Le Canada accueille le rapport sur de possibles crimes contre l'humanité au Venezuela

Déclaration

Le 29 mai 2018 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante au sujet du rapport du groupe indépendant d'experts internationaux sur de possibles crimes contre l'humanité au Venezuela :

« Le Canada se réjouit de la publication du rapport sur de possibles crimes contre l’humanité au Venezuela et remercie les panélistes pour leur travail diligent. Le rapport fournit des informations précieuses pour soutenir l'examen préliminaire de la situation au Venezuela, qui a été ouvert par le procureur en chef de la Cour pénale internationale [CPI] au début de l'année.

« Nous sommes consternés, bien que nous ne soyons pas surpris, par les éléments de preuve que le panel a trouvés à l'appui de l'allégation selon laquelle des crimes contre l'humanité ont été commis au Venezuela. Le Canada appuie fermement la lutte contre l'impunité pour les crimes internationaux graves et le rôle que joue la CPI afin de traduire en justice les auteurs de ces actes. 

« C'est en raison des abus continus du régime de Maduro à l’égard de son peuple et des attaques contre la démocratie que le Canada a pris une série de mesures punitives, y compris l'imposition de sanctions ciblées. »

Les faits en bref

  • Dans son troisième rapport sur la situation au Venezuela, publié le 19 juillet 2017, le secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA), M. Luis Almagro, a déclaré que des preuves démontrant que des crimes contre l'humanité avaient été commis au Venezuela existaient et que cela devait être mené à l'attention de la CPI pour un examen plus approfondi.
  • Le 14 septembre 2017, le secrétaire général de l'OEA a nommé un groupe indépendant d'experts internationaux, dont le juriste canadien et professeur Irwin Cotler, pour déterminer s'il existait des motifs raisonnables de croire que des crimes contre l'humanité avaient été commis au Venezuela et évaluer s’il y avait lieu de soumettre la situation au procureur de la CPI pour examen.
  • Le 8 février 2018, M. Fatou Bensouda, procureur de la CPI, a annoncé que la CPI avait ouvert un examen préliminaire sur la situation au Venezuela.

Liens connexes

Contacts

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :