Déclaration du ministre des Affaires étrangères et de la ministre du Développement international pour souligner les 10 années écoulées depuis les manifestations pacifiques en Syrie

Déclaration

Le 15 mars 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Marc Garneau, et la ministre du Développement international, l’honorable Karina Gould, ont fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Il y a dix ans, les Syriens se sont levés pacifiquement pour exiger le changement et un meilleur avenir pour leurs enfants. Leur bravoure a été brutalement réprimée et, dans la décennie qui a suivi, les Syriens ont été victimes à maintes reprises de violations des droits de la personne, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Le régime Assad a pratiqué la torture, a enlevé des citoyens de force, s’est livré à des exécutions extrajudiciaires et a employé des armes chimiques. Le régime et ceux qui le soutiennent, notamment la Russie, s’en sont aussi pris délibérément à des cibles civiles, notamment des hôpitaux et des écoles.

« Plus de la moitié de la population syrienne d’avant la guerre civile est aujourd’hui déplacée, et plus de 13 millions de personnes à l’intérieur du pays ont besoin d’une aide urgente. La communauté internationale doit poursuivre sa quête d’une solution politique durable et conforme aux dispositions de la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui a approuvé la feuille de route menant à un processus de paix en Syrie.

« La reddition de compte est essentielle lorsqu’il s’agit de crimes internationaux, et c’est pourquoi le Canada, de concert avec les Pays-Bas, prendra d’autres mesures pour que la Syrie soit tenue responsable de ses graves violations des droits de la personne et, en particulier, de la torture. Le Canada et les Pays-Bas ont officiellement demandé que des négociations soient menées avec la Syrie pour traiter des violations des droits de la personne dont ce pays est responsable aux termes de la Convention des Nations Unies contre la torture.

« Le conflit s’est traduit par l’une des pires crises humanitaires au monde. En réponse, le Canada a investi, depuis 2011, plus de 800 millions de dollars en aide humanitaire, en aide au développement, ainsi que pour la sécurité et la stabilisation des populations vulnérables en Syrie. Ce financement a contribué à fournir de la nourriture et des soins de santé, ainsi que l’accès à de l’eau potable et à des services d’assainissement et d’hygiène pour des millions de personnes. Ces fonds ont également servi à encourager la participation politique des femmes au niveau local et à assurer les moyens de subsistance de milliers de femmes, de jeunes et de personnes handicapées.

 « C’est un moment solennel pour prendre du recul et se souvenir de tous ceux qui ont souffert de ce terrible conflit, notamment les plus de 73 000 réfugiés syriens que nous avons accueillis, dont plusieurs sont devenus des Canadiens. Aujourd’hui, nous tous avons une pensée spéciale à leur égard et nous les remercions de rendre notre pays meilleur. »

Personnes-ressources

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
Syrine.Khoury@international.gc.ca

Guillaume Dumas
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement international
Guillaume.Dumas@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :