Document d’information – Le Canada annonce le financement de projets en Afrique de l’Ouest

Document d'information

Le Canada a annoncé l'octroi de 83 millions de dollars en aide au développement pour des projets en Afrique de l'Ouest. Ce financement est réparti comme suit.

Ghana

Amélioration des résultats en santé par l’entremise de partenariats pour l’innovation dans les systèmes de santé – 6,5 millions de dollars - UNICEF Ghana/OMS

Ce projet vise à encourager l’amélioration des services de santé et de la formation des travailleurs de la santé, et à rendre les services de santé plus accessibles, tant dans les collectivités que dans les établissements régionaux et nationaux de santé. Le but est de ralentir, de stopper et même de renverser les tendances à la baisse des indicateurs de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants dans la région Ashanti du Ghana. Le projet permettra de créer un centre d’innovation dirigé par une équipe expérimentée et dynamique de l’Université du Manitoba et intégré dans les Services de santé du Ghana. Ce centre offrira un soutien technique pour la mise en œuvre du projet, son suivi et son amélioration constante, en fonction de données recueillies tout au long du projet, notamment dans le cadre de l’évaluation des besoins communautaires. De tels outils d’évaluation, pilotés par les intervenants, permettront aux collectivités de révéler les lacunes dans la prestation des services de santé et de collaborer avec les professionnels de la santé pour chercher et mettre en œuvre des solutions qui amélioreront les soins de santé.

Centre d’excellence en économie circulaire du Ghana – 7,5 millions de dollars - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Le Centre vise à aider les organisations et les nouveaux entrepreneurs ghanéens à développer et à déployer des solutions technologiques novatrices axées sur l’économie circulaire dans leurs entreprises commerciales et sociales. En étroite collaboration avec le ministère de l’Environnement, des Sciences, de la Technologie et de l’Innovation, le Centre sera hébergé dans une université de renom du Ghana. Reconnaissant l’ambition du Ghana de devenir un chef de file de la gestion des déchets et de la pollution dans la région, le projet renforcera la compétitivité en Afrique de l’Ouest grâce à une plus grande circularité des processus industriels, ce qui permettra au pays de mieux se positionner pour accéder aux possibilités offertes par la zone de libre-échange continentale africaine.

Appui à l’économie verte au Ghana – 10 millions de dollars - Université Ashesi

Ce projet aide le Ghana à mieux faire face aux répercussions économiques et sociales des changements climatiques en soutenant les entrepreneurs à la tête de PME afin qu’ils créent des solutions rentables et adaptées aux conditions locales visant à atténuer les changements climatiques ou à s’y adapter. Le projet aide aussi à sensibiliser le public à l’économie verte et contribue à améliorer les politiques du Ghana en matière d’environnement pour lui permettre de passer efficacement à une économie verte à faibles émissions de carbone plus sûre, plus saine, plus équitable et plus prospère. 

Sénégal

Aide alimentaire et nutritionnelle en réponse à la COVID-19 – 20 millions de dollars - Programme alimentaire mondial

Ce projet vise à aider les populations vulnérables à contrer les répercussions négatives de la pandémie de COVID-19 et des mesures mises en place pour la combattre. Il appuie les efforts du gouvernement du Sénégal pour améliorer la sécurité alimentaire, la nutrition et la résilience des ménages en fournissant une aide alimentaire, en créant des cantines scolaires, en soutenant la prévention et la gestion de la malnutrition, et en menant des activités de développement rural axées sur les femmes travaillant dans les secteurs agricoles et alimentaires. Ensemble, ces mesures aideront les ménages vulnérables à éviter les mauvaises stratégies d’adaptation et à passer d’un mode de crise à un mode de résilience.

Appui multisectoriel pour la relance après la COVID-19 au Sénégal – 19,9 millions de dollars - UNICEF

Ce projet vise à améliorer le bien-être des enfants les plus vulnérables, en particulier les filles et les adolescentes, en soutenant la relance et l’amélioration de la qualité des services essentiels en santé, en nutrition, en éducation et de protection des enfants qui ont subi les contrecoups de la pandémie de COVID-19. Ce projet vise également à réduire les inégalités de genre et à donner aux femmes et aux filles les moyens d’accroître leur résilience aux crises et de renforcer leur rôle dans les sphères sociale, économique et communautaire. Enfin, ce projet contribue à une planification, une gestion, une coordination et une réponse concertée améliorées en ce qui a trait à la crise actuelle, tout en jetant les bases d’une gestion plus efficace des crises futures.

Panafricain

Mobilisation des médias pour combattre la COVID-19 – 700 000 $ - Journalistes pour les droits de la personne

L’organisme Journalistes pour les droits de la personne s’efforce de lutter contre la mésinformation et la désinformation quant aux vaccins contre la COVID-19, et encourage la vaccination dans 12 pays de l’Afrique subsaharienne, de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Le projet : a) aide les journalistes locaux à produire des reportages crédibles et appropriés à l’échelle locale sur les vaccins contre la COVID-19, avec un accent sur les femmes, les filles et d’autres groupes vulnérables; b) facilite la collaboration entre journalistes formés et organisations locales travaillant sur les droits de la femme, la violence fondée sur le genre et la littératie en matière de santé, pour réaliser des reportages bien documentés, exacts et appropriés à l’échelle locale; et c) aide à éclairer la prise de décisions du gouvernement relatives aux services et aux résultats en matière de santé en tenant compte de la spécificité des genres par l’entremise d’articles dans les médias axés sur la réalité locale.

Communications vitales sur la santé publique et les vaccins à l’échelle de l’Afrique subsaharienne – 1,05 million de dollars - Radios rurales internationales

L’organisation Radios rurales internationales met en œuvre une initiative liée au vaccin contre la COVID-19, dans le cadre de son projet Voix de femmes à grande échelle, afin de fournir des programmes opportuns, interactifs et tenant compte de la spécificité des genres qui réfutent les mythes et la mésinformation sur la COVID-19 et les vaccins. Cette initiative s’efforce de lutter contre la mésinformation, d’accroître la confiance envers les vaccins, et de favoriser la demande (là où les vaccins sont disponibles). Cette initiative comprend des activités pour abattre les barrières propres aux femmes (comme l’accès à des informations sur la santé qui tiennent compte de la spécificité des genres) et lutter contre la mésinformation (comme l’incidence des vaccins sur la fertilité). Ce projet sera mis en œuvre dans un certain nombre de pays de l’Afrique subsaharienne, notamment au Ghana et au Sénégal.  

Prestation inclusive de services en Afrique – 9,5 millions de dollars - Transparency International

Ce projet vise à mettre en évidence l’incidence de la corruption sur l’accès aux services d’éducation et de soins de santé dans 5 pays d’Afrique, dont le Ghana, la République démocratique du Congo, Madagascar, le Rwanda et le Zimbabwe en mettant l’accent sur les groupes susceptibles de discrimination, en particulier les femmes et les filles. Ce projet soutiendra les institutions publiques afin qu’elles soient en mesure de faire face aux problèmes de corruption ayant une incidence sur le genre, et aux vulnérabilités à la corruption dans les secteurs de la santé et de l’éducation. Par l’entremise de centres d’appui et d’assistance juridique, le projet soutiendra les efforts visant à accroître la mobilisation, particulièrement celle des femmes, des filles et des groupes marginalisés en leur permettant de défendre leurs intérêts auprès des détenteurs de devoirs. Ce projet encouragera également les acteurs nationaux et régionaux à intégrer des mesures anticorruption qui tiennent compte du genre dans les secteurs de l’éducation et des services de santé.

À son tour de croître – 8 millions de dollars - iDE Canada

Ce projet améliorera la vie des femmes rurales travaillant dans le secteur agricole. Il soutiendra le renforcement de leur pouvoir économique, élargira leur accès aux marchés et les aidera à participer pleinement à la vie économique de leurs collectivités. Pour atteindre ces objectifs, ce projet s’efforcera de réduire les barrières sexospécifiques auxquelles les femmes dans les régions rurales sont confrontées lorsqu’elles tentent d’accéder aux marchés et tentera de résoudre les problèmes qui entravent leur réussite économique. Ce projet fournira des outils et aidera les femmes à préserver la bonne condition et le développement durable de leurs terres, notamment en aidant les petites exploitantes agricoles à adopter des pratiques agricoles adaptées au contexte local et intelligentes en matière de climat, contribuant ainsi à accroître la résilience aux répercussions des changements climatiques. Le projet sera mis en œuvre en Éthiopie, au Ghana et en Zambie.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :