Déclaration commune des ministres des Affaires étrangères de la Roumanie et du Canada

Déclaration

Le 7 mars 2022 – Bucarest, Roumanie – Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères de la Roumanie, Bogdan Aurescu, et la ministre des Affaires étrangères, l’honorable Mélanie Joly, ont publié aujourd’hui la déclaration commune suivante :

« Nous nous sommes réunis aujourd’hui à Bucarest dans le contexte de l’agression militaire continue et à grande échelle de la Russie contre l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine. Notre rencontre d’aujourd’hui fait suite au dialogue soutenu que nous avons eu par téléphone et en personne, en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité ainsi que lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN et du Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne le 4 mars.

« À cette occasion, nous réitérons notre détermination à maintenir une relation étroite et à coordonner nos efforts au sein de la communauté plus large des alliés et des partenaires aux vues similaires, unis par la volonté de faire respecter l’ordre international fondé sur des règles, qui est essentiel au maintien de la paix et de la sécurité mondiales et à la protection de la démocratie et de la liberté. La Roumanie et le Canada conviennent que des alliances et des partenariats consolidés sont essentiels pour relever les défis actuels et futurs, et ils coordonneront leurs efforts pour renforcer la relation transatlantique, toutes formes de coopération confondues.

« L’invasion russe fait payer un lourd tribut au peuple ukrainien. Nous déplorons le grand nombre d’Ukrainiens décédés et qui ont été blessés. La destruction des infrastructures essentielles fait en sorte que des millions d’Ukrainiens souffrent de privations dans tout le pays. À ce jour, plus d’un million de réfugiés ont fui l’Ukraine pour trouver asile dans les pays voisins, y compris en Roumanie.  Nous avons convenu que les souffrances infligées aux personnes qui sont contraintes de quitter leur foyer doivent être traitées en priorité.

« Nos discussions ont porté sur les efforts déployés par le gouvernement roumain pour s’assurer que tous les réfugiés fuyant la guerre en Ukraine et franchissant la frontière roumaine, y compris en passant par la République de Moldova, reçoivent une aide appropriée. À cet égard, nous avons convenu de travailler ensemble pour faire en sorte que les ressources correspondent aux besoins et pour coordonner les efforts d’aide. Nous avons tous deux salué les efforts déployés par la République de Moldova et reconnu la nécessité d’aider davantage ses autorités à faire face aux crises multiples et au fardeau humanitaire croissant. Nous avons convenu de la nécessité de soutenir la résilience de la République de Moldova, y compris sur le plan énergétique, ainsi que la résilience de tous les autres partenaires orientaux et des pays des Balkans occidentaux.

« Nous avons discuté de l’importance de renforcer davantage la position de dissuasion et de défense de l’OTAN ainsi que de la nécessité de consolider son flanc oriental, plus particulièrement sur la mer Noire, y compris par le déploiement de troupes alliées et par la création d’un groupement tactique de l’OTAN en Roumanie. La Roumanie remercie le Canada pour toutes les contributions apportées jusqu’à présent à sa sécurité et à celle de la région élargie de la mer Noire.

« Nous continuerons à collaborer avec nos partenaires et alliés et à nous consulter pour coordonner l’imposition d’éventuelles nouvelles sanctions contre la Russie et le Bélarus. 

« En tant qu’États membres de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), nous avons uni nos efforts pour invoquer le mécanisme de Moscou de l’OSCE afin d’établir une mission d’enquête composée d’experts chargés d’examiner les répercussions sur les droits de la personne et les conséquences humanitaires de l’agression de l’Ukraine par la Russie, y compris les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité potentiels.

« Nous avons également collaboré avec d’autres États membres parties au Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI) pour déférer la situation en Ukraine à la CPI afin que les crimes de génocide, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité présumés qui sont commis sur le territoire de l’Ukraine fassent l’objet d’une enquête sans délai.

« La Roumanie et le Canada collaborent étroitement en tant qu’alliés de l’OTAN, au sein de l’ONU et de l’OSCE, et en tant que membres de l’Organisation internationale de la Francophonie.

« Nous avons décidé de poursuivre le travail déjà entamé afin de renforcer la coopération entre les gouvernements roumain et canadien dans différents domaines, à commencer par le secteur de l’énergie nucléaire civile qui reste essentiel pour assurer la sécurité énergétique et la décarbonisation de l’économie.

« Nous nous réjouissons à l’idée de renforcer davantage nos relations bilatérales, car elles revêtent une importance stratégique en cette année 2022, qui marque le 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Roumanie et le Canada. Nous avons convenu de travailler à l’élaboration d’une déclaration de partenariat consolidé entre la Roumanie et le Canada et d’une feuille de route pour nos relations bilatérales, en tant que manifestation forte de notre engagement à consolider et à élargir les liens étroits entre nos pays. »

Personnes-ressources

Maéva Proteau
Directrice des communications
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :