Projet de forage exploratoire dans le bassin Scotian — Décision concernant l'évaluation environnementale

Communiqué de presse

Le 1er février 2018 — Ottawa — Agence canadienne d'évaluation environnementale

Le gouvernement du Canada travaille à la protection de l'environnement pour les générations futures tout en favorisant la croissance économique.

L'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, a annoncé aujourd'hui que le projet de forage exploratoire dans le bassin Scotian n'est pas susceptible d'entraîner des effets environnementaux négatifs importants et que par conséquent, elle autorise sa mise en œuvre. Il s'agit d'un projet de forage exploratoire proposé par BP Canada ULC, dans une zone située à environ 230 à 370 kilomètres au large de la côte sud-est de la Nouvelle-Écosse.

Pour prendre sa décision, la ministre a tenu compte du rapport d'évaluation environnementale de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale. Le rapport renferme les conclusions et les recommandations de l'Agence sur les effets environnementaux potentiels du projet, les mesures d'atténuation proposées, l'importance des effets environnementaux négatifs et le programme de suivi.

Dans sa déclaration de décision concernant l'évaluation environnementale, la ministre a établi des conditions juridiquement contraignantes, qui comprennent des mesures d'atténuation et des exigences en matière de suivi que le promoteur devra respecter pendant toute la durée du projet. La mise en œuvre de ces conditions réduira ou éliminera les effets potentiels du projet sur l'environnement.

Le promoteur doit maintenant obtenir les autorisations et les permis réglementaires appropriés avant que le projet puisse être réalisé.

Citations

« Le processus d'évaluation environnementale de ce projet a tiré parti de consultations significatives auprès des groupes autochtones et du public et de leurs commentaires, ainsi que des conseils techniques des experts fédéraux de l'ensemble du gouvernement. Les conditions juridiquement contraignantes établies dans ma déclaration de décision permettront de conserver un environnement sécuritaire pour les générations futures tout en assurant la croissance économique du Canada. » (traduction)

—L'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Produits connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l'Environnement et du Changement climatique
819-938-9272

Alison Reilander
Conseillère en communications
Agence canadienne d'évaluation environnementale
343-998-2916
alison.reilander@acee-ceaa.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @ACEE_CEAA

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :