Déclaration du président de l’Agence des services frontaliers du Canada

Déclaration

« L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) s’est engagée à limiter la propagation de la COVID‑19 au Canada. La santé et la sécurité demeurent nos priorités. Les agents des services frontaliers du Canada sont des professionnels et ont de l’expérience à assurer la santé et la sécurité des Canadiens ainsi qu’à protéger l’économie du Canada.

Nous prenons notre rôle de protection du Canada extrêmement au sérieux et sommes fiers du travail que nous accomplissons. L’ASFC évolue dans un environnement complexe et dynamique, et traite près de 265 000 voyageurs chaque jour. C’est la raison pour laquelle nous surveillons continuellement les menaces en évolution comme celle-ci et adaptons nos procédures au besoin afin d’exécuter notre mission. Les agents de l'ASFC restent vigilants et sont hautement qualifiés pour déterminer les voyageurs souhaitant entrer au Canada qui peuvent présenter un risque pour la santé et la sécurité.

L'ASFC participe à l'approche globale du gouvernement du Canada, laquelle est mesurée, proportionnelle et réactive, et s’appuie sur les meilleures preuves scientifiques disponibles sur la transmission de la maladie et sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Nous travaillons étroitement avec nos partenaires internationaux de gestion frontalière, y compris le Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis.

L’exposition à la COVID-19 va au-delà des frontières. Un contrôle supplémentaire est en place à tous les aéroports depuis le début de février, et à tous les points d’entrée terrestres, ferroviaires et marins depuis le début de mars. Tout voyageur arrivant d’une zone touchée ou ayant été exposé à cette maladie peut être à risque. L'ASFC a mis en place des procédures solides qui en tiennent compte. Les voyageurs – peu importe leur pays d’origine – sont évalués à leur arrivée au Canada.

Les nouvelles mesures que nous avons prises en réponse à cette éclosion comprennent les suivantes :

des instructions fournies aux voyageurs qui ont visité des emplacements classés niveau 3 sur le site Web des Conseils de santé aux voyageurs, y compris la province du Hubei, en Chine, l’Iran ou l’Italie, de surveiller leurs symptômes, de s’isoler chez eux pendant 14 jours et de contacter les services de santé publique de leur région s’ils développent des symptômes dans les 14 jours après leur arrivée;

  • la mise en place de nouvelles affiches pour sensibiliser les voyageurs aux aéroports;
  • des feuillets d’information générale sur la COVID-19 offerts aux voyageurs à tous les points d’entrée;
  • l’utilisation de questions de contrôle sanitaire pour déterminer les voyageurs préoccupants;
  • la distribution aux voyageurs préoccupants d’une trousse contenant un masque chirurgical et des instructions sur son utilisation
  • la collaboration avec les agents de l’Agence de la santé publique du Canada pour contrôler les voyageurs qui pourraient poser un risque;
  • le contrôle des voyageurs qui pourraient être malades dans le hall des douanes et à tous les points d’entrée.

Nous surveillons de près les développements concernant la COVID-19 et, tout comme nous l’avons fait au cours des dernières semaines, nous nous ajusterons si les circonstances l’exigent. Nous avons la capacité de mettre en place de nouvelles mesures, si besoin est, pour assurer la sécurité du Canada.

L’ASFC coordonne sa réponse avec les autres ministères et organismes gouvernementaux. Nous collaborons étroitement avec Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Nos agents effectuent le contrôle initial des voyageurs et dirigent tous ceux qui présentent des symptômes pseudo-grippaux vers le personnel de l’ASPC pour un examen supplémentaire.

Nos agents des services frontaliers ont les outils nécessaires pour se protéger. En plus de leur équipement de protection habituel, ils reçoivent une formation continue des représentants de Santé Canada sur la COVID-19 et l’utilisation appropriée de l’équipement de protection individuelle. L’ASFC communique régulièrement avec le Syndicat des douanes et de l’immigration concernant les mesures de protection pour les agents.

Si des agents de l’ASFC doivent se trouver à proximité immédiate d’un voyageur potentiellement infecté pendant une période prolongée, ils disposent de gants, d’équipement de protection des yeux et du visage, et d’un masque.

Notre organisation demeure prête à s’ajuster et à s’adapter au besoin pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens, assurer la résilience de l’économie et participer à la réponse de la communauté internationale à la COVID-19 ».

Détails de la page

Date de modification :