Déclaration du ministre des Affaires étrangères sur la conclusion de la Conférence des États parties à la Convention sur les armes chimiques

Déclaration

Le 21 avril 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Marc Garneau, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada se réjouit du fait que la Conférence des États parties à la Convention sur les armes chimiques [CAC] ait adopté le projet de décision intitulé « Lutte contre la possession et l’utilisation d’armes chimiques par la République arabe syrienne ». Cette décision souligne l’engagement de la communauté internationale à tenir la Syrie responsable d’avoir en sa possession des armes chimiques et de les utiliser. Les victimes des crimes de guerre du régime syrien méritent de voir les auteurs de ces crimes tenus responsables de leurs actes ignobles.

« La Syrie continue de violer la Convention sur les armes chimiques (CAC) et de terroriser son peuple en en ayant recours à des substances toxiques. La communauté internationale a démontré que ce comportement odieux a des conséquences. Avec l’adoption de cette décision, le régime Assad perd son droit de vote à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques [OIAC] et ne peut plus occuper de fonctions au sein de l’OIAC, jusqu’à ce qu’il se conforme à la CAC.

« L’importance de la décision est encore plus évidente après les constats de l’Équipe d’enquête et d’identification de l’OIAC qui a conclu qu’il y avait des motifs raisonnables de croire que l’armée de l’air arabe syrienne avait perpétré une attaque chimique au chlore gazeux toxique le 4 février 2018, contre la ville de Saraqeb.

« L’attaque contre Saraqeb est le huitième cas d’utilisation d’armes chimiques attribué au régime Assad en cinq ans. L’utilisation d’armes chimiques constitue une violation odieuse du droit international, et les auteurs de ces crimes doivent être traduits en justice sans délai.

« En tant qu’État partie à la CAC, la Syrie a l’obligation d’éliminer complètement et de manière vérifiable son programme d’armes chimiques. Le Canada demande une fois de plus au régime Assad de déclarer la totalité de ses stocks d’armes chimiques afin qu’ils puissent être détruits de manière vérifiable, comme l’exige la CAC.

« Le Canada salue l’Équipe d’enquête et d’identification pour son travail. Le Canada est un ardent défenseur de l’OIAC et continuera de travailler avec ses partenaires pour empêcher l’utilisation d’armes chimiques. »

Personnes-ressources

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
syrine.khoury@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :