Déclaration commune en soutien à l'envoyé spécial de la présidence de l’ANASE pour le Myanmar

Déclaration

Le 15 octobre 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Les gouvernements de l'Australie, du Canada, de la Nouvelle-Zélande, de la Norvège, de la République de Corée, du Timor-Leste, du Royaume-Uni, des États-Unis ainsi que le haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, au nom des pays de l'Union européenne, restent profondément préoccupés par la situation désastreuse au Myanmar, son coût croissant pour la population du Myanmar et ses implications de plus en plus graves pour la stabilité régionale. Il est urgent de trouver une résolution pacifique et non violente de la crise et de parvenir à un retour à la démocratie.

Reconnaissant le rôle central de l'Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) dans la région indo-pacifique, nous réaffirmons notre ferme soutien à ses efforts continus pour tracer une voie afin de sortir de la crise actuelle au Myanmar. Nous accueillons la possible visite au Myanmar du ministre des Affaires étrangères (II) du Brunéi Darussalam, Dato Erywan, en tant qu'envoyé spécial de la présidence de l'ANASE pour le Myanmar, et nous nous engageons à soutenir ses efforts pour faciliter la complète mise en œuvre urgente par le Myanmar du consensus en cinq points, comme convenu par les dirigeants de l'ANASE et le commandant en chef de l'armée du Myanmar le 24 avril. Nous insistons sur notre soutien aux objectifs de la visite de Dato Erywan, y compris son intention de rencontrer toutes les parties conformément au consensus en cinq points, et nous appelons le régime à faciliter son accès. Nous réitérons notre soutien au rôle d'envoyé spécial pour l'avenir et sommes prêts à soutenir les efforts de l'ANASE à travers les présidences.

Nous appelons le Myanmar à s'engager de manière constructive avec l'envoyé spécial de l'ANASE pour mettre également en œuvre rapidement et complètement d'autres aspects du consensus en cinq points. Conformément à ce consensus, nous appelons l'armée à cesser immédiatement la violence; à engager un dialogue constructif et inclusif avec toutes les parties prenantes; et à faciliter un accès sûr et sans entrave à l'aide humanitaire, notamment en garantissant la sécurité des travailleurs humanitaires et de la santé. Nous appelons également au plein respect des droits de l'homme, y compris la libération immédiate des personnes injustement détenues, dont des étrangers. Nous appelons en outre l'armée à faciliter les visites régulières au Myanmar de l'envoyé spécial de l'ANASE, et demandons à ce qu'il puisse s'engager librement avec toutes les parties prenantes.

Personnes-ressources

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
Syrine.Khoury@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada — Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :