Soutien du secteur agricole et agroalimentaire du Canada pour assurer la croissance de la classe moyenne

Communiqué de presse

Le 30 novembre 2018 – Montague (Île-du-Prince-Édouard) – Agriculture et Agroalimentaire Canada

L'Énoncé économique de l'automne 2018 du Canada montre que le plan du gouvernement fonctionne : un plus grand nombre de Canadiens travaillent, les salaires augmentent et les Canadiens de la classe moyenne ont plus d'argent pour épargner, investir et faire croître l'économie. Le gouvernement du Canada sait que les agriculteurs et les transformateurs alimentaires sont des forces motrices de l'économie canadienne. L'Énoncé constitue la prochaine étape de notre plan visant à appuyer la compétitivité du Canada afin que les entreprises agricoles et agroalimentaires canadiennes puissent croître et créer plus d'emplois de qualité pour la classe moyenne.

Aujourd'hui, le ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lawrence MacAulay, était à Montague, à l'Île-du-Prince-Édouard, pour souligner l'Énoncé économique de l'automne 2018, qui fait le point sur les investissements et les résultats déjà réalisés par le gouvernement et expose les prochaines étapes du plan du gouvernement pour stimuler l'économie en investissant dans les emplois pour la classe moyenne.

L'Énoncé contient des mesures qui aideront le secteur agricole et agroalimentaire du Canada à croître, à innover et à prospérer. Cela comprend d'importants incitatifs fiscaux et encouragements à l'investissement qui stimuleront la croissance des entreprises et accroîtront la compétitivité des entreprises agricoles et agroalimentaires canadiennes.

Grâce aux nouvelles mesures, les fabricants et les transformateurs de produits alimentaires pourront immédiatement passer en charges le coût des investissements en immobilisations comme la machinerie et l'équipement, y compris les technologies propres. De plus, le nouvel Incitatif à l'investissement accéléré permettra aux fabricants, aux transformateurs de produits alimentaires – et aux agriculteurs – de radier une plus grande partie de l'amortissement au cours de l'année où l'investissement est effectué. Pour les achats de bâtiments, de machinerie ou d'équipement, la déduction au cours de la première année peut atteindre trois fois le montant prévu par les règles précédentes.

L'Énoncé prévoit un investissement de 25 millions de dollars au cours des cinq prochaines années pour accroître le soutien aux exportateurs de produits agricoles et alimentaires. Cet investissement comprend 12 millions de dollars sur cinq ans pour permettre à Agriculture et Agroalimentaire Canada d'accéder à de nouveaux marchés pour les exportations agricoles et agroalimentaires dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie de diversification des exportations. Un montant supplémentaire de 11 millions de dollars sur cinq ans est accordé à l'Agence canadienne d'inspection des aliments pour appuyer l'accès aux marchés.

Le gouvernement du Canada a également investit 13,6 millions de dollars supplémentaires sur trois ans pour améliorer les données sur le transport, ce qui favorisera la circulation efficace des biens, incluant des produits agricoles.

De vastes mesures seront également prises pour faire en sorte que la réglementation canadienne soit aussi novatrice et efficace que possible, afin d'aider les entreprises à conserver leur avantage concurrentiel et à croître.

De plus, pour accélérer le soutien à l'innovation en entreprise, le gouvernement du Canada accorde 800 millions de dollars additionnels sur cinq ans au Fonds stratégique pour l'innovation, qui favorisera les investissements novateurs dans tous les secteurs économiques du pays.

Citations

« Le gouvernement sait que les agriculteurs et les transformateurs alimentaires canadiens sont des forces motrices de l'économie canadienne. Grâce à l'Énoncé économique de l'automne, nous continuerons d'investir dans le système agricole et alimentaire canadien en augmentant l'accès aux marchés pour les exportations, en appuyant l'innovation et en modernisant la réglementation fédérale. En permettant aux entreprises agricoles et agroalimentaires canadiennes de demeurer concurrentielles, d'innover et de croître, nous contribuons à créer plus d'emplois de qualité pour notre classe moyenne. »
- Lawrence MacAulay, ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« Bon nombre des recommandations que la FCA a formulées dans son mémoire prébudgétaire de 2019 pour aider les agriculteurs canadiens ont été prises en compte, de même que les recommandations de la Table de la stratégie économique du secteur agroalimentaire. Cette mise à jour financière montre que le gouvernement fédéral prend les bonnes mesures pour accroître la compétitivité et l'efficience du secteur agricole canadien. Cet appui est essentiel pour atteindre l'objectif de faire passer les exportations agricoles à 75 milliards de dollars d'ici 2025, comme il a été établi dans le budget fédéral de 2017. »
-  Ron Bonnett, président de la Fédération canadienne de l'agriculture

Faits en bref

  • Voici quelques-unes des mesures proposées dans l'Énoncé économique de l'automne 2018 :

  • Accroître la compétitivité en permettant la passation en charges immédiate du coût total des machines et du matériel utilisés pour la fabrication et la transformation de biens aux fins de l'impôt, et en instaurant l'Incitatif à l'investissement accéléré pour appuyer les investissements des entreprises de toutes tailles et dans tous les secteurs de l'économie. Ces changements encourageront les entreprises à investir au Canada, ce qui appuiera l'offre d'emplois pour les Canadiens de la classe moyenne.

  • Faire passer le taux effectif marginal d'imposition de 17 pour cent à 13,8 pour cent, offrant ainsi aux entreprises canadiennes le plus bas taux d'imposition du G7 sur les nouveaux investissements commerciaux.

  • Accroître l'investissement dans le secteur des technologies propres en permettant la passation en charges immédiate du coût total du matériel désigné de production d'énergie propre. Cela aidera le Canada à atteindre ses objectifs en matière de changements climatiques et à devenir plus compétitif sur la scène mondiale.

  • Faire du Canada une économie plus connectée à l'échelle mondiale en lançant une stratégie de diversification des exportations canadiennes visant à accroître de 50 % les exportations aux marchés outre-mer d'ici 2025.

  • Éliminer les obstacles au commerce intérieur au Canada en collaborant avec les provinces et les territoires pour permettre aux entreprises de transporter les marchandises plus facilement, pour harmoniser la réglementation et l'inspection des aliments ainsi que la réglementation du secteur de la construction (y compris par l'harmonisation des codes du bâtiment à l'échelle du pays), et pour faciliter le commerce des produits alcoolisés entre les provinces et territoires.

  • Prendre des mesures réglementaires précoces dans le cadre du processus d'examen réglementaire du gouvernement.

  • Accélérer l'innovation en entreprise au moyen d'un financement additionnel de 800 millions de dollars sur cinq ans du Fonds stratégique pour l'innovation, qui continuera d'appuyer des investissements innovants partout au pays et dans tous les secteurs de l'économie. Ce montant comprend 100 millions de dollars destinés au soutien au secteur forestier.

Liens connexes

Personnes-ressources

Katie Hawkins
Directrice des communications
Cabinet de l’honorable Lawrence MacAulay
613-773-1059
katie.hawkins@canada.ca

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca
Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada
Aimez-nous sur Facebook : AgricultureCanadienne

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :