Notices biographiques

Document d'information

Mme Lorraine Diguer (B.B.A., Université d’Ottawa, 1989; B.A. [sciences politiques], Université d’Ottawa, 1990) s’est jointe à Affaires extérieures et Commerce extérieur Canada en 1992. À l’administration centrale, elle a travaillé dans de nombreux domaines, notamment l’audit, les finances, les ressources humaines, la sécurité internationale et la gestion des services consulaires et des crises. Plus récemment, elle a occupé le poste de directrice des Opérations de paix et des Déploiements. Elle a été jusqu’à tout dernièrement directrice de l’Éducation et du Développement social. Elle a soutenu le rôle du Canada dans les opérations d’évacuation pendant la guerre de 2006 au Liban et l’intervention du Canada à la suite du tremblement de terre de 2010 en Haïti. Elle a servi à l’étranger en Afrique du Sud, en Haïti, au Royaume-Uni et, plus récemment, en Belgique, où elle faisait partie de la mission du Canada auprès de l’Union européenne.

Mme Sara Nicholls (B.A. avec spécialisation [kinésiologie], Université Western Ontario, 2000; M.A. [sciences de la santé et études des femmes], Université d’Ottawa, 2008) a fait son entrée dans la fonction publique à la Direction générale des affaires internationales de Patrimoine canadien, après avoir travaillé avec la société civile en Afrique orientale et australe, où elle a géré des programmes axés sur la santé des adolescents. En 2009, elle s’est jointe à l’Agence canadienne de développement international, où elle a travaillé au sein de l’équipe responsable des droits de la personne et de la gouvernance. Elle a occupé plusieurs postes de direction, notamment celui de directrice adjointe, Immunisation, Nutrition et Santé des nouveau-nés, et elle était la représentante du Canada au conseil d’administration de Gavi, l’Alliance du Vaccin. Au Bureau du Conseil privé, Mme Nicholls a prodigué des conseils sur les questions liées à l’enveloppe d’aide internationale, à la Politique d’aide internationale féministe du Canada et à la réponse aux crises humanitaires, ainsi que sur les relations bilatérales avec les pays de l’Afrique subsaharienne. Plus récemment, elle était directrice et chef de la coopération au Ghana, où elle était responsable de la Sierra Leone et du Togo, au haut‑commissariat à Accra.

Mme Élise Racicot (B.A. [relations publiques], Université du Québec à Montréal, 2001; M.A.P., École nationale d’administration publique, 2018) a commencé sa carrière au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international en 2002. Dans le cadre de sa première affectation, elle est devenue la première femme déléguée commerciale canadienne auprès de la République islamique d’Iran. Mme Racicot a ensuite travaillé à l’intégration du bureau régional de Montréal au réseau national du Ministère, puis elle a occupé des postes au Brésil à 3 reprises, notamment comme chef de mission pour le Québec et récemment comme déléguée commerciale principale pour la plateforme de missions canadiennes au Brésil. Par ailleurs, elle a siégé durant plusieurs années au conseil mondial du Service des délégués commerciaux du Canada. Elle a occupé diverses fonctions à l’administration centrale, notamment dans les domaines de la diversification des exportations des petites et moyennes entreprises, des changements climatiques, du financement du développement propre et des relations intergouvernementales. Elle a aussi participé à l’élaboration d’un programme de mentorat pour les femmes diplomates visant l’équité.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :