Voici Mark – Chapitre 2 : Des leçons de la Terre Mère 

De : Agence de la consommation en matière financière du Canada

Transcription

Texte à l’écran : L’Agence de la consommation en matière financière du Canada présente Histoires d’argent, Une série sur le bien-être financier, Édition Pause café

Birch Bark Coffee Company

Chapitre 2 Des leçons tirées de la Terre

Ce que Mark Marsolais-Nahwegahbow a appris en passant ses étés dans la réserve au sujet de la vie, de la façon de subvenir aux besoins d’une famille et des finances personnelles. 

(Mark montre une photo de sa mère.) 

Mark : Voici une photo de ma mère. Je ne sais pas (j’ai oublié de lui demander) si c’était à l’école secondaire ou quand elle a obtenu son diplôme d’enseignante.  

(Mark est assis dans un fauteuil dans un bureau.)

Mark : J’ai vécu dans deux mondes parce que, quand j’étais très jeune… 

(Mark montre une photo de sa mère et de ses grands-parents devant leur maison.)

Mark : …ma mère a quitté la réserve. Je ne me souviens pas de chaque endroit où nous avons vécu, mais je crois que nous avons passé un peu de temps à Toronto, puis à Ottawa. Par la suite, j’ai vécu dans le monde non autochtone, mais également dans le monde des Premières Nations, dans la communauté. Pour mettre les choses en perspective…

(Une carte du Nord de l’Ontario illustre la route entre Ottawa et Birch Island.)

Mark : Birch Island Ontario Birch Island, en Ontario, est à environ sept heures de route d’Ottawa, donc beaucoup d’heures passées sur la route. J’ai passé beaucoup de temps dans la communauté quand j’étais jeune. Mes parents me déposaient souvent chez mes grands-parents.

(Une photo montre Mark, jeune enfant souriant, debout devant un lac entouré d’une forêt.)

Mark : Je pense qu’à l’époque où j’ai grandi, on n’enseignait rien sur les REER. Je n’ai jamais vraiment appris à économiser. Nous vivions notre vie et, en tant qu’enfant, que jeune, j’ai grandi en m’amusant, en jouant avec mes amis, tout simplement. Je n’ai pas grandi dans un environnement où l’on m’a expliqué le fonctionnement des finances.  

(Mark montre une vieille photo de son grand-père devant une construction en rondins.)

Mark : À l’époque, je savais que mon grand-père avait une ligne de pièges. Je savais de quoi vivait mon grand-père. C’était une vie difficile. Il gagnait de l’argent grâce au trappage. 

(Mark montre une vieille photo de son grand-père debout dans la neige, une hache à la main.)

Mark : C’est ainsi qu’il a subvenu aux besoins de sa communauté, puis il a ouvert et fermé des chalets. C’est comme ça qu’il a gagné de l’argent pour que sa famille puisse manger; beaucoup de poisson. L’aliment de base était beaucoup de poisson. Tu ne manquais de rien. C’était un mode de vie vraiment sain. Quand on s’asseyait et qu’on mangeait, c’était de la nourriture qui venait tout droit de la Terre mère, d’ici, dans la communauté. Quand nous mangions, par exemple du poisson, nous allions à la pêche le matin, nous revenions, et nous avions tout ce dont nous avions besoin. Nous mangions du poisson frit. Il n’était jamais question d’argent. Tout était là, dans la nature… 

(Un paysage extérieur d’une zone boisée avec un plan d’eau apparaît.)

Mark : …et tant que nous la respections, nous savions vraiment que la Terre mère pouvait subvenir à nos besoins, sans le rythme effréné d’aujourd’hui, toujours en train de consulter nos montres : « oh, c’est l’heure du déjeuner, du dîner, du souper ». C’était différent à cette époque. Lorsque nous avions faim, nous mangions. Quand le soleil se couchait et qu’il faisait sombre, c’était l’heure d’aller au lit. Je pense que c’était probablement les moments les plus agréables que j’ai vécus : me réveiller le matin avec ma grand-mère en train de préparer de la bannique avec des bleuets. Je me souviendrai toujours de l’odeur. Mes grands-parents sont morts maintenant, et ils me manquent vraiment beaucoup, ainsi que ce temps passé avec eux. C’est important pour moi, c’étaient des gens bien qui vivaient une vie simple, et je pense que beaucoup de gens pourraient tirer des leçons de cela. 

(Mark s’accroupit près d’un feu de camp le long de la rivière des Outaouais avec le Parlement à Ottawa en arrière-plan.)

Texte à l’écran : Poursuivre l’histoire de Mark au chapitre 3 : Mark connaît des périodes difficiles et apprend des leçons de vie sur l’argent tout en cheminant vers l’entrepreneuriat. 

(Le mot-symbole Canada apparaît.)

Voix hors champ : Un message du gouvernement du Canada. 

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :