Déclaration du ministre des Affaires étrangères concernant Édith Blais

Déclaration

Le 14 mars 2020 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable François-Philippe Champagne, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada est très soulagé de confirmer qu'Édith Blais et Luca Tacchetto, qui avaient été enlevés au Burkina Faso, ont retrouvé la liberté.

« Je tiens à remercier les gouvernements du Burkina Faso et du Mali, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), ainsi que d’autres partenaires, pour leur aide et leur coopération dans cette affaire au cours de la dernière année. Je tiens aussi à remercier les Forces armées canadiennes pour leur appui constant durant cette période.

« Nous attendons avec impatience le retour d’Édith au Canada, afin qu’elle puisse retrouver sa famille et ses proches. Nous souhaitons également à Luca un bon retour auprès de sa famille et ses proches.

« Le gouvernement du Canada continuera d’être engagé avec le Mali et le Burkina Faso au plus haut niveau, en plus de travailler avec ses partenaires internationaux pour poursuivre les responsables de ce crime et les traduire en justice.

« Édith Blais reçoit tout le soutien nécessaire pendant cette période très difficile et éprouvante. Par respect pour elle et pour l'expérience pénible qu'elle a vécue, nous demandons que sa vie privée et celle de sa famille soient respectées. »

Personnes-ressources

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
Syrine.Khoury@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :