Réunion du 20 février 2020 des ministres du Groupe de Lima - Déclaration de la présidence

Déclaration

Le 20 février 2020 – Gatineau (Québec) – Affaires mondiales Canada

Les pays membres du Groupe de Lima se sont réunis à Gatineau, au Québec, afin de réitérer leur unité et leur engagement indéfectible pour le retour de la démocratie au Venezuela, sur la base des valeurs, des positions et des principes fondamentaux évoqués dans leurs déclarations précédentes, notamment une stricte adhésion aux principes de l’État de droit et au respect des droits de la personne. Le Venezuela a été entraîné sur la voie de l’effondrement économique, de la violation des droits de la personne, de la hausse de la criminalité et de la destruction de l’environnement. La souffrance humaine a atteint un niveau intolérable. Tout cela ne fait qu’ajouter à l’urgence d’en arriver à une solution pacifique et démocratique pour sortir d’une situation qui se détériore rapidement.

Les Vénézuéliens doivent eux-mêmes prendre la responsabilité d’un retour à la démocratie au pays. À cette fin, le peuple doit avoir son mot à dire dans les décisions concernant son avenir. Comme la Constitution vénézuélienne prévoit des élections parlementaires en 2020, la démocratie ne devrait être pleinement rétablie au pays que par la tenue d’un scrutin libre, équitable et crédible. Il faut pour cela pouvoir compter sur un Conseil électoral national indépendant, une Cour suprême impartiale, le soutien de la communauté internationale, l’envoi d’observateurs internationaux, une liberté de presse totale et la participation politique de tous les Vénézuéliens.

Même s’il appartient aux Vénézuéliens d’y arriver, la communauté internationale a néanmoins un rôle crucial à jouer. Aujourd’hui, le Groupe de Lima lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle se joigne à lui pour assurer l’avenir démocratique du Venezuela. Le monde doit s’unir pour mettre un terme à la tragédie humaine au Venezuela.

Dans les jours et les semaines à venir, des représentants du Groupe de Lima s’engageront dans une période intensive de sensibilisation et de consultation avec tous les pays intéressés par le rétablissement de la démocratie au Venezuela. Le Groupe pense qu’il est temps d’envoyer un message clair et sans équivoque aux Vénézuéliens afin de les aviser que le moment est venu de mettre fin à la crise et que la communauté internationale est prête à les appuyer dans leurs démarches.

Personnes-ressources

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :