Les élèves canadiens invités à contribuer à des expériences dans l'espace

Communiqué de presse

Des élèves canadiens feront équipe avec l'astronaute David Saint-Jacques à bord de la Station spatiale internationale pour réaliser l'expérience Espace vivant.

Ottawa (Ontario), le 24 octobre 2018 – Le pouvoir de la science est aussi infini que l'espace. Il est important d'intéresser les jeunes à la science et de leur donner les outils dont ils ont besoin pour qu'elle fasse partie de leur vie.

Aujourd'hui, l'honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, l'astronaute de l'Agence spatiale canadienne David Saint-Jacques et Bonnie Schmidt, présidente-fondatrice de l'organisme Parlons sciences, ont officiellement lancé un nouveau projet de recherche scientifique pour les jeunes qui offrira une occasion unique à des élèves canadiens de collecter et de comparer des données sur les conditions environnementales sur Terre et dans l'espace.

Les facteurs environnementaux ont un effet sur la santé des élèves canadiens dans leur classe et sur celle des astronautes à bord de la Station spatiale internationale. Le projet éducatif Espace vivant permettra à des élèves d'analyser et de comparer la température et les taux de CO2 et d'humidité dans leur classe avec les mêmes données d'autres classes et celles de la Station spatiale fournies par David Saint Jacques.

Les élèves pourront examiner les variations des conditions environnementales d'un endroit à l'autre et voir leur effet sur la santé mentale et physique. Ils auront aussi la possibilité d'apprendre les rudiments du codage en préparant les appareils et en programmant les capteurs destinés à recueillir les données.

Les enseignants canadiens peuvent inscrire leur classe sur le site Web du projet Espace vivant. Quand l'astronaute David Saint-Jacques sera à bord de la Station spatiale, il communiquera en direct avec les élèves d'une classe participante pour discuter des résultats de leur recherche.

Citations

« Quand j'allais à l'école, jamais je n'aurais même pensé avoir la chance de contribuer à des expériences menées dans l'espace. Maintenant, notre gouvernement fait en sorte, grâce au projet Espace vivant, que c'est une réalité pour les futurs scientifiques, ingénieurs et leaders canadiens dans le domaine de l'innovation. Lorsqu'ils étudient les concepts scientifiques et acquièrent des compétences numériques, comme le codage et l'analyse de données, nos enfants auront toutes les chances de réussir sur le marché de l'emploi de demain. »

- L'honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique

« La science est pour tous, tant sur Terre que dans l'espace! J'encourage les élèves canadiens à participer à ce projet passionnant où de vraies données de la Station spatiale internationale seront utilisées. Des projets comme celui-là aident à ouvrir la voie aux jeunes Canadiens pour qu'ils puissent devenir les médecins et les infirmières, les ingénieurs et les architectes, les enseignants, les explorateurs et les chercheurs de demain. »

- L'honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« Le projet Espace vivant donne la possibilité aux enseignants d'intégrer la science et le codage dans leur programme d'enseignement d'une façon unique et intéressante. Pendant le projet, les élèves pourront acquérir des compétences importantes, comme la pensée analytique et le codage. Ils collecteront et analyseront des données, qu'ils compareront ensuite avec celles d'autres classes canadiennes et celles de la Station spatiale internationale. En 2013, plus de 300 classes ont participé à l'activité Radi-N2 et vous de Parlons sciences, alors que Chris Hadfield se trouvait dans l'espace. Nous sommes fiers de poursuivre sur cette lancée d'apprentissage scientifique en collaboration avec l'Agence spatiale canadienne. »

- Bonnie Schmidt, présidente-fondatrice de Parlons sciences

« Je veux que les jeunes Canadiens participent à ma mission. J'ai été inspiré par les missions Apollo sur la Lune, ce qui m'a mené à avoir une curiosité insatiable pour la technologie, notre planète et l'Univers, véritable moteur de mon parcours scolaire et professionnel. J'espère que, grâce à cette mission et aux activités comme Espace vivant, l'Agence spatiale canadienne et moi inspirerons les jeunes Canadiens de la même manière. J'ai hâte de voir les résultats de leurs projets de recherche. »

- David Saint-Jacques, astronaute de l'Agence spatiale canadienne

Faits en bref

  • La mission Expedition 58/59 à la Station spatiale internationale sera la première mission spatiale de David Saint-Jacques.

  • Le projet éducatif Espace vivant a été développé par Parlons sciences en collaboration avec l'Agence spatiale canadienne et étoffé avec le soutien de CodeCan et de l'organisme Fair Chance Learning (disponible en anglais seulement).

  • Pour que les jeunes Canadiens s'intéressent à la science et à la technologie, l'Agence spatiale canadienne organise, en collaboration avec ses partenaires, une grande variété d'activités pendant la mission de David Saint-Jacques.

    • Little Inventors – Inventions pour l'espace : Les enfants de partout au Canada doivent trouver des idées ingénieuses qui permettront de rendre la vie dans l'espace plus facile et agréable. Les meilleures inventions seront transformées en prototypes par des fabricants et des artisans. Deux d'entre elles seront présentées dans l'espace.
    • Défi « Astro Pi » : Dans ce concours européen axé sur la science et le codage, les élèves ont l'occasion de développer du code qui pourrait être utilisé dans les ordinateurs Raspberry Pi uniques de la Station spatiale. Deux niveaux de complexité rendent le défi « Astro Pi » accessible aux élèves avec ou sans expérience de codage.
    • Mission : astronaute : Les enfants – et les jeunes de cœur – seront invités à découvrir la vie et le travail d'un astronaute à bord de la Station spatiale en participant à un nouveau jeu axé sur le thème de l'espace.
    • Radi-N2 et vous : Pendant que David Saint-Jacques mesure les niveaux de rayonnement à bord de la Station spatiale, des classes de partout au Canada pourront en faire autant sur Terre.

Liens connexes

Personnes-ressources

Agence spatiale canadienne
Bureau des relations avec les médias
Téléphone : 450-926-4370
Courriel : ASC.Medias-Media.CSA@canada.ca
Site Web : http://asc-csa.gc.ca
Suivez-nous dans les médias sociaux!


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :