Déclaration de la ministre des Affaires étrangères à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de religion

Déclaration

Le 27 octobre 2018 – Ottawa, Ontario – Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Un droit fondamental de tous les Canadiens est le droit de pratiquer leur religion, ainsi que le droit d’avoir, de changer ou même de délaisser leurs croyances sans être victimes de discrimination, de violence ou d’abus. Dans une société multiconfessionnelle et multiethnique comme la nôtre, nous gagnons tous à reconnaître le droit de chacun de pratiquer sa religion ou d’exprimer ses convictions comme bon lui semble. Notre diversité est notre force.

« Dans de nombreuses régions du monde, des personnes de toutes confessions et croyances continuent d’être victimes de répression, de persécution et de violence. Mentionnons notamment les attaques meurtrières contre des chrétiens au Moyen-Orient et ailleurs, y compris des chrétiens coptes en Égypte et des chrétiens au Pakistan, la discrimination et la persécution envers des bahá’ís au Yémen et en Iran, la répression accrue contre les Ouïghours et les membres d’autres groupes religieux minoritaires en Chine, le ciblage effroyable des Yazidis en Irak, ainsi que des Rohingyas musulmans au Myanmar et d’autres groupes musulmans dans le monde entier, les persécutions à l’égard des humanistes et des laïcistes, et la montée globale de l’antisémitisme.

« Nous condamnons fermement ces actes et tous les autres actes d’intolérance religieuse. Nous sommes déterminés à collaborer avec nos partenaires internationaux pour protéger et promouvoir la liberté de religion ou de conviction, notamment par l’intermédiaire du Groupe de contact international sur la liberté de religion ou de conviction, que le Canada a créé pour encourager et approfondir la coordination multilatérale sur cette question cruciale.  

« Le Canada n’est pas parfait : la discrimination et la haine existent toujours dans notre société aussi. Nous devons continuer à travailler fort pour que des événements comme la tuerie de la mosquée de Québec ne se reproduisent pas, et pour éliminer les cas d’antisémitisme au pays ou tout acte haineux ou violent ciblant des membres des communautés religieuses ou de croyance. C’est pourquoi le gouvernement a appuyé une motion condamnant l’islamophobie et s’est engagé à ce qu’un comité parlementaire mène une étude sur la meilleure façon de combattre le racisme et la discrimination religieuse.

« Aujourd’hui, et tous les jours, nous soulignons notre engagement en faveur de la paix et de l’inclusion, ici et à l’étranger, pour toutes les communautés religieuses et de conviction. »

Personnes-ressources

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :