Déclaration commune sur les élections au Conseil législatif de Hong Kong

Déclaration

Le 20 décembre 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Nous, ministres des Affaires étrangères du Canada, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni et des États-Unis d’Amérique, prenant acte du résultat des élections du Conseil législatif à Hong Kong, exprimons notre vive inquiétude devant l’érosion des éléments démocratiques du système électoral de la région administrative spéciale de Hong Kong. Les actions qui portent atteinte aux droits, aux libertés et au degré élevé d’autonomie de Hong Kong menacent notre souhait commun de voir Hong Kong réussir.

Depuis la rétrocession, des candidats aux opinions politiques diverses se sont présentés aux élections à Hong Kong. Les élections d’hier ont inversé cette tendance. La refonte du système électoral de Hong Kong, mise en œuvre plus tôt cette année, a réduit le nombre de sièges élus au suffrage direct et mis en place un nouveau processus de vérification afin de restreindre considérablement le choix des candidats sur le bulletin de vote. Ces changements ont éliminé toute opposition politique significative. Pendant ce temps, de nombreux politiciens de l’opposition de la ville, notamment la majorité des 47 personnes inculpées en vertu de la loi sur la sécurité nationale, restent en prison dans l’attente de leur procès, tandis que d’autres sont en exil à l’étranger.

De plus, nous demeurons vivement préoccupés par les répercussions négatives plus vastes de la loi sur la sécurité nationale et par les restrictions croissantes à la liberté d’expression et à la liberté de réunion qui se font sentir dans toute la société civile. Les organisations non gouvernementales, les syndicats et les organisations de défense des droits de la personne qui ne soutiennent pas le programme du gouvernement ont été contraints de se dissoudre ou de partir, tandis que la liberté de la presse est restreinte au minimum.

Maintenir un environnement propice aux opinions divergentes pacifiques est le moyen le plus efficace de garantir la stabilité et la prospérité de Hong Kong. Nous demandons instamment à la République populaire de Chine d’agir conformément à ses obligations internationales en matière de respect des droits protégés et des libertés fondamentales à Hong Kong, y compris ceux garantis par la déclaration commune sino-britannique. 

Personnes-ressources

Maeva Proteau
Directrice des communications
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Maeva.Proteau@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :