Déclaration de la ministre des Affaires étrangères à l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort

Déclaration

Le 10 octobre 2018 – Ottawa, Ontario – Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« La peine de mort est une forme de punition inhumaine et barbare qui va à l’encontre de toutes les valeurs canadiennes et de la Charte canadienne des droits et libertés. 

« Au Canada, nous avons mis fin à la peine de mort il y a plus de 40 ans. Nous nous opposerons toujours à son utilisation à l’étranger, et nous demanderons toujours la clémence dans tous les cas où des Canadiens risquent d'être exécutés, sans exception.

« Cette année, le Canada est heureux de se joindre au Groupe des amis du Protocole, créé par la Coalition mondiale contre la peine de mort. Nous continuerons à plaider contre la peine de mort dans les pays où elle est encore utilisée et nous travaillerons sans relâche pour que soit abolie cette forme de punition partout dans le monde.

« Ceux qui enfreignent la loi doivent absolument subir les conséquences de leurs actes et en être tenus responsables, mais la peine de mort n’est jamais la solution. »

Contacts

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :