La participation du Canada au financement international de la lutte contre les changements climatiques

 

Soutenir une action climatique ambitieuse à l'étranger

Les pays en développement, notamment les plus pauvres et les plus vulnérables, comptent parmi les plus durement touchés par les changements climatiques. En effet, nombre d'entre eux disposent de moyens limités pour faire face aux conséquences des changements climatiques, comme les phénomènes météorologiques violents, les sécheresses et les inondations.

La pandémie de la COVID-19 nous a appris que les problèmes mondiaux nécessitent des solutions mondiales et, aujourd'hui plus que jamais, nous devons nous unir. Les efforts de relance offrent l'occasion d'accélérer la transition vers les énergies renouvelables, de réorienter les entreprises et la finance vers le développement durable et de reconsidérer notre relation avec la nature.

Des investissements financiers transformateurs sont nécessaires pour aider les communautés du monde entier à mieux faire face aux changements climatiques et à s'adapter à ses conséquences néfastes. Le financement climatique (anglais seulement) à un rôle de premier plan à jouer dans l’atteinte de cet objectif. Le Canada a respecté son engagement pris en 2015 de fournir $2,65 millards de dollars en financement climatique international sur cinq ans afin de soutenir ceux qui en ont le plus besoin. Ces investissements font une différence dans le monde entier.

Lors du Sommet des dirigeants du G7 de 2021, le Canada a annoncé le doublement de son engagement international en matière de financement climatique, soit 5,3 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années.

L'engagement accru du Canada en matière de financement climatique reconnaît que des mesures urgentes sont nécessaires pour faire face aux crises interconnectées des changements climatiques et de la perte de biodiversité, qui touchent de manière disproportionnée les plus pauvres et les plus vulnérables.

Cet engagement aidera les pays en développement à lutter contre les changements climatiques et la perte de biodiversité dans le monde entier. Il aidera particulièrement les pays à faible et moyen revenu déjà touchés par ces crises à faire la transition vers un développement durable inclusif, à faible émission de carbone, résilient au climat, et respectueux de la nature.

Le premier ministre a également annoncé que le Canada augmentera ses subventions, qui passeront de 30 % à 40 %, afin d'améliorer l'accès des communautés touchées. Ce financement aidera les pays en développement à renforcer leur capacité de prendre des mesures en faveur du climat, d'accroître leur résilience et de réduire la pollution, notamment en trouvant des solutions fondées sur la nature pour lutter contre les changements climatiques, comme la protection de la biodiversité et la plantation d'arbres, et en soutenant la transition vers des énergies propres et l'élimination progressive du charbon.

Cet engagement est l'une des façons dont le Canada accroît son ambitieuse action climatique. Des informations plus détaillées seront bientôt fournies sur cette page web.

Ressources supplémentaires

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :