Le Canada impose des sanctions sur des individus additionnels en réponse aux violations continues des droits de la personne au Nicaragua

Communiqué de presse

Le 14 juillet 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Aujourd’hui, le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Marc Garneau, a annoncé l’imposition de sanctions contre 15 autres personnes au titre du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant le Nicaragua, en réponse aux violations continues des droits de la personne au Nicaragua.

Depuis 2018, le gouvernement du Nicaragua commet des violations flagrantes et systématiques des droits de la personne à l’encontre de sa population, y compris des campagnes de répression et de violence d’État contre les manifestations publiques et la suppression de toute opposition politique.

Malgré les appels constants du Canada, de l’Organisation des États américains et des partenaires internationaux, le gouvernement du Nicaragua a refusé de mettre en œuvre d’importantes réformes pour permettre à son peuple de tenir des élections libres et équitables en novembre 2021. Plutôt, le gouvernement du Nicaragua a intensifié ses attaques contre les droits civils et politiques et a arrêté arbitrairement plus de 20 personnalités de l’opposition et candidats potentiels à la présidence depuis juin 2021.

L’annonce d’aujourd’hui renforce le soutien du Canada à l’égard du peuple nicaraguayen et de ses aspirations pour un avenir plus juste et plus démocratique. Ces nouvelles mesures s’harmonisent avec les mesures prises par les partenaires internationaux du Canada et s’ajoutent aux sanctions canadiennes déjà imposées.

Le Canada continue de demander la libération immédiate des candidats politiques arbitrairement arrêtés, emprisonnés ou détenus, ainsi que la libération de tous les prisonniers politiques, et la fin des arrestations et du harcèlement visant les travailleurs des médias indépendants et les membres de la société civile. Le gouvernement du Nicaragua doit garantir le respect des droits de la personne et des libertés fondamentales de toute sa population, conformément au droit international et à sa propre constitution.

Citations

« Le Canada soutient le peuple nicaraguayen qui réclame un avenir juste et pacifique, fondé sur le respect fondamental des droits de la personne, la liberté des médias et le droit de vote dans le cadre d’élections libres, équitables et transparentes. Nous demandons aux autorités nicaraguayennes de libérer les personnes injustement détenues et de respecter l’état de droit et ses obligations internationales en matière de droits de la personne. »

- Marc Garneau, ministre des Affaires étrangères

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
syrine.khoury@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :