Membres du comité national

Document d'information

Le Canada a mis sur pied un comité national composé de 16 Canadiens représentant diverses perspectives sur l’égalité des genres de partout au pays. Les membres ont été invités par le gouvernement du Canada à aider à inspirer et à mobiliser les Canadiens et à créer une dynamique en vue de la Conférence Women Deliver 2019.

Simone Cavanaugh

Simone est une défenseure des droits internationaux de la personne et des personnes handicapées qui se passionne par l’intersection des droits de la personne, des politiques gouvernementales et de la responsabilité sociale des entreprises. Diplômée de la Faculté de droit de l’Université McGill (baccalauréat en droit avec une majeure en droits de la personne et développement international), Simone est une conférencière motivante et une ancienne membre du Conseil jeunesse du premier ministre, au sein duquel elle a conseillé de hauts fonctionnaires sur des questions relatives aux droits des femmes, des enfants et des personnes handicapées au Canada. Elle a été l’une des conférencières de TEDX Montréal Women, une récipiendaire d’un prix du programme 20 ados avec brio et la plus jeune lauréate du prix humanitaire Laurie Normand-Starr. Simone est cofondatrice de Pivot International, une organisation non gouvernementale dédiée à l’amélioration de l’indépendance, de la mobilité et de la qualité de vie des enfants handicapés dans les pays en développement.

Léa Clermont-Dion

Léa est étudiante au doctorat en sciences politiques, auteure, féministe, cinéaste, animatrice à la télévision et à la radio et défenseure d’une image corporelle saine. Elle contribue à l’avancement de l’égalité des femmes et des filles dans les médias en travaillant sur des sujets comme la misogynie en ligne, la cyberviolence et le leadership féminin. Elle est également cofondatrice de la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée, une première en Amérique du Nord. Au Québec, elle a colancé #etmaintenant, une campagne de médias sociaux en réponse à #moiaussi, qui vise à impliquer les hommes dans la solution à la violence sexuelle. Elle a reçu de nombreux prix, dont le prix Hommage bénévolat-Québec, le prix Jeune femme de mérite du YWCA de Montréal, une bourse collégiale d’excellence en communications, une bourse canadienne du millénaire, un prix Personnalité par excellence décerné par l’organisme Forces Avenir, en plus d’avoir été sélectionnée à titre de Personnalité de la semaine de La Presse et de Radio-Canada

Caroline Codsi

Caroline a eu une carrière fructueuse dans le monde des affaires, notamment à titre de vice-présidente et de vice-présidente principale au sein de grandes organisations. En 2010, elle a fondé La Gouvernance au Féminin (Women in Governance), un organisme à but non lucratif qui encourage les femmes à développer leurs compétences en leadership. Elle consacre sa vie à habiliter les femmes à accéder à des postes de direction et à siéger à des conseils d’administration au sein d’entreprises canadiennes et à promouvoir les droits des femmes à l’égalité dans le monde. Elle a lancé avec succès la première certification paritaire d’entreprise au Canada avec l’appui de McKinsey & Company. Caroline a reçu plusieurs prix, dont celui du Réseau des femmes d’affaires du Québec, le trophée Femmes arabes et le prix Premières en affaires. Elle a été reconnue comme l’une des 20 personnalités québécoises les plus influentes en matière de diversité, a fait partie de la liste des 75 Grands immigrants du Canada et figure parmi les 100 femmes les plus influentes au Canada. Elle est également lauréate du Prix de l’égalité des genres du Comité national d’ONU femmes.

Charmaine Crooks

Charmaine a participé cinq fois aux Olympiques, est médaillée d’argent olympique en athlétisme et membre de l’Ordre du Canada. Elle est fondatrice et présidente de NGU Consultants Inc, une société d’experts-conseils internationale qui offre des services multidisciplinaires, notamment dans les domaines de la technologie et des grands événements, et elle siège à plusieurs conseils d’administration. Elle s’engage au sein de plusieurs organismes de bienfaisance, dont Big Sisters of BC Lower Mainland et le Canucks Autism Network. Elle est cofondatrice de la 365 International Sport Foundation et fondatrice et ancienne membre du conseil international de Right to Play. Elle est actuellement championne de la paix auprès de l’organisation caritative mondiale Peace and Sport. Elle a fait partie du premier groupe d’athlètes élus au Comité international olympique où elle a siégé à la Commission des athlètes, à la Commission de presse et au Comité d’éthique fondateur. Elle a été membre du conseil d’administration des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 et est actuellement la représentante des anciens athlètes olympiques canadiens au sein du Comité olympique canadien. Elle est également membre du conseil exécutif de l’Association canadienne de soccer et de la Commission d’Organisation des Compétitions de la FIFA.

Genesa M. Greening

Genesa est une dirigeante certifiée en collecte de fonds qui compte deux décennies d’expérience de travail au Canada, en Afrique et aux États-Unis, au cours desquelles elle a conseillé plus de 20 œuvres caritatives qui ont réussi à recueillir plus de 300 millions de dollars de fonds. En reconnaissance de son travail communautaire et de ses efforts en faveur de l’égalité des genres, de la justice raciale et des communautés marginalisées, Genesa a été nommée au Groupe de travail du maire sur la santé mentale et les toxicomanies et au Comité consultatif des femmes de la ville de Vancouver. Elle est membre du Groupe de travail de l’Organisation mondiale de la santé sur la défense et la communication dans le cadre de l’Initiative visant à éradiquer le cancer du col de l’utérus. Elle s’est engagée à faire en sorte que les femmes aient un accès équitable à des soins de santé de la plus haute qualité quand, où et comment elles en ont besoin. En tant que présidente–directrice générale de la BC Women’s Hospital + Healthcentre Foundation, Genesa collabore avec ceux qui partagent son engagement envers l’équité des genres dans les soins de santé et donne de son temps à des causes caritatives qui favorisent le changement social. Elle est une chef d’entreprise primée, ayant remporté le prix des 100 femmes les plus influentes au Canada, commandité par le Réseau des femmes exécutives, et le prix Forty Under 40 de Business in Vancouver. Genesa est également coprésidente du mouvement Mobilisation canadienne Women Deliver 2019, une féministe assumée et une optimiste infatigable.

Cassandra Hallett

Cassandra est une ardente militante en faveur d’une éducation publique inclusive et de qualité. Elle a travaillé pendant plus de 25 ans dans le secteur de l’éducation, en tant qu’enseignante et chef de file de son milieu à l’échelle nationale et internationale. Cassandra est la première femme à occuper le poste de secrétaire générale de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) depuis la création de cette dernière il y a 95 ans. Avant de devenir secrétaire générale de la FCE, elle a été agente du Programme international de la FCE et a occupé divers rôles de leadership dans le domaine de l’éducation, dont celui de coordonnatrice du perfectionnement professionnel au Nunavut et de coordonnatrice des cours d’anglais pour la division scolaire de Kivalliq et le ministère de l’Éducation du Nunavut. Cassandra a fait partie de la direction de la Northwest Territories Teachers' Association et de la Nunavut Teachers' Association. Elle est également coprésidente du mouvement Mobilisation canadienne Women Deliver 2019.

Helen Kennedy

Helen s’est jointe au Fonds Égale Canada pour les droits de la personne, le faisant bénéficier de ses 22 ans d’expérience en politique, à la fois comme conseillère municipale élue et comme attachée politique, et en est devenue la directrice générale en 2007. Elle est membre fondatrice de Canadiens et Canadiennes pour le droit égal au mariage, une campagne de lobbying influente sur les politiques publiques qui a fait en sorte que le Canada a été l’un des premiers pays au monde à légaliser le mariage entre conjoints de même sexe. Helen a participé à la première enquête nationale sur le climat dans les écoles canadiennes relativement à l’homophobie et à la transphobie. Il s’agit de la première enquête nationale en son genre au Canada, laquelle a fait ressortir des constatations essentielles sur l’intimidation qui peuvent être utilisées par les écoles, les éducateurs et les gouvernements. Elle a donné de la formation aux arbitres dans le domaine de l’immigration et des réfugiés et aux services de police d’un bout à l’autre du Canada et dans les Balkans et a consulté des cadres supérieurs du Pentagone à Washington sur la politique du silence qui règne dans les forces armées des États-Unis. Elle est cosecrétaire générale de l’Association internationale des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexes et récipiendaire de la Médaille du jubilé de diamant de la Reine pour services communautaires et activisme.    

Beth Lyons

Beth est directrice générale du Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick, un organisme gouvernemental public indépendant qui œuvre à la promotion de l’égalité des femmes. Elle est également fière d’être membre du mouvement YWCA, siégeant actuellement au conseil d’administration de YWCA Canada et ayant travaillé comme directrice associée de YWCA Moncton. Elle est une ancienne participante à la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership, à 21 Inc. et au programme The Coaching Fellowship. Beth détient un baccalauréat spécialisé en études anglaises et théâtrales de l’Université Acadia. Elle habite à Fredericton, au Nouveau-Brunswick.

Kevin McCort

Kevin a travaillé pendant plus de 30 ans dans le secteur à but non lucratif, tant au Canada qu’à l’étranger. Il est président et chef de la direction de la Vancouver Foundation et s’est taillé une réputation de chef de file intelligent et stratégique qui place toujours la collectivité au cœur de son travail. Parmi les points saillants des initiatives sous la direction de Kevin, mentionnons Fresh Voices, un partenariat unique qui autonomise les jeunes immigrants et réfugiés racialisés, et Fostering Change, une initiative qui soutient les jeunes qui vivent en famille d’accueil pendant leur transition vers l’âge adulte. Avant de se joindre à la Vancouver Foundation, Kevin a travaillé avec certaines des principales organisations d’aide humanitaire du Canada, notamment pendant six ans à titre de président et chef de la direction de CARE Canada. Kevin a reçu la Médaille du Jubilé de diamant de la Reine pour son leadership dans la promotion des valeurs canadiennes de tolérance et de justice sociale aux quatre coins du monde. Il est également un membre clé du mouvement Mobilisation canadienne Women Deliver 2019.

Emily Mills

Emily est la fondatrice primée de How She Hustles, un réseau dynamique qui relie depuis près de dix ans diverses femmes par l’entremise des médias sociaux et d’événements spéciaux à Toronto. Avec un auditoire numérique de 10 000 personnes et qui ne cesse de croître, ses événements à guichet fermé attirent des invités de partout en Amérique du Nord, en Afrique et dans les Caraïbes. Emily est une communicatrice chevronnée, passionnée par l’établissement de ponts avec diverses communautés et l’amplification de leur voix. Emily a créé HERstory in Black, une série de photos numériques mettant en vedette 150 femmes noires inspirantes, qui est devenue un projet de Canada 150 pour la Société Radio-Canada. Le projet a fait l’objet d’une couverture médiatique nationale, est devenu un documentaire télévisé d’une heure et a remporté le Prix du président de Radio-Canada. Emily a travaillé pour CBC, CTV et Patrimoine canadien, ainsi que pour le secteur à but non lucratif dans le domaine des relations avec les médias. Elle est aussi une conférencière très recherchée pour parler de sujets comme les femmes aux postes de direction, la diversité et l’inclusion dans l’entrepreneuriat. Elle mène des discussions pour Twitter, le Canada, le Club économique du Canada, l’Association canadienne pour les Nations Unies et d’autres organisations. L’an dernier, elle a été nommée parmi les 100 femmes les plus influentes au Canada dans la catégorie des jeunes leaders émergents de Mercedes-Benz. Elle figure également dans l’édition 2018 de 100 Accomplished Black Canadian Women (100 femmes noires s’étant le plus illustrées). Diplômée des universités Ryerson et York, Emily détient des diplômes en journalisme et en musique et a étudié les relations publiques. C’est une épouse et une mère très fière.

Heather Moyse

Heather est une athlète multisports et une conférencière et auteure motivante très respectée. Elle a participé quatre fois aux Jeux olympiques, ainsi qu’à des compétitions internationales de cyclisme sur piste, de rugby et de bobsleigh, discipline dans laquelle elle et sa coéquipière ont remporté l’or aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver de 2010 et aux Jeux olympiques d’hiver de Sochi de 2014. En 2016, Heather a été la première femme canadienne, et seulement la deuxième personne d’origine canadienne à être intronisée au Temple international de la renommée du rugby. Heather utilise ses expériences personnelles – et sa formation professionnelle en tant qu’ergothérapeute – pour aider les gens à relever des défis et à saisir leur potentiel afin d’atteindre l’excellence personnelle et de vivre au-delà des définitions. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle a écrit Redefining ‘Realistic’ (redéfinir « Être réaliste »). En janvier 2016, accompagnée de huit membres des Forces armées canadiennes, elle a atteint le sommet de la plus haute montagne de l’Antarctique pour sensibiliser la population au trouble de stress post-traumatique. En tant qu’humanitaire depuis toujours, Heather offre son temps et son talent à de nombreux événements communautaires et organismes de bienfaisance nationaux. Ses contributions lui ont valu l’Ordre de l’Île-du-Prince-Édouard, la Médaille du jubilé de diamant de la Reine et le Prix humanitaire olympique Randy-Starkman.

Shania Pruden

Shania est une militante des droits des Autochtones, une blogueuse et une conférencière motivante pour les jeunes. En août 2014, elle a lancé son blogue pour sensibiliser la population aux droits des Autochtones au Canada. Elle s’est rapidement concentrée sur la sensibilisation à la santé mentale et à l’autonomisation des jeunes. Shania est devenue conférencière à l’occasion de la Journée UNIS, un événement tenu au Centre Canadian Tire à Ottawa en 2016 pour inspirer des milliers de jeunes à être le changement qu’ils souhaitent voir dans le monde. Shania aide également le Bureau des conférenciers de Centraide, s’adressant à diverses entreprises et organisations pour expliquer comment les organismes financés par Centraide l’ont aidée à devenir la personne qu’elle est aujourd’hui. Shania utilise sa voix avec pouvoir pour inspirer, motiver et habiliter les gens de tous âges à trouver leur étincelle, à l’allumer et à la faire durer.

Paulette Senior

Paulette a consacré sa carrière à donner aux femmes et aux filles les moyens de surmonter les obstacles et de réaliser leur plein potentiel. Elle est présidente-directrice générale de la Fondation canadienne des femmes et ancienne chef de la direction de YWCA Canada. Travaillant avec tous les ordres de gouvernement, elle défend des causes liées à la pauvreté, au logement, à la violence faite aux femmes, à l’immigration et à la justice sociale. Elle a dirigé, géré et assuré le fonctionnement de refuges, de programmes d’emploi et de programmes de logement dans des organismes comme Yellow Brick House, YWCA Toronto, le Macaulay Child Development Centre, le Lawrence Heights Community Health Centre et Central Neighbourhood House. Elle siège actuellement au conseil d’administration du Women’s Funding Network et est une ancienne présidente du conseil du Women’s College Hospital. Paulette a reçu plusieurs prix, dont l’African Canadian Achievement Award, l’Afroglobal Leadership Award, le Black Women Civic Engagement Award, le MicroSkills Margot Franssen Leadership Award et la Woman of Influence citation.

Catherine Tait

Catherine a été nommée présidente-directrice générale de CBC/Radio-Canada le 3 avril 2018. Première femme et productrice à diriger le radiodiffuseur public du Canada, Catherine est une intervenante clé dans l’industrie canadienne et américaine du cinéma et de la télévision depuis plus de 30 ans. Catherine a fait carrière en tant que productrice et entrepreneure dans des entreprises telles que Duopoly Inc, iThentic et Hollywood Suite. Elle a également occupé des postes de direction à Salter Street Films, au Centre culturel canadien à Paris, ainsi qu’à Téléfilm Canada. Catherine a siégé à plusieurs conseils d’administration de l’industrie, dont celui de Comweb Group Inc, de DHX Media Ltd, d’Entertainment One, de CHUM Limited, d’Aliant Inc., du Rogers Mobile Film Fund et de l’Association canadienne de production de films et télévision. Tout au long de sa carrière, Catherine s’est fait la championne d’une industrie plus inclusive pour les femmes et les membres des communautés autochtones et LGBTQ+.

Vianne Timmons

En tant que première femme présidente d’université dans l’histoire de la Saskatchewan, Vianne est une ardente défenseure du développement des femmes leaders, tant dans sa province natale qu’ailleurs. Elle est la force motrice du forum Inspiring Leadership, qui attire chaque année plus de 600 participants à l’Université de Regina pour un symposium d’une journée sur les femmes et le leadership. En 2015, Vianne a reçu le prix Leadership et influence de l’Organisation universitaire interaméricaine en reconnaissance de ses efforts visant à promouvoir des politiques qui favorisent l’égalité des genres. En 2017, elle a été nommée Officière de l’Ordre du Canada, l’une des plus hautes distinctions civiles du Canada, pour son travail de longue date dans les domaines de l’éducation inclusive pour les personnes handicapées, de l’alphabétisation familiale et du leadership féminin. En 2018, elle a entamé son troisième mandat à titre de présidente de l’Université de Regina. 

Adina Williams

Adina est membre de la nation Squamish et a grandi dans une réserve de West Vancouver. C’est également une descendante de la Première nation Namgis d’Alert Bay, en Colombie-Britannique. Adina est actuellement étudiante de quatrième année en études autochtones et des Premières Nations et en anthropologie à l’Université de la Colombie-Britannique. Elle s’intéresse au dialogue sur une variété de sujets qui sont importants pour de nombreux peuples autochtones, en particulier sur leurs vérités, leur histoire et leur avenir. Adina a déjà été responsable de la réconciliation des jeunes au sein du Canadian Roots Exchange, un organisme dirigé par des jeunes qui réunit des jeunes autochtones et non autochtones de partout au Canada pour en apprendre davantage sur la réconciliation avec d’autres jeunes dans leur communauté et leur ville d’origine et faciliter un dialogue axé sur cette réconciliation. 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :