Déclaration à l’occasion de la Journée internationale de l’éducation

Déclaration

Le 24 janvier 2022 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Le ministre du Développement international et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Pacifique Canada, l’honorable Harjit S. Sajjan, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Les enfants ont tous quelque chose à offrir à ce monde, et nous devons investir en eux dès leur plus jeune âge afin qu’ils puissent réaliser leur plein potentiel. Pour les enfants les plus marginalisés, surtout les filles, nous devons nous demander ce qu’ils pourraient accomplir s’ils avaient la chance de recevoir une éducation de qualité dans un contexte sécuritaire. Tant la prospérité que la santé et le bien-être commencent par l’éducation. Chaque enfant et chaque jeune mérite de pouvoir réaliser ses rêves.

« C’est pourquoi le Canada s’est engagé à faire en sorte qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte, quels que soient son genre, ses antécédents ou ses capacités. L’éducation des femmes et des filles est une priorité de premier plan pour le Canada, car en améliorant l’avenir des filles et des femmes, nous contribuons à jeter les bases d’un monde meilleur pour tous. Le G7 a récemment lancé un appel pour que 40 millions de filles de plus commencent à fréquenter l’école et pour que le nombre de filles qui savent lire avant l’âge de 10 ans augmente de 20 millions.

« La pandémie de COVID‑19 a provoqué la plus grande perturbation qu’ait jamais connue l’éducation mondiale. À travers le monde, 1,6 milliard d’enfants ont été touchés par la fermeture de leur école, sans compter les millions d’autres enfants qui n’étaient simplement pas scolarisés. Le Fonds Malala estime que pas moins de 20 millions de filles dans le monde, ce qui correspond à plus de la moitié de la population totale du Canada, ne retourneront pas à l’école. En outre, le nombre croissant de crises et de conflits dans le monde constitue une menace importante à l’éducation des enfants, plus particulièrement des filles.

« Cette année, la Journée internationale de l’éducation a pour thème Changer de cap, transformer l’éducation. Le Canada s’est engagé à verser 78,9 millions de dollars en nouveau financement d’urgence pour les programmes d’éducation. Ces fonds permettront d’offrir une éducation de qualité aux enfants de pays en développement pendant la pandémie et par la suite.

« En outre, le Canada s’attache à faire en sorte que les enfants les plus marginalisés du monde, y compris les enfants réfugiés et déplacés, aient accès à une éducation de qualité. La campagne du Canada intitulée Ensemble pour l’apprentissage vise à garantir que tous les enfants réfugiés et déplacés soient scolarisés. Cette campagne s’appuie sur la promesse de 400 millions de dollars faite par le Canada en 2018 dans le cadre de la Déclaration de Charlevoix sur l’éducation de qualité pour les filles, les adolescentes et les femmes dans les pays en développement. »

Personnes-ressources

Yentl Béliard-Joseph
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international
Yentl.Béliard-Joseph@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le développement international du Canada – Affaires mondiales Canada
Suivez-nous sur Instagram : @canadadev

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :