Le Canada appelle à l'arrêt de la violence au Nicaragua

Déclaration

Le 18 juillet 2018 – Ottawa, Ontario – Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada demande que cessent sans délai la violence, la répression, les détentions arbitraires et les violations des droits de la personne ayant cours actuellement au Nicaragua. Et nous appelons le gouvernement du Nicaragua à agir immédiatement pour mettre un terme aux actes des groupes paramilitaires.

« La violence continue exercée contre les étudiants, les membres du clergé, les journalistes, les militants politiques et des droits de la personne est inacceptable et doit cesser. Le recours disproportionné à la force contre les étudiants, comme cela s’est produit la fin de semaine dernière à la Universidad Nacional Autónoma de Nicaragua [l’Université nationale autonome du Nicaragua] à Managua, est déplorable.

« Nous appelons toutes les parties à entamer un dialogue constructif, ainsi qu’à collaborer pour trouver une solution durable à la crise. Nous demandons également au gouvernement du Nicaragua de contribuer à créer les conditions propices à des discussions sûres, pacifiques et constructives. Le Canada continuera de travailler avec ses partenaires de l’hémisphère pour aider la population du Nicaragua dans sa recherche d’une solution pacifique et durable à la crise. »

Personnes-ressources

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :