des fins commerciales, contribuant ainsi à faire progresser le développement d’énergie propre et sans émission pour l’avenir. » 

- Jim Carr, ministre des Ressources naturelles

Faits en bref

  • Lorsqu’il sera mis en service en 2025, le premier plasma du projet ITER permettra d’effectuer des recherches plus poussées sur l’utilisation de la technologie de la fusion comme source d’énergie viable et durable.

  • Le tritium est un isotope de l’hydrogène qui se produit naturellement et comme dérivé de l’exploitation des réacteurs nucléaires CANDU. Le tritium est aussi est une partie essentielle du combustible qui sera requis pour le projet ITER.

  • Le Canada possède une vaste expertise dans la manipulation et la technologie du tritium.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CommerceCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le commerce international du Canada – Affaires mondiales Canada

Alexandre Deslongchamps
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles
343-998-1533
alexandre.deslongchamp@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :