Le Canada annonce une aide pour lutter contre la dégradation des terres et la désertification dans les pays en développement

Communiqué de presse

Le 11 janvier 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Dans le monde entier, les changements climatiques sont à l’origine de conditions météorologiques extrêmes et erratiques. Il en résulte une aggravation de la dégradation des terres et de la désertification, dont les conséquences les plus graves touchent des personnes déjà en situation de pauvreté et de vulnérabilité, en particulier les femmes et les populations autochtones.

Aujourd’hui, la ministre du Développement international, l’honorable Karina Gould, a annoncé que le Canada contribuera jusqu’à 55 millions de dollars au Fonds pour la neutralité en termes de dégradation des terres (LDN), un fonds d’investissement lancé par la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) afin de soutenir la gestion et la restauration durables des terres. Le soutien du Canada au Fonds LDN contribuera à l’engagement de 2,65 milliards de dollars du Canada en matière de financement de la lutte contre les changements climatiques, ainsi qu’à l’engagement du G7 de Charlevoix en faveur d’un financement novateur du développement.

La contribution du Canada a été soulignée aujourd’hui par le premier ministre, le très honorable Justin Trudeau, lors du Sommet One Planet pour la biodiversité organisé par la France, en coopération avec les Nations Unies et la Banque mondiale.

Lors du Sommet, les dirigeants politiques, le secteur privé, des ONG et des citoyens ont discuté des défis environnementaux et de l’accélération du financement pour le climat, la biodiversité et les océans.

Le Canada contribue au Fonds LDN aux côtés d’autres investisseurs canadiens, notamment la Fondation de l’Université Concordia et le fonds de pension syndical montréalais Fondaction. Le développeur de projets Ecotierra, établi à Sherbrooke, au Québec, met également en œuvre le premier projet d’investissement du Fonds LDN dans des coopératives de producteurs de café en Amérique latine.

Une fois qu’elle sera finalisée, la contribution du Canada aidera à catalyser des investissements supplémentaires du secteur privé dans le Fonds LDN afin qu’il puisse remplir sa mission de restauration des terres dégradées et de réduction ou d’évitement des émissions de gaz à effet de serre. Le Fonds LDN est également essentiel pour veiller à ce que les efforts de relance économique de l’après-COVID-19 soutiennent les emplois verts et les entreprises durables pour les personnes qui dépendent des ressources naturelles pour leur subsistance.

Citations

« Le Fonds pour la neutralité en termes de dégradation des terres est un exemple de la manière dont les secteurs public et privé peuvent investir ensemble dans des solutions favorables à la nature et aux moyens de subsistance dans les pays en développement.

Le Canada s’est engagé dans des partenariats innovants pour lutter contre les changements climatiques et la perte de biodiversité et créer un avenir durable et des communautés plus saines pour tous. »

- Karina Gould, ministre du Développement international

« Les changements climatiques et la perte de biodiversité ne connaissent pas de frontières. C’est pourquoi il convient de mener une action nationale concertée à l’égard de ces défis en faisant preuve d’un leadership international tout aussi fort. Des partenariats tels que celui annoncé aujourd’hui contribuent à garantir que les pays en développement qui seront les plus durement touchés par les effets des changements climatiques disposent du soutien et des outils supplémentaires nécessaires pour s’assurer un avenir plus durable. »

- Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Je suis très heureux que le Canada ait décidé d’investir dans le Fonds pour la neutralité en termes de dégradation des terres. Investir dans la restauration des terres n’est pas seulement une question de bienfait pour l’environnement, c’est également un moyen rapide de créer des emplois, de préserver l’écosystème et d’améliorer les moyens de subsistance. Le Fonds est un véhicule innovant de soutien aux zones qui, traditionnellement, ne bénéficient pas d’investissements privés. »

- Ibrahim Thiaw, secrétaire exécutif, CNULCD

« En tant que premiers investisseurs privés dans le Fonds LDN, nous nous réjouissons de l’engagement du gouvernement du Canada à contribuer à ce puissant levier financier pour préserver et restaurer les écosystèmes naturels, qui sont à la base des communautés en santé. Fondaction est pleinement engagé dans une approche de financement durable, alignée sur les objectifs de développement durable des Nations Unies. C’est grâce à des initiatives innovantes et à des partenaires engagés que nous pouvons transformer positivement notre monde. »

- Geneviève Morin, présidente-directrice générale, Fondaction

« La combinaison de fonds publics et privés est essentielle pour débloquer des capitaux pour des projets à fort impact environnemental et social dans les pays en développement. Nous sommes très fiers d’accueillir le Canada au sein du Fonds LDN, afin de mobiliser davantage de capitaux vers des solutions basées sur la nature. »

- Philippe Zaouati, président-directeur général, Mirova

Faits en bref

  • Le Fonds LDN a été créé pour soutenir la mise en œuvre de la CNULCD, l’une des trois conventions de Rio. Le Fonds LDN a été officiellement lancé lors de la 13e Conférence des Parties de la CNULCD à Ordos, en Chine, en 2017. 

  • Le Fonds est géré par Mirova, une société de gestion d’actifs française entièrement dédiée à l’investissement durable et affiliée à Natixis Investment Managers.

  • Le Fonds vise à recueillir 300 millions de dollars américains afin de restaurer jusqu’à 500 000 hectares de terres dégradées; de réduire ou d’éviter des émissions de gaz à effet de serre allant jusqu’à 35 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone; et de créer ou de soutenir environ 100 000 emplois pour les populations les plus vulnérables, en particulier les femmes, dans les pays en développement.

Liens connexes

Personnes-ressources

Guillaume Dumas
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement international
Guillaume.Dumas@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le développement international du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :