Le Canada annonce un appui à de petites et moyennes organisations pour des projets novateurs dans le cadre de la Politique d’aide internationale féministe

Document d'information

Au cours des cinq prochaines années (exercices 2019-2020 à 2023-2024), 34,5 millions de dollars de l’initiative seront affectés aux 21 projets suivants afin de favoriser la création de partenariats nouveaux et diversifiés avec de petites et moyennes organisations (PMO) canadiennes dans le cadre d’efforts d’aide internationale.

Renforcement des capacités de la police à la suite du cas des 160 filles – Mettre fin à l’impunité pour les violeurs d’enfants
Partenaire de mise en œuvre : the equality effect – e2
Financement : 2 millions de dollars sur trois ans

Ce projet vise à mettre fin à l’impunité des violeurs d’enfants au Kenya en améliorant les enquêtes sur les viols d’enfants menées par les policiers et en améliorant l’accès des victimes à la justice. Il formera les 80 000 policiers du Kenya et créera un effet dissuasif grâce à des campagnes locales et nationales de vulgarisation juridique. 

Projet pour les femmes et les filles Babanayaa
Partenaire de mise en
œuvre : Ghana Rural Integrated Development Financement : 1,338 million de dollars sur quatre ans

Ce projet améliorera le bien-être des femmes et des filles dans 30 collectivités rurales des régions du nord du Ghana et de Brong Ahafo. Il soutiendra la participation accrue des femmes à un travail durable et productif et une meilleure participation à la prise de décisions équitable au sein des ménages et de la collectivité. Le projet appuiera l’accès des jeunes femmes à des études secondaires et postsecondaires, considérées comme le meilleur moyen d’accroître leurs possibilités d’accéder à un emploi rémunéré. Il renforcera également les capacités des femmes et des responsables à protéger les droits et le bien-être des femmes.

Renforcer la résilience des collectivités aux changements climatiques au Sénégal
Partenaire de mise en œuvre : Institut Jane Goodall (Canada)
Financement : 2 millions de dollars sur cinq ans

Ce projet améliorera la résilience des collectivités rurales face aux changements climatiques, en particulier pour les femmes pauvres de la région de Kedougou, au Sénégal, en encourageant les agriculteurs à pratiquer une agriculture respectueuse des sexospécificités et adaptée au climat. Pour ce faire, les agriculteurs devraient produire et transformer une culture indigène résistante à la sécheresse, le fonio (Digitaria exilis), renforcer le rôle des femmes dans la prise de décisions en faveur de moyens de subsistance durables, notamment la production de briquettes de biomasse comme combustible de substitution au charbon et au charbon de bois, et faire adopter par les administrations locales et leurs partenaires communautaires des pratiques de protection forestière dans les zones vulnérables sur le plan écologique.

C.R.E.C.E. Mujer – Colombie
Partenaire de mise en œuvre : École des entrepreneurs du Québec 
Financement : 1,993 million de dollars sur trois ans

Ce projet renforcera le pouvoir économique des femmes dans la région de Sucre, en Colombie, en augmentant leur participation à la prise de décisions dans le domaine économique, en consolidant leurs compétences entrepreneuriales et en augmentant leurs possibilités d’autonomisation économique. Cet objectif sera atteint en renforçant les institutions qui soutiennent la création d’entreprises et en améliorant les compétences des femmes dans la création et la croissance de petites et moyennes entreprises.

L’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes dans le secteur minier artisanal
Partenaire de mise en œuvre : IMPACT – Transformer la gestion des ressources naturelles
Financement : 2 millions de dollars sur trois ans

Ce projet aidera les femmes faisant de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (ASM) à surmonter les obstacles auxquels elles se heurtent pour parvenir à la pleine égalité des genres dans ce secteur, notamment en veillant à ce que les lois, les politiques, la réglementation et les pratiques touchant le secteur de l’ASM servent à améliorer la sécurité des femmes et à réduire les inégalités entre les genres, en renforçant les avantages économiques que les femmes tirent de l’ASM et en améliorant les compétences des femmes en matière de gestion environnementale dans l’ASM.

L’équité des genres dans la formation des enseignants pour améliorer l’éducation des filles en Afghanistan
Organisation : Femmes canadiennes pour les femmes en Afghanistan
Financement : 1,215 million de dollars sur quatre ans

Ce projet améliorera les résultats scolaires des enfants afghans, en particulier des filles, dans les écoles de la zone de recrutement autour de certaines écoles normales d’instituteurs (ENI) de Kaboul, de Kandahar et de Nangarhar. Ce projet permettra d’améliorer la capacité des responsables de certaines ENI à tenir compte des sexospécificités et d’accroître le nombre d’enseignants, en particulier d’enseignantes, qui appliquent des pédagogies tenant compte des sexospécificités.

Une agriculture respectueuse des sexospécificités et adaptée au climat  
Partenaire de mise en œuvre : Casa Canadiense – Pueblito Canada
Financement : 1,26 million de dollars sur cinq ans

Ce projet améliorera la résilience des femmes, des hommes, des filles et des garçons face à l’insécurité alimentaire liée aux changements climatiques, en particulier en ce qui concerne les répercussions sexospécifiques de cette situation. On y parviendra en développant la pratique d’une agriculture respectueuse des sexospécificités et adaptée au climat, ce qui améliorera l’accès des populations à des aliments diversifiés, et en augmentant la participation des femmes à la prise de décisions au niveau local.

Renforcement du pouvoir des femmes et des filles dans le secteur de l’économie informelle
Partenaire de mise en œuvre : Alternatives
Financement 
: 1,7 million de dollars sur trois ans

Ce projet appuiera le renforcement du pouvoir des femmes et des filles dans le secteur de l’économie informelle des régions urbaines et périurbaines de Cortés, d’Atlantida et de Francisco Morazan, au Honduras, afin d’éliminer la violence, la discrimination et les autres formes de violence fondée sur le genre à l’égard des travailleuses.

Renforcement du pouvoir des jeunes femmes au Burkina Faso et au Sénégal
Partenaire de mise en œuvre : Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean
Financement : 1 million de dollars sur quatre ans

Ce projet renforcera les compétences entrepreneuriales des jeunes femmes au Burkina Faso et au Sénégal et réduira les obstacles socioculturels à leur participation au marché du travail, en particulier en faisant participer leurs collectivités à l’entrepreneuriat féminin et au travail décent.

Renforcer la santé et les droits en Haïti
Partenaire de mise en œuvre : Partners in Health Canada
Financement 
: 2 millions de dollars sur trois ans

Ce projet comblera les lacunes en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles en Haïti. Il renforcera et intensifiera les travaux antérieurs sur la violence sexuelle et fondée sur le genre et l’égalité des genres dans 11 sites cliniques des départements du Bas-Artibonite et du Plateau central.

Améliorer l’égalité des genres au Sri Lanka
Partenaire de mise en œuvre : International Medical Health Organization – Canada
Financement : 540 000 $ sur quatre ans

Ce projet améliorera l’égalité des genres pour les femmes et les filles dans les provinces du Nord et de l’Est du Sri Lanka. Il apportera un soutien aux femmes et aux filles qui ont été victimes de violence fondée sur le genre, sensibilisera davantage les femmes, les hommes, les filles et les garçons à l’égalité des genres et intensifiera la mise en œuvre et la réforme des lois et des politiques pertinentes visant à réaliser l’égalité des genres.

Le commerce au service des femmes au Lesotho, en Ouganda, à Madagascar et en Éthiopie
Partenaire de mise en œuvre : Bureau de promotion du commerce Canada
Financement : 2 millions de dollars sur cinq ans

Ce projet accroîtra le renforcement du pouvoir économique des femmes en permettant aux institutions d’appui au commerce des pays cibles de fournir des services d’accès au marché tenant compte des sexospécificités et en veillant à ce que les petites et moyennes entreprises détenues ou dirigées par des femmes aient accès à ces services et mettent en œuvre des plans d’exportation pour les marchés canadien et étrangers.

Plus de nourriture : donner aux agricultrices du Kenya les moyens d’agir
Partenaire de mise en œuvre : Farmers Helping Farmers
Financement : 1 million de dollars sur quatre ans

Ce projet améliorera la sécurité alimentaire et nutritionnelle des familles d’agriculteurs (femmes, filles, garçons et hommes) dans la zone de collecte du lait de Buuri et dans les collectivités rurales adjacentes du comté de Meru, au Kenya. Le projet répond aux défis de la sécurité alimentaire, à la croissance démographique et aux chocs liés aux changements climatiques qui affectent la vie de la population rurale du Kenya, en particulier des agricultrices. Il s’attaquera à ces problèmes en appliquant des approches éprouvées pour accroître la productivité agricole, les revenus, les connaissances et les compétences nutritionnelles de la population cible.

Non à la violence fondée sur le genre
Partenaire de mise en œuvre : Developing World Connections
Financement : 2 millions de dollars sur quatre ans

Ce projet réduira la violence sexuelle et fondée sur le genre contre les filles et les femmes dans trois districts du Sri Lanka en modifiant les comportements et les attitudes à l’égard de l’acceptabilité de la violence faite aux femmes et aux filles, en encourageant les organisations de la société civile (en particulier les groupes de femmes et de jeunes) à prendre des initiatives efficaces contre la violence sexuelle et fondée sur le genre et en faveur de l’égalité des genres, et en appuyant une meilleure application par le gouvernement et les ONG des éléments du Plan d’action national contre la violence sexuelle et fondée sur le genre au Sri Lanka.

PODER
Partenaire de mise en
œuvre : Christian Aid for Under-Assisted Societies Everywhere Canada
Financement : 1,9 million de dollars sur cinq ans

Ce projet contribuera à réduire la violence sexuelle et fondée sur le genre et les grossesses d’adolescentes et fera progresser la santé et les droits sexuels et reproductifs des adolescentes et des jeunes femmes des communautés rurales autochtones de l’ouest du Guatemala et du Honduras.

RENEW
Partenaire de mise en œuvre : World Accord – International Development Agency
Financement : 1,1 million de dollars sur quatre ans

Ce projet renforcera le pouvoir socioéconomique des femmes et des filles du Népal, en particulier des dalits et des groupes les plus vulnérables, en adoptant une approche de croissance économique et sociale fondée sur les droits de la personne qui privilégie l’adaptation aux changements climatiques, en améliorant le rendement des micro et des petites entreprises, en facilitant leur accès aux produits et aux services nécessaires et en renforçant le pouvoir socioéconomique des femmes et des filles pour qu’elles puissent participer à leur collectivité de manière efficace.

Simameni : Ensemble pour l’accès des filles au secondaire
Partenaire de mise en œuvre : Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants
Financement : 1,9 million de dollars sur cinq ans

Ce projet améliorera l’accès, le maintien en classe et les possibilités d’éducation des filles dans les écoles secondaires des régions de l’Ouest et de Teso, en Ouganda. En collaboration avec le Syndicat national des enseignants de l’Ouganda, nous obtiendrons ces améliorations grâce à un soutien systémique renforcé et à une offre d’éducation améliorée qui tient compte des sexospécificités.

SIMBA UTANO : Renforcer l’égalité des genres et la dignité humaine des adolescentes et des jeunes femmes vulnérables
Partenaires de mise en œuvre : La Coalition interagence sida et développement et le Conseil international des ONG de lutte contre le sida
Financement : 1,98 million de dollars sur quatre ans

Ce projet améliorera la santé de 85 000 filles et jeunes femmes âgées de 10 à 24 ans et de 25 000 garçons et jeunes hommes âgés de 10 à 24 ans exposés au risque de contracter le VIH dans quatre districts prioritaires du Zimbabwe. Le projet inclura également des populations clés, notamment les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les travailleurs de l’industrie du sexe, et soutiendra jusqu’à 25 000 femmes en âge de procréer (de 15 à 49 ans).


Projet de valorisation énergétique durable des déchets aux Gonaïves
Partenaire de mise en œuvre : Biothermica Technologies inc.
Financement : 2 millions de dollars sur quatre ans

Ce projet créera des emplois rémunérateurs et équitables pour les hommes et les femmes des Gonaïves, en Haïti, tout en améliorant leur environnement et leur santé grâce à une collecte structurée des déchets et à la conversion de ces déchets en énergie propre (biogaz) et en production d’énergie renouvelable. Ces mesures entraîneront une réduction globale des émissions de gaz à effet de serre en Haïti. Le projet devrait desservir 440 000 personnes aux Gonaïves.

Renforcement du pouvoir des femmes et des filles en Éthiopie
Partenaire de mise en œuvre : Ethiopiaid
Financement : 1,6 million de dollars sur quatre ans

Ce projet améliorera le bien-être de 6 190 femmes et filles marginalisées dans quatre districts des régions d’Afar et de Harari, en Éthiopie. Ethiopiaid, par l’intermédiaire de ses partenaires locaux, l’Association pour le développement pastoral Afar et Cheshire Services Ethiopia, améliorera l’accès des femmes et des filles marginalisées à la santé et aux droits sexuels et reproductifs et à l’utilisation de ces services et créera des possibilités d’activités rémunérées pour les femmes et les jeunes grâce à la formation professionnelle et au développement des compétences commerciales.

Gouvernance des femmes et innovation
Partenaire de mise en
œuvre : Cégep de la Gaspésie et des Îles
Financement : 2 millions de dollars sur quatre ans

Ce projet cible les villages de Niodior, de Dionewar et de Falia dans le delta du Saloum, au Sénégal. Il favorisera le développement économique, social et environnemental de ces collectivités de manière durable et améliorera les conditions de vie, de travail et de santé des habitants. Le projet devrait permettre de répondre aux besoins des 14 000 personnes vivant dans cette région.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :