Budget de 2019 : Le ministre Carr rencontre des représentants de l’Association of Manitoba Municipalities afin de discuter du régime d’assurance-médicaments national et d’investissements dans les infrastructures municipales

Communiqué de presse

Le 25 mars 2019 - Winnipeg (Manitoba) - Affaires mondiales Canada

Les Canadiennes et les Canadiens sont fiers de leur système de santé, qui permet de fournir des soins en fonction des besoins, et non de la capacité de payer. Toutefois, tous n’ont pas accès aux médicaments sur ordonnance. En fait, les coûts des médicaments au Canada sont parmi les plus élevés dans le monde, et la couverture des médicaments n’est pas toujours égale.

Aujourd’hui, le ministre de la Diversification du commerce international, l’honorable Jim Carr, a pris la parole à Winnipeg, devant des représentants de l’Association of Manitoba Municipalities. Le ministre a souligné les investissements clés énoncés dans le budget de 2019, qui s’intitule Investir dans la classe moyenne. Le budget expose, entre autres, comment le gouvernement s’y prend pour que la classe moyenne canadienne bénéficie des effets de la croissance économique du Canada, notamment en aidant plus de Canadiens à se trouver un logement abordable, à se préparer à occuper un emploi bien rémunéré, à prendre leur retraite en toute confiance et à obtenir des médicaments sur ordonnance au moment où ils en ont besoin.

Le ministre Carr a parlé des investissements dans les collectivités rurales du Manitoba qui seraient rendus possibles grâce à l’augmentation des transferts prévus dans le budget de 2019. Comme l’a précisé le ministre en présence du maire de Winnipeg, Brian Bowman, la semaine dernière, les municipalités peuvent s’attendre à recevoir deux fois plus en paiements de transfert comparativement à ce qui était prévu dans le budget fédéral précédent. En conséquence, les collectivités qui en ont cruellement besoin auront accès à beaucoup plus d’argent pour investir dans des projets comme des routes et des centres communautaires.

Le ministre a aussi souligné que, dans le budget de 2019, le gouvernement annonce son intention de collaborer avec ses partenaires afin de procéder à la mise en œuvre de trois éléments fondamentaux d’un régime d’assurance-médicaments national :

  • Ensemble, ils travailleront à créer l’Agence canadienne des médicaments qui évaluerait l’efficacité des nouveaux médicaments sur ordonnance et négocierait le prix des médicaments pour le compte des régimes d’assurance-médicaments du Canada. En négociant de meilleurs prix, le coût des médicaments payé par les Canadiens pourrait baisser d’un montant pouvant atteindre, à long terme, 3 milliards de dollars par année.
  • Le gouvernement du Canada et ses partenaires prendront des mesures pour l’élaboration d’un formulaire national – une liste exhaustive des médicaments sur ordonnance fondée sur des données probantes. Le gouvernement travaillera en partenariat avec les provinces, les territoires et les parties prenantes afin de dresser cette liste qui jetterait les bases d’une approche uniforme pour faire inscrire les médicaments au formulaire et les rendre accessibles aux patients dans tout le pays.
  • Ils s’efforceront d’établir une stratégie nationale sur les médicaments coûteux pour traiter les maladies rares afin d’améliorer l’accès des Canadiens atteints – dont bon nombre sont des enfants – aux traitements efficaces dont ils ont besoin. Le gouvernement collaborera avec les provinces, les territoires et d’autres partenaires à élaborer un plan pour que les patients atteints d’une maladie rare soient mieux assurés et que la couverture pour leurs traitements soit plus uniforme. 

Ces mesures constituent un premier pas important pour étendre la couverture des médicaments et mettre en place un régime d’assurance-médicaments national. Elles sont fondées sur les consultations menées par le Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments du gouvernement du Canada et sur son rapport provisoire. Le rapport définitif du Conseil consultatif est attendu au printemps 2019.

Citations

« Les Canadiennes et les Canadiens sont fiers de leur système de santé, mais nous savons qu’il peut être amélioré. Personne ne devrait avoir à choisir entre l’achat de nourriture et l’achat de médicaments sur ordonnance pour soi-même ou un membre de la famille. La nouvelle agence canadienne des médicaments aidera à faire baisser le coût des médicaments sur ordonnance pour les Canadiens, et l’adoption d’une approche nationale améliorera l’accès aux médicaments très coûteux des patients atteints d’une maladie rare. Ces mesures importantes sont les premiers pas vers un système qui aidera toute la population canadienne à obtenir les médicaments dont elle a besoin. »

    - Jim Carr, ministre de la Diversification du commerce international

Faits en bref

  • Dans le budget de 2019, le gouvernement propose d’investir jusqu’à 1 milliard de dollars sur deux ans, à compter de 2022-2023, et jusqu’à 500 millions de dollars par année par la suite, afin d’aider les Canadiens atteints d’une maladie rare à accéder aux médicaments dont ils ont besoin. De plus, le gouvernement propose de verser à Santé Canada 35 millions de dollars sur quatre ans, à compter de 2019-2020, pour mettre sur pied un bureau de transition pour l’Agence canadienne des médicaments.

  • Chaque année, presque un million de Canadiens réduisent leurs dépenses alimentaires et de chauffage pour être en mesure de payer leur médicament. Au Canada, les dépenses en médicaments sur ordonnance sont passées de 2,6 milliards de dollars en 1985 à 33,7 milliards de dollars en 2018.

  • Dans le budget de 2018, le gouvernement du Canada avait annoncé la création du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime d’assurance-médicaments national pour qu’il entame un dialogue national afin de trouver la meilleure façon de mettre en place un régime d’assurance-médicaments national qui serait abordable pour les Canadiens et leur famille, les employeurs et les gouvernements.

  • Le Conseil consultatif a sollicité la participation de milliers de Canadiens de partout au pays, en réunissant des parties prenantes autour de tables rondes et en organisant des séances de mobilisation ciblées et des séances de discussion ouverte. Parmi les groupes consultés, mentionnons des patients et des membres du personnel soignant, des fournisseurs de soins de santé, ainsi que les représentants d’organismes autochtones, du gouvernement, de l’industrie, de groupes syndicaux, d’employeurs et du milieu universitaire.

  • Dans son rapport provisoire publié le 6 mars 2019, le Conseil consultatif a formulé des recommandations à l’intention du gouvernement du Canada.

Produits connexes

Personnes-ressources

Isabella Brisson-Urdaneta
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Diversification du commerce international
343-203-7332
Isabella.Brisson-Urdaneta@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CommerceCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le commerce international du Canada - Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :