Le Canada accueille favorablement les mesures prises par la Gambie à l’égard de la responsabilisation du Myanmar 

Déclaration

Le 11 novembre 2019 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada accueille favorablement le dépôt de la Gambie à la Cour internationale de Justice d’une requête pour engager des procédures contre le gouvernement du Myanmar pour violations présumées de la Convention sur le génocide.

« Cette action contribuera à faire progresser l’imputabilité du génocide, y compris pour des actes de meurtre de masse, de discrimination systémique, de discours haineux et de violences fondées sur le sexe et sur le genre contre les Rohingyas, y compris la violence qui a eu lieu en août 2017, obligeant plus de 740 000 Rohingyas à fuir au Bangladesh voisin et déclenchant la création du plus grand camp de réfugiés au monde.

« Conformément au rapport final de la Mission d’enquête des Nations Unies, laquelle a trouvé des motifs raisonnables de conclure à une forte inférence d'intention génocidaire, le Canada a reconnu que les crimes contre les Rohingyas constituaient un génocide par le biais d'une motion unanime présentée à la Chambre des communes en septembre 2018. La motion a réitéré notre appel au Conseil de sécurité des Nations Unies de référer la situation au Myanmar devant la Cour pénale internationale.

« Le Canada travaillera avec d'autres pays aux vues similaires afin de mettre fin à l'impunité dont bénéficient les personnes accusées d'avoir commis les crimes les plus graves au regard du droit international. De concert avec nos partenaires, nous explorerons des options pour soutenir la Gambie dans ces efforts, avec le soutien de l’envoyé spécial du Canada au Myanmar, l’honorable Bob Rae.

« Le Canada est déterminé à s’attaquer aux causes profondes de la crise et à s’assurer que les Rohingyas sont engagés pleinement et de manière significative dans l’élaboration de ces solutions. Il est impératif de veiller à ce que les auteurs de ces atrocités rendent des comptes, afin que justice soit rendue aux victimes et aux survivants, tout en instaurant une paix et une réconciliation durables au Myanmar. »

Liens connexes

Personnes-ressources

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :