Nouveaux investissements du Canada en faveur de l’égalité des genres dans le monde 

Document d'information

Afin d’agir sur l’une des causes premières des inégalités dans le monde – à savoir la prestation de soins rémunérés et non rémunérés dans les pays à faible et à moyen revenu – et de favoriser l’égalité des genres, le renforcement du pouvoir économique des femmes et la mise en œuvre d’une intervention et d’une relance économiques tenant compte des genres, le Canada a annoncé au Forum Génération Égalité qu’il consacrera 100 millions de dollars en nouveaux fonds à des programmes autonomes portant sur le travail rémunéré et non rémunéré lié à la prestation de soins dans les pays à faible et à moyen revenu où le Canada fournit une aide internationale. L’objectif de ces programmes sera de prendre en compte, de réduire et de régler le déséquilibre dans le partage des soins rémunérés et non rémunérés ainsi que de veiller à ce que les personnes qui prodiguent ces soins rémunérés et non rémunérés soient représentées, que leur voix soit entendue et que leurs droits soient soutenus et protégés. Le Canada donnera suite à cet engagement par l’intermédiaire d’organisations de droits des femmes et d’autres organisations de la société civile, de pays partenaires et d’organisations multilatérales.

Le Canada a également annoncé qu’il s’engageait à verser près de 80 millions de dollars en nouveaux fonds pour les femmes et les filles par l’intermédiaire de coalitions d’action. De plus, le Canada lancera l’Alliance mondiale multipartite pour des mouvements féministes durables et se joindra à l’Alliance mondiale pour les soins à la personne.

Soutien à l’éducation des filles

Partenariat mondial pour l’éducation : financement de 50 millions de dollars

Le Canada consacrera jusqu’à 50 millions de dollars du financement de 300 millions de dollars qu’il avait promis de verser au Partenariat mondial pour l’éducation (PME) afin de soutenir l’éducation des filles. Ces fonds serviront à financer des activités visant directement à lever les obstacles sociaux et institutionnels à l’éducation des filles et à promouvoir l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des filles et des adolescentes dans les pays partenaires du PME.

Programme mondial du Fonds des Nations Unies pour la population-UNICEF contre le mariage d’enfants : Réponse à la COVID-19

Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP)-UNICEF : financement de 10 millions de dollars de 2019 à 2024

Les sommes versées par le Canada en guise de soutien d’urgence au Programme mondial du FNUAP-UNICEF contre le mariage d’enfants aideront à maintenir les progrès malgré la fermeture des écoles, l’interruption des programmes et la hausse de la violence sexuelle et fondée sur le genre engendrées par la pandémie de COVID-19. Les fonds permettront d’aider de jeunes féministes innovatrices à lutter contre les mariages d’enfants en Afrique et en Asie en lançant une campagne mondiale afin d’amener les hommes et les garçons à participer à l’élimination des mariages d’enfants et en concevant des outils numériques permettant d’offrir des programmes aux filles dans le contexte de la COVID-19.

Avancement de l’égalité des genres dans les parlements

Union interparlementaire : financement de 2 millions de dollars pour les exercices financiers de 2021-2022 à 2025-2026

Le projet Égalité entre les sexes en politique, qui se déroule sur une période de 3 ans, vise à accroître l’autonomisation politique des femmes et à renforcer la capacité des parlements à favoriser l’égalité des genres. Le projet est mis en œuvre à Djibouti, au Mali, en Mauritanie, au Myanmar, en Sierra Leone et en Tanzanie, ainsi que dans les parlements d’au maximum 5 autres pays en développement, selon la disponibilité des ressources. Ce projet, qui permet de mieux faire entendre la voix des femmes, soutient tout particulièrement les groupes pauvres et marginalisés et favorise la représentation et l’égalité de tous les segments de la population au sein des parlements. L’Union interparlementaire veille aussi à la participation des hommes à certaines activités liées à l’égalité des genres, ce qui permet de réunir de solides appuis en faveur de l’égalité parmi les parlementaires et d’apporter des améliorations durables pour les femmes et les filles. En réponse à la pandémie de COVID-19, le leadership parlementaire bénéficie également d’un soutien attitré pour que les besoins particuliers des femmes et des filles d’un point de vue sanitaire, social, économique et législatif soient pris en compte.  

Soutien aux législatures au Ghana, en Éthiopie et au Togo pour qu’elles soient plus inclusives, mieux adaptées aux genres et plus transparentes

Centre parlementaire : financement de 9,2 millions de dollars pour les exercices financiers de 2021-2022 à 2025-2026

Ce projet, qui soutient les législatures au Ghana, en Éthiopie et au Togo afin qu’elles soient plus inclusives, mieux adaptées aux genres et plus transparentes, se penchera sur les obstacles à la participation des femmes aux processus démocratiques et donnera une voix aux femmes, notamment en ce qui concerne les efforts d’intervention et de relance liés à la COVID-19. Ce projet vise aussi à améliorer la mobilisation de la société civile sur le plan législatif, en particulier les organisations de droits des femmes.

Lutte contre la désinformation dans l’éducation civique en Colombie – CoDECo

CIVIX : financement de 1,8 million de dollars de février 2021 à août 2024

Ce projet vise à instaurer un programme d’éducation en matière de lutte contre la désinformation. Pour ce faire, un programme d’éducation civique officiel sera offert aux enfants d’âge scolaire de la Colombie. Dans le cadre du projet, il sera possible d’évaluer la portée des actions à l’extérieur de l’école, jusque dans les familles et les cercles sociaux des élèves, et de favoriser les liens entre les élèves, les élus et les fonctionnaires. Le projet favorisera aussi une meilleure intégration des programmes d’éducation civique et d’éducation aux médias de qualité, qui sont adaptés aux genres, pour les enseignants.

Soutien aux investissements axés sur l’égalité des genres

Aspen Network of Development Entrepreneurs, Criterion Institute et GenderSmart : financement de 5 millions de dollars

Cette initiative appuie les travaux de recherche et l’établissement de pratiques exemplaires dans le domaine des investissements axés sur l’égalité des genres pour que le financement du développement tienne compte de la perspective féministe et améliore les résultats en matière de développement pour les femmes et les filles.

Soutien au Réseau du Commonwealth pour l’égalité dans sa lutte contre les inégalités et la discrimination auxquelles les personnes, les communautés et les organisations LGBTQ2I font face dans les pays du Commonwealth

Réseau du Commonwealth pour l’égalité : financement de 450 000 $ de mars 2021 à mars 2024

Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du programme pour les personnes LGBTQ2I, est assorti d’un financement de 30 millions de dollars. Il vise à renforcer les capacités de défense des droits du Réseau du Commonwealth pour l’égalité en tant que collectif au sein de diverses tribunes dans le Commonwealth et les capacités des membres distincts du Réseau à l’échelle des pays. L’objectif est de veiller à ce que les droits fondamentaux des personnes LGBTQ2I soient respectés, réalisés et appliqués à tous les niveaux. En s’appuyant sur les travaux réalisés par le Réseau auprès de militants locaux du mouvement des droits des femmes et d’autres groupes de la société civile, le projet favorisera l’intégration des enjeux LGBTQ2I dans les lois et les politiques à l’échelon des pays et améliorera leur mise en œuvre (par exemple, la santé sexuelle et reproductive des femmes LBT+ et leur accès à l’éducation ou à l’emploi). Le projet appuiera aussi le travail réalisé par des organisations locales de la société civile qui œuvrent en faveur des personnes LGBTQ2I grâce à l’octroi de petites subventions pour des initiatives de sensibilisation et de recherche.

Alliance mondiale multipartite pour des mouvements féministes durables

L’Alliance mondiale multipartite pour des mouvements féministes durables est une nouvelle initiative réunissant divers intervenants, dont l’objectif est d’augmenter de façon exponentielle, de maintenir et d’améliorer le soutien financier et politique accordé aux organisations et aux mouvements féministes et de droits des femmes. Annoncée lors du Forum Génération Égalité qui s’est déroulé à Mexico, cette initiative est mise en œuvre par le Canada, les Pays-Bas, la Fondation Ford, l’organisme Open Society Foundations, le réseau Philanthropy Advancing Women’s Human Rights, l’Association pour les droits de la femme et le développement, le consortium Count Me In!, le Fonds mondial pour les femmes, le Fonds Égalité et Prospera.   

L’Alliance mondiale pour les soins à la personne

Annoncée et créée par l’Institut national de la femme du Mexique (INMUJERES) et ONU Femmes, l’Alliance pour les soins à la personne invite les gouvernements, le secteur privé, les milieux universitaires, les organisations de la société civile, les organisations internationales et les agences de l’ONU à prendre part à un mouvement mondial visant à alléger la charge de soins par l’entremise d’engagements, d’actions concrètes, de financement, d’échange de connaissances et de collaboration en matière de soins, et ce, de l’échelle locale à l’échelle mondiale.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :