Le ministre des Affaires étrangères souligne le 50e anniversaire du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires

Déclaration

Le 5 mars 2020 - Ottawa (Ontario) - Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable François-Philippe Champagne, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Il y a 50 ans aujourd’hui, le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires [TNP] est entré en vigueur. En tant qu’élément essentiel de l’ordre international fondé sur des règles, le TNP continue de promouvoir la paix et la sécurité internationales en limitant la propagation des armes les plus destructrices du monde.

« Depuis l’entrée en vigueur du traité, l’engagement du Canada envers le TNP a été inébranlable. Le traité a contribué à faciliter la coopération sur les utilisations pacifiques de la technologie nucléaire.

« Face aux défis actuels, le Canada préconise une approche inclusive pour faire progresser les objectifs du TNP. À cet égard, nous sommes déterminés à continuer à nous engager auprès des jeunes et à promouvoir la participation pleine, égale et significative des femmes dans tous les aspects du désarmement et de la non-prolifération. Les jeunes et les femmes peuvent être une force positive de changement et ont le droit de s’exprimer activement sur les questions qui ont une incidence sur leur sûreté et leur sécurité.

« Nous continuerons aussi à collaborer avec toutes les parties prenantes, y compris les États et la société civile, dans le cadre des efforts visant à renforcer l’importance et la pertinence du TNP.

« Le Canada continuera de promouvoir l’universalisation du TNP, notamment en participant à la prochaine conférence d’examen du TNP en 2020. Nous croyons fermement que de nouvelles avancées en matière de désarmement nucléaire contribueront à la paix et à la sécurité internationales ainsi qu’à la prospérité. »

Faits en brefs

  • Le TNP a été ouvert à la signature le 1er juillet 1968 et est entré en vigueur le 5 mars 1970. Il reste le seul traité mondial qui fait progresser le désarmement nucléaire, limite la propagation des armes nucléaires et reconnaît le droit inaliénable d’utiliser l’énergie nucléaire à des fins pacifiques.
  • Le Canada a signé le TNP le 23 juillet 1968 et l’a ratifié le 8 janvier 1969.
  • Au total, 191 États ont adhéré au TNP, dont 5 États dotés d’armes nucléaires reconnus (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni et Russie). Le TNP exige de ces 5 États qu’ils poursuivent les négociations relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires et au désarmement nucléaire.
  • Conformément au TNP, l’Agence internationale de l’énergie atomique supervise un solide régime mondial de garanties, renforçant la confiance dans la nature exclusivement pacifique des programmes nucléaires des États.
  • La prochaine conférence d’examen du TNP aura lieu du 27 avril au 22 mai 2020, au siège des Nations unies, à New York.

Liens connexes

Personnes-ressources

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
Syrine.Khoury@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :