Notices biographiques – nominations diplomatiques

Document d'information

M. Mark Allen (B.A. avec spécialisation [sciences politiques et français], Université de Western Ontario, 1993; Ph. D. [relations internationales], Université de Cambridge, 1997) a amorcé sa carrière à la fonction publique comme agent de développement à l’Agence canadienne de développement international. Il a été représentant permanent du Canada auprès de l’Organisation de l’aviation civile internationale, directeur des Relations internationales à Transports Canada, et directeur exécutif de la Direction des politiques des droits de la personne et des affaires autochtones à Affaires mondiales Canada. À titre d’agent du service extérieur, il a été affecté au Rwanda et au Royaume-Uni, et a été conseiller en matière de relations du Canada avec le Moyen-Orient.

M. Richard Arbeiter (B.A. [études nord-américaines], Université McGill, 1998; M.A. [affaires internationales, analyse de conflit], Université Carleton, 2000) s’est joint au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international en 2001. M. Arbeiter a contribué à la mobilisation du Canada à l’égard d’un large éventail de questions relatives à la paix et à la sécurité internationales et à l’économie mondiale, notamment à titre de directeur de la Direction des politiques et de la défense des intérêts du Groupe de travail sur l’Afghanistan, d’adjoint du sherpa du G7/G20 et de directeur de la Direction des relations économiques internationales et des sommets, de directeur général du Bureau des droits de la personne, des libertés et de l’inclusion, et de directeur général de la Direction générale de la politique de sécurité internationale. M. Arbeiter a aussi travaillé à l’étranger à la mission permanente du Canada auprès de l’Organisation des Nations Unies à New York ainsi qu’à l’ambassade au Chili.

M. Antoine Chevrier (B.A. [science économique], Université Laval, 1993; M.A. [relations internationales], Université Laval, 1996) a commencé à travailler au sein de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) en 1997. À l’administration centrale, il a été directeur du programme de développement bilatéral d’Haïti, ainsi que directeur de l’équipe de transition responsable de la fusion de l’ACDI avec Affaires étrangères et Commerce international Canada en 2013. En 2014, il a été nommé directeur général de la Direction générale de la coordination géographique et appui aux missions. Il a été affecté à divers postes à l’étranger, notamment, de 2009 à 2013, à titre de directeur du programme de développement à l’ambassade au Pérou et en Bolivie. De 2002 à 2006, il a assumé diverses fonctions, y compris celle de chef de cabinet au Secrétariat exécutif au développement intégré à l’Organisation des États américains, à Washington. Plus récemment, M. Chevrier a été haut-commissaire au Mozambique, au Malawi et au Eswatini.

M. James Christoff (B.A. [sciences politiques], Université Concordia, 1991; baccalauréat en relations publiques, Université Mount Saint Vincent, 1993; M.A.P., Collège militaire royal du Canada, 2017) s’est joint au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international en 1999. Il a travaillé pour la Direction Équipe Canada de 2001 à 2004. De 2004 à 2006, il a occupé le poste d’attaché de presse et de porte-parole au Cabinet du ministre des Affaires étrangères. En 2007, il s’est joint au Groupe de travail sur l’Afghanistan et, en 2008, il a été affecté à Kandahar, en Afghanistan, où il a occupé le poste d’agent principal de la diplomatie publique. Il est retourné à Ottawa en 2009 pour occuper le poste de directeur des communications pour le Groupe de travail sur l’Afghanistan. De 2011 à 2014, il a été conseiller politique à l’ambassade aux Philippines, et de 2014 à 2016, conseiller politique au haut-commissariat au Kenya et représentant permanent adjoint au Bureau de l’Organisation des Nations Unies à Nairobi. Après l’obtention de son diplôme du Programme de sécurité nationale au Collège des Forces canadiennes en 2017, il a occupé le poste de haut-commissaire adjoint au Nigéria.

M. Micheal Danagher (B.A., Université d’Ottawa, 1983; M.B.A., Université McGill, 1986) s’est joint au ministère des Affaires extérieures en 1987. À l’administration centrale, il a été directeur général, Opérations commerciales régionales et Affaires intergouvernementales, et directeur général, Relations commerciales avec l’Asie du Sud, l’Asie du Sud-Est et l’Océanie, en plus d’avoir occupé plusieurs autres postes. Parmi ceux qu’il a occupés à l’étranger, on compte des affectations au haut-commissariat à Lagos (de 1989 à 1991), à l’ambassade à Séoul (de 1993 à 1997, puis de 2009 à 2013), à l’ambassade à Hanoï (de 1999 à 2003) et à l’ambassade à Budapest (de 2003 à 2006).

M. Louis-Pierre Émond (B.A.A. [marketing international], Université Laval, 1997; M.B.A. [commerce international], Université Laval, 1999) est entré au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international en 1999. À l’étranger, il a travaillé à Tokyo (de 2002 à 2005) et a été consul à Nagoya (de 2005 à 2007) ainsi que délégué commercial principal à Lima (de 2009 à 2012) et à São Paulo (de 2014 à 2018). À l’administration centrale, il a travaillé au sein de la Direction des services exécutifs, a été directeur adjoint de la Direction du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord et a travaillé à la Direction de l’Europe de l’Ouest, où il s’est consacré aux relations commerciales entre le Canada et la France.

M. Paul Gibbard (B.A. [anthropologie], Université de Calgary, 1983; M.A. [études sur le développement], Université d’East Anglia, 1985) s’est joint à Affaires extérieures et Commerce extérieur Canada en 1992. À Ottawa, il a occupé divers postes liés à la planification des politiques, aux Caraïbes, au Mexique, aux questions transfrontalières avec les États-Unis, aux affaires autochtones et à l’Arctique. Il a également travaillé au Bureau du Conseil privé, qui offre du soutien au premier ministre et au Cabinet. Aux missions canadiennes à l’étranger, M. Gibbard a travaillé au Costa Rica, à Cuba (chef de la section politique/économique), au Venezuela (ambassadeur) et, plus récemment, à Rome (chef des sections politique, économique, des affaires publiques et de la promotion des intérêts). Il a aussi travaillé au sein du ministère des Affaires étrangères du Mexique dans le cadre d’un programme d’échange avec le Canada.

Mme Stefanie McCollum(B.A. [administration des affaires], Université Argosy, 2008) est une fonctionnaire de carrière et compte un éventail d’expériences dans le domaine de la gestion. Elle a travaillé au sein du ministère de la Défense nationale, des Forces armées canadiennes, du Secrétariat d’État du Canada, de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada et de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale, avant de se joindre à Affaires étrangères Canada en 2005. Elle a été affectée à San Francisco, au Caire, à Bucarest et à São Paulo avant de revenir à Ottawa en 2016. Elle a par la suite occupé le poste de directrice du Centre de surveillance et d’intervention d’urgence. En 2017, elle a ajouté à son mandat le rôle de directrice du renouvellement des agents de gestion et des affaires consulaires, en appui à la communauté des agents de gestion et des affaires consulaires des professionnels du Service extérieur au sein d’Affaires mondiales Canada.

M. David Metcalfe (B.A. [sociologie], Université de la Colombie-Britannique, 1988; M.B.A. [gestion internationale], Université d’Ottawa, 2000) s’est joint à l’Agence canadienne de développement international en 2007. Depuis, son travail s’est concentré sur l’établissement de partenariats et de programmes efficaces, en particulier dans des contextes fragiles en zones de conflit, y compris ceux en Ukraine, en Afghanistan, en Syrie, en Irak, au Liban, en Jordanie, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, ainsi que dans l’ensemble de la région du Moyen-Orient. De 2007 à 2013, il a occupé les postes de directeur et de directeur général chargé de l’Aide au développement bilatérale du Canada en Afghanistan. En 2013, il est devenu directeur général responsable de l’Aide au développement bilatérale en Europe et au Moyen-Orient. Au cours de cette période, il a supervisé le processus de sélection et la gestion des investissements visant à réduire la pauvreté, à agir à l’égard de la vulnérabilité et à renforcer la capacité de croissance dans ces régions. Depuis 2017, il relève directement de la sous-ministre du Développement international, et il occupe le poste de directeur général des Opérations d’aide internationale.

Mme Lilly Nicholls (B.A. avec spécialisation [sciences politiques et sociologie], Université Carleton, 1987; M.A. [économie politique internationale], Université York, 1989; Ph. D. [développement international], London School of Economics and Political Science, 1998) possède 30 ans d’expérience internationale, notamment comme économiste au sein de l’ONU en Amérique centrale et à New York, comme conseillère pour des réseaux de la société civile et comme chargée de cours à la London School of Economics and Political Science et à l’Université Carleton sur des enjeux liés à la réduction de la pauvreté mondiale, à l’égalité des genres et à l’efficacité de l’aide. Elle est entrée à l’Agence canadienne de développement international (ACDI) comme économiste principale en 1999. À l’ACDI, elle a été analyste principale au sein de la Direction des Andes (de 2001 à 2005), chef de l’aide à Cuba (de 2005 à 2007), directrice de la planification du Groupe de travail sur l’Afghanistan et le Pakistan (de 2007 à 2010) et directrice de la Direction de l’Asie du Sud-Est continentale (de 2010 à 2013). Son plus récent poste était celui de directrice de la Direction de la recherche et des connaissances en matière d’aide internationale à Affaires mondiales Canada.

M. Kevin Rex (B.A. [études politiques], Université Queen’s, 1995; M.A. [administration publique], Université de New York, 1999) est entré à l’Agence canadienne de développement international (ACDI) en 2000. À Ottawa, il a travaillé au sein du Bureau du Conseil privé et, plus tard, au sein du Groupe de travail sur l’Afghanistan de l’ACDI à titre de directeur intérimaire des politiques; dans les deux cas, il était officier dans la Réserve de l’Armée au cours de la même période. Il s’est joint au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international en 2009 à titre de directeur adjoint du Groupe de travail pour la stabilisation et la reconstruction. Il a été nommé directeur de la Direction de l’Europe de l’Est et de l’Eurasie en 2016. Ses affectations à l’étranger comprennent la mission du Canada auprès de l’ONU en 2003 et Kandahar, en Afghanistan, en 2006. Il a travaillé en Haïti après le tremblement de terre de 2010 et au Népal à la suite du tremblement de terre de 2015. Il a reçu la médaille Humanitas pour son travail en Haïti. En 2012, il a été affecté à Belgrade en tant que conseiller politique.

Mme Lisa Rice Madan (B.Com., Université Queen’s, 1987; M.A.P., Université Queen’s, 1989) s’est jointe à Affaires extérieures et Commerce extérieur Canada en 1992. À l’administration centrale, elle a occupé les postes de directrice de la Direction des relations avec l’Asie du Sud-Est et l’Océanie (de 2010 à 2012) et de directrice de la Direction de l’appui aux missions (de 2016 à 2018). Elle a également travaillé comme directrice adjointe de la Direction de l’Asie du Sud et de deux groupes de travail d’Équipe Canada. Elle a aussi occupé de nombreux autres postes dans les secteurs du développement du commerce international, de la politique commerciale, de la promotion des investissements, ainsi que des politiques et de la planification ministérielles. À l’étranger, elle a été affectée à Canberra (de 2005 à 2006) à titre de première secrétaire, Politique et développement; elle a représenté le Canada dans le cadre d’un programme d’échange avec le ministère des Affaires étrangères et du Commerce de l’Australie (de 2006 à 2009), et a été conseillère politique et aux affaires publiques à Singapour (de 2012 à 2016).

Mme Leslie Scanlon (B.J., Université Carleton, 1986) s’est jointe à Affaires extérieures et Commerce extérieur Canada en 1990. Elle a travaillé dans des bureaux régionaux fédéraux à titre de déléguée commerciale à Industrie Canada à Halifax (de 1990 à 1991), et à Agriculture et agroalimentaire Canada à New Westminster (de 1996 à 1998). À l’étranger, Mme Scanlon a été affectée à Tokyo à titre de deuxième secrétaire, pêches et agroalimentaire (de 1992 à 1996), ainsi qu’à Paris, où elle était ministre-conseillère, communications et affaires publiques (de 2007 à 2011). Elle a récemment occupé les postes de directrice générale de la Direction générale des relations avec les clients et des opérations des missions, de directrice générale des Directives sur le service extérieur, et de directrice générale de la Direction générale des opérations consulaires.

Mme Lisa Stadelbauer (B.A. [études administratives et commerciales], Université de Western Ontario, 1988) s’est jointe à Affaires extérieures et Commerce extérieur Canada en 1990. Elle est affectée pour la première fois à l’étranger en 1992, à Tel-Aviv, pour ensuite occuper le poste de conseillère à Hanoï, puis ceux de conseillère et de consule à Oslo. De 2011 à 2015, elle a été ambassadrice au Zimbabwe et en Angola, et haute-commissaire au Botswana. À Ottawa, elle a occupé divers postes, notamment celui de directrice de la Direction de l’Afrique orientale et australe, de suppléante du représentant personnel du Canada pour l’Afrique au sein du G8 et, de 2015 à 2017, de directrice générale de la Direction générale des affaires panafricaines. Elle travaillait jusqu’à tout récemment au Secrétariat chargé de la politique étrangère et de la défense du Bureau du Conseil privé.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :