Le Canada donne suite à ses engagements pour faire avancer le programme sur les femmes, la paix et la sécurité grâce à un troisième plan national d’action 

Déclaration

Le 16 juin 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Marc Garneau, a fait aujourd’hui la déclaration suivante à la suite d’une réunion des ministres du Cabinet avec des dirigeants canadiens et internationaux sur le plan national d’action du Canada consacré aux femmes, à la paix et à la sécurité :

« En 2017, le Canada a lancé L’égalité des genres : un pilier pour la paix, le Plan national d’action du Canada de 2017 à 2022 pour faire avancer les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité. Ce deuxième plan national d’action oriente les efforts du Canada pour faire avancer le plan sur les femmes, la paix et la sécurité. Pour la première fois, ce plan offrait un cadre pour une stratégie pangouvernementale cohérente et invitait 8 ministères fédéraux et 1 organisme à travailler ensemble pour mettre en œuvre cet important programme.

« Aujourd’hui, j’ai tenu une discussion cruciale sur notre plan d’action avec des leaders canadiens et internationaux, ainsi que la ministre du Développement international, l’honorable Karina Gould; le ministre de la Défense nationale, l’honorable Harjit S. Sajjan; le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l’honorable Bill Blair; la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, l’honorable Maryam Monsef; la ministre des Relations Couronne-Autochtones, l’honorable Carolyn Bennett; le ministre des Services aux Autochtones, l’honorable Marc Miller; le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, l’honorable Marco Mendicino; le ministre de la Justice et procureur général du Canada, l’honorable David Lametti; le ministre des Affaires du Nord, l’honorable Dan Vandal; le chef d’état‑major de la Défense par intérim, le lieutenant-général Wayne Eyre; et la commissaire de la GRC, Brenda Lucki.

« Nous avons fait le point sur les réalisations, mis en commun nos pratiques novatrices, examiné les défis et discuté des secteurs où des améliorations sont nécessaires.

« Pendant la réunion, les leaders canadiens et étrangers ont fait part de leur évaluation de nos progrès, suggéré des moyens de maintenir et de renforcer le leadership canadien, et souligné les liens entre les efforts internationaux et nationaux, notamment en ce qui concerne la protection des femmes et des filles autochtones et les programmes d’immigration. Nous continuerons d’écouter et d’amplifier la voix des artisanes de la paix et des organisations et mouvements féministes et dirigés par des femmes. Notre travail ne serait pas possible sans leur collaboration.

« Mes collègues et moi avons réaffirmé notre engagement à l’égard de la mise en œuvre de notre plan d’action. De plus, je suis heureux d’annoncer que nous nous sommes engagés à élaborer un troisième plan national d’action du Canada consacré aux femmes, à la paix et à la sécurité. Afin de garantir un processus inclusif et des objectifs ambitieux, nous avons demandé à nos ministères respectifs d’entamer dès maintenant les préparatifs. »

« La mise en œuvre complète du plan d’action demeure une priorité pour le gouvernement du Canada et constitue une pierre angulaire de notre politique étrangère féministe.

Faits en bref

  • Le deuxième plan national d’action du Canada consacré aux femmes, à la paix et à la sécurité pour la période de 2017 à 2022 engage le Canada à :
    • accroître la participation concrète des femmes et des organisations et des réseaux de femmes à la prévention et au règlement des conflits ainsi qu’à la reconstruction des États après un conflit;
    • prévenir l’impunité pour la violence sexuelle et fondée sur le genre ainsi que l’exploitation et les abus sexuels commis lors de conflits par des Casques bleus et d’autres membres du personnel international, y compris du personnel humanitaire et de développement, intervenir contre cette impunité et y mettre fin;
    • promouvoir et protéger les droits fondamentaux des femmes et des filles, l’égalité entre les genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles dans les États fragiles et touchés par les conflits;
    • répondre aux besoins particuliers des femmes et des filles dans des contextes humanitaires, dont la défense de leurs droits sexuels et l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive;
    • renforcer la capacité des opérations de paix à faire avancer le programme sur les femmes, la paix et la sécurité, notamment par le déploiement d’un plus grand nombre de femmes et par l’intégration entière du programme aux opérations des Forces armées canadiennes et au déploiement des forces policières.
  • La mise en œuvre du plan d’action est orientée par un groupe consultatif coprésidé par Affaires mondiales Canada et le Réseau Femmes, paix et sécurité – Canada, un réseau de plus de 80 personnes et organisations non gouvernementales canadiennes.

Liens connexes

Personnes-ressources

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
syrine.khoury@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :