L'ASFC et le service de police d'Edmonton ont porté des accusations contre un importateur local  

Communiqué de presse

7 octobre 2020             Edmonton, Alberta                 Agence des services frontaliers du Canada / Service de police d’Edmonton

Aujourd'hui, l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et le service de police d'Edmonton (SPE) ont annoncé que des accusations ont été portées contre un résident d'Edmonton pour contrebande de faux laissez-passer d'autobus du Edmonton Transit Service (ETS).

Le 26 juin 2020, des agents de l'ASFC des opérations commerciales de l'aéroport international d'Edmonton ont examiné un colis provenant de la Chine déclaré comme étant « un livre et des cartes d'affaires », et destiné à une adresse à Edmonton. Le colis contenait un livre et 16 pochettes en plastique, de la taille de cartes à jouer, avec des laissez-passer d'autobus pour adultes du ETS pour le mois de juillet. Au total, 1047 laissez-passer d'une valeur marchande d'environ 101 500 $ ont été trouvés dans le colis. La fraude étant soupçonnée, la saisie a été transmise à la Division des enquêtes criminelles de l'ASFC à Edmonton pour une enquête approfondie.

Après un examen plus poussé, les enquêteurs criminels de l'ASFC ont découvert que le colis contenait de véritables laissez-passer d'autobus qui ont servi d'échantillons de référence pour la production en série des laissez-passer frauduleux. 

Le dossier et les laissez-passer frauduleux ont été transférés au service de police d'Edmonton aux fins d’une enquête.

Sous autorisation judiciaire, des policiers ont livré le colis à son destinataire, Yuexuan Wu, homme de 31 ans d'Edmonton (Alberta), puis l’ont arrêté.

L'ASFC a porté les chefs d'accusation suivants contre Wu :

·        contrebande, conformément à l'article 159 de la Loi sur les douanes;

·        possession de marchandises interdites importées, conformément à l'article 155 de la Loi sur les douanes.

Pour sa part, le SPE a porté les chefs d'accusation suivants contre Wu :

·        possession de documents contrefaits, en vertu de l'article 368(1)(d) du Code criminel du Canada (CCC);

biens obtenus par des moyens criminels, à l'extérieur du Canada, en vertu de l'article 355.2 du CCC.  

Citations

« L'Agence des services frontaliers du Canada et le service de police d'Edmonton se sont engagés à démanteler les organisations criminelles dans nos collectivités. Les accusations portées aujourd'hui témoignent de notre effort conjoint pour protéger les Canadiens et notre économie en ces temps difficiles ». [traduction]

- Brad Wozny, directeur général régional intérimaire, Région des Prairies, Agence des services frontaliers du Canada  

« Il s’agit là d’un excellent exemple de collaboration entre la police d'Edmonton et l'ASFC, qui nous a permis de mettre un terme à des activités frauduleuses à son point d'entrée dans le pays ». [traduction]

- Const. Jess Bagan, Service de police d'Edmonton  

Faits en bref

  • Toute personne ayant des informations sur des activités transfrontalières suspectes est encouragée à appeler la ligne sans frais de surveillance frontalière de l'ASFC au 1-888-502-9060.

     

  •  Les enquêteurs de l'ASFC jouent un rôle clé dans la protection de la sécurité et de la sûreté des Canadiens dans l’ensemble du pays.

     

Personnes-ressources

Mylene Estrada-del Rosario

Conseillère en communications, Ouest du Canada

Agence des services frontaliers du Canada

Courriel : mylene.estrada-delrosario@cbsa-asfc.gc.ca  

Suivez-nous sur Twitter @FrontiereCanPRA

 

Cheryl Voordenhout

Relations avec les médias

Service de police d'Edmonton

Courriel : cheryl.voordenhout@edmontonpolice.ca  

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :