Le cas de Jamal Khashoggi

Document d'information

À compter d’aujourd’hui, le Canada impose des sanctions, en vertu de la Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus, contre 17 ressortissants saoudiens soupçonnés d’être responsables ou complices de l’homicide extrajudiciaire de Jamal Khashoggi, qui a eu lieu au consulat saoudien à Istanbul, en Turquie, le 2 octobre 2018.

Les sanctions visent l’interdiction de toute opération portant sur les biens des individus visés — ce qui a pour effet de geler leurs avoirs au Canada, en plus de les rendre interdits de territoire au Canada, en vertu de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.

Voici les noms des individus visés par ces sanctions :

  • Mansour Othman ABAHUSSAIN (né le 10 ou 11 août 1972)       
  • Naif Hassan ALARIFI (né le 28 février 1986)
  • Fahad Shabib ALBALAWI (né le 24 janvier 1985)
  • Meshal Saad ALBOSTANI (né le 27 mars 1987)
  • Thaar Ghaleb ALHARBI (né le 1er août 1979)
  • Abdulaziz Mohammed ALHAWSAWI (né le 20 juillet 1987)
  • Mustafa Mohammed ALMADANI (né le 8 décembre 1961)
  • Badr Lafi ALOTAIBI (né le 6 juillet 1973)
  • Khalid Aedh ALOTAIBI (né le 28 juin 1988)
  • Mohammad AL-OTAIBI (né le 6 novembre 1964)
  • Saif Saad ALQAHTANI (né en 1973)
  • Saud AL-QAHTANI (né le 7 juillet 1978)
  • Turki Muserref ALSEHRI (né en 1982)
  • Waleed Abdullah ALSEHRI (né le 5 novembre 1980)
  • Mohammed Saad ALZAHRANI (né le 8 mars 1988)
  • Maher Abdulaziz MUTREB (né le 23 mai 1971)
  • Salah Mohammed TUBAIGY (né le 20 août 1971)
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :