Les ministres de l'Agriculture du Canada se réunissent pour appuyer un secteur agricole et agroalimentaire fort et innovateur

Communiqué de presse

Le 19 juillet 2019 – Québec (Québec)

Les ministres fédérale, provinciaux et territoriaux (FPT) de l'Agriculture ont conclu aujourd'hui à Québec leur rencontre annuelle de deux jours, coprésidée par Marie-Claude Bibeau, ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, et André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec. Les ministres ont réitéré leur engagement d'aider le secteur agricole et agroalimentaire canadien à saisir de nouveaux débouchés et à relever des défis importants afin d'assurer la prospérité des entreprises et à stimuler la croissance économique.

Compte tenu de l'importance cruciale des exportations pour les agriculteurs et les transformateurs canadiens, les ministres soutiennent à l'unanimité les échanges commerciaux internationaux fondés sur des règles de commerce et sur la science. Ils ont convenu de poursuivre les efforts afin de tirer parti des nouveaux accords commerciaux conclus avec des marchés clés. Les ministres ont discuté des problèmes commerciaux auxquels fait face l'industrie, particulièrement les secteurs du canola, du porc et du bœuf, ainsi que les secteurs du blé dur, des légumineuses et du soja, et ont reconnu qu'il faut parvenir à une solution de façon urgente et travailler avec ces secteurs pour soutenir la résilience, la rentabilité et la croissance de l'industrie.

En soutien au système canadien de gestion de l'offre, les ministres ont réitéré l'importance d'octroyer une compensation aux secteurs sous gestion de l'offre de façon pleine et entière en réponse à l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne et à l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). Le gouvernement fédéral prend les mesures appropriées pour annoncer les détails dès que possible afin de s'assurer que ces industries sont bien placées pour réussir.

Les ministres ont reconnu qu'en raison de la rareté grandissante de main-d'œuvre persistante, il est difficile pour les entreprises agricoles d'opérer et de croître, malgré leurs activités de recrutement. Le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) est un outil auquel l'industrie a recours pour accéder aux ressources en main-d'œuvre dont elle a grandement besoin. Les ministres ont examiné les préoccupations du secteur à l'égard du Programme et ont discuté des avancées réalisées. Les ministres ont souligné l'importance de trouver des solutions aux défis immédiats que doivent relever les employeurs agricoles et agroalimentaires lorsqu'ils recrutent des travailleurs dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), y compris les défis liés au fardeau administratif et aux délais de traitement. Ils attendent avec intérêt de poursuivre leur collaboration avec Emploi et Développement social Canada (EDSC) et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) afin d'apporter en temps opportun des modifications administratives à court terme. Les provinces et les territoires ont affirmé l'urgence d'apporter des modifications administratives à court terme, reconnaissant que la main d'œuvre est une question multidimensionnelle qui nécessite l'apport de tous les ordres de gouvernement.

Les ministres ont souligné que les programmes de gestion des risques de l'entreprise sont essentiels pour aider les agriculteurs à faire face à des risques, comme les catastrophes naturelles, les événements climatiques, les pertes graves ou la volatilité des marchés, reconnaissant les défis en matière de programme soulevés par l'industrie. Les ministres ont examiné des ajustements qui pourraient améliorer les programmes existants afin de répondre aux besoins des producteurs et de compléter les outils du secteur privé. Les ministres ont demandé aux fonctionnaires de présenter un ensemble de propositions d'améliorations au programme Agri-stabilité à des fins d'examen par les ministres avant la fin de l'année.

Les ministres se sont engagés à travailler avec l'industrie afin de favoriser un secteur moderne et concurrentiel. La collaboration repose en grande partie sur le Partenariat canadien pour l'agriculture. Le Partenariat, qui en est maintenant à sa deuxième année, représente un investissement de 3 milliards de dollars sur cinq ans de la part des gouvernements visant à renforcer et à faire croître le secteur agricole et agroalimentaire du Canada. En 2018-2019, les gouvernements ont investi près de 346 millions de dollars en programmes FPT à frais partagés et 79 millions de dollars en programmes fédéraux au profit du secteur. Les ministres ont souligné les progrès importants réalisés à ce jour à l'égard du Partenariat canadien pour l'agriculture et commenceront à travailler au prochain cadre stratégique.

Les ministres ont souligné leur engagement à bâtir un secteur agricole diversifié en encourageant la pleine participation des jeunes, des femmes et des peuples autochtones. Les ministres ont souhaité la bienvenue à un groupe de jeunes agriculteurs qui ont fait part de leurs points de vue sur divers sujets, dont la technologie, la gestion des entreprises et la santé mentale.

Les ministres se sont engagés à poursuivre leur collaboration avec les représentants de l'industrie dans le cadre d'un plan d'action pancanadien et à mettre en œuvre ce plan pour aider à atténuer proactivement les répercussions possibles de la peste porcine africaine (PPA). Les discussions ont porté notamment sur la poursuite des efforts de planification de l'état de préparation, la biosécurité pour les petites exploitations et la gestion stratégique des porcs sauvages. Les ministres ont reçu une mise à jour sur l'initiative de Santé animale Canada et ont convenu de poursuivre ces travaux.

Les ministres ont également reconnu la nécessité de réduire les formalités administratives réglementaires et de mettre en place une réglementation efficace et adaptée qui appuie l'innovation, la croissance et la compétitivité, et qui protège la santé et l'environnement. Ils ont approuvé un ensemble de principes directeurs en matière de réglementation et se sont engagés à poursuivre les efforts liés aux activités de traçabilité et de surveillance.

Les ministres ont convenu de poursuivre les progrès amorcés à la conférence au cours de l'année qui vient. La prochaine conférence annuelle des ministres FPT aura lieu à Guelph, en Ontario, en juillet 2020.

Citations

« L'avenir s'annonce très prometteur pour le secteur agricole et agroalimentaire canadien. Nous bénéficions d'avantages concurrentiels pour fournir nos produits de haute qualité de façon durable sur le marché canadien et à la population mondiale qui ne cesse de croître. Un partenariat fédéral-provincial-territorial solide aidera à faire en sorte que les agriculteurs et agricultrices et les transformateurs et transformatrices d'aliments canadiens soient bien placés pour relever les défis importants et saisir les occasions pour leur réussite continue au Canada et à l'étranger. »
- L'honorable Marie-Claude Bibeau, ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire 

« Le secteur agroalimentaire connait une grande effervescence et nous avons la responsabilité de nous assurer que nos agriculteurs et nos transformateurs bénéficient de l'ensemble des possibilités qu'il offre. Cette rencontre m'a permis de constater que plusieurs autres provinces vivent les mêmes enjeux que nous à des degrés différents. Il a été convenu de l'importance de retrouver un accès à tous nos marchés d'exportation de viande de porc et de bœuf de façon urgente et de travailler tous ensemble pour assurer la croissance et la prospérité du secteur. J'ai également réaffirmé qu'il est important d'accorder une compensation pleine et entière aux producteurs sous gestion de l'offre qui ont fait des sacrifices menant à la signature des différents accords de commerce. Finalement, les provinces et territoires ont convenu qu'il est urgent que le fédéral apporte les modifications administratives demandées afin de répondre aux enjeux de main d'œuvre auxquels font face nos entreprises. »
- M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

Faits en bref

  • Le secteur agricole et agroalimentaire du Canada est un moteur important de la croissance économique. Le secteur contribue au PIB du Canada à raison de plus de 142 milliards de dollars par année et, en 2018, employait 2,3 millions de personnes au Canada. Les consommateurs du monde entier reconnaissent le Canada comme étant un fournisseur fiable et digne de confiance d'aliments et de produits salubres de haute qualité.

  • En février 2017, le Conseil consultatif en matière de croissance économique a reconnu que le secteur agroalimentaire du Canada présente un fort potentiel de croissance économique pour notre pays.

  • Dans le cadre du programme Agri-science du Partenariat canadien pour l'agriculture, 17 grappes ont été annoncées, par exemple, la grappe canadienne sur l'automatisation de l'agriculture, la grappe agroscientifique sur les bioproduits et la grappe scientifique sur le bœuf et les cultures fourragères. Les provinces et les territoires mènent des activités complémentaires en matière de science et d'innovation à l'échelle du pays.

  • Les exploitants agricoles âgés de moins de 35 ans représentaient une part croissante de l'ensemble des exploitants, et leur nombre absolu a également augmenté, passant de 24 120 en 2011 à 24 850 en 2016. Il s'agissait de la première augmentation réelle dans cette catégorie d'exploitants depuis 1991. (Recensement de l'agriculture de 2016, Statistique Canada)

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Justine Lesage
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
justine.lesage@canada.ca
Téléphone cellulaire : 613-404-1168

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca
Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada
Aimez-nous sur Facebook : AgricultureCanadienne

Laurence Voyzelle
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation
418-380-2525

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :