Aider les éleveurs de moutons et de chèvres à améliorer la productivité et à augmenter l’approvisionnement grâce à un nouveau système de services génétiques

Communiqué de presse

Le 7 janvier 2022 – Ottawa (Ontario) – Agriculture et Agroalimentaire Canada

Aujourd’hui, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, a annoncé un investissement de 495 000 $ dans le Centre canadien pour l’amélioration du porc (CCAP) afin de permettre aux intervenants de travailler ensemble pour accroître l’innovation et la résilience dans les industries ovine et caprine du Canada.

Grâce à cet investissement, le CCAP collaborera avec des partenaires de projet à la mise au point d’un système national intégré de services génétiques pour aider les éleveurs de moutons et de chèvres à améliorer la productivité et à augmenter l’approvisionnement. Les éleveurs pourront utiliser le nouveau système pour accéder aux derniers progrès et renseignements en matière de génomique des animaux d’élevage dans le but d’améliorer la reproduction et d’assurer un approvisionnement plus durable en produits de grande qualité tout au long de la chaîne de valeur de l’élevage de moutons et de chèvres.

Le CCAP travaille avec des partenaires pour intégrer les services génétiques, y compris la Société canadienne des éleveurs de moutons, Ontario Sheep Farmers, la Société canadienne des éleveurs de chèvres, la Société canadienne d’enregistrement des animaux, Centre for Genetic Improvement of Livestock, le Centre d’expertise en production ovine du Québec, AgSights et l’Association canadienne de la chèvre de boucherie. Le système intégré comprendra des services tels que des mesures phénotypiques sur des caractéristiques comme le taux de croissance et la production laitière, la formation des éleveurs en vue de l’adoption de nouvelles technologies, l’évaluation génétique, ainsi que la recherche et le développement.

Les industries ovine et caprine du Canada offrent de nombreuses possibilités de croissance aux éleveurs dans plusieurs secteurs agricoles, notamment la viande, les produits laitiers et les fibres. Le renforcement de la collaboration au sein des industries dans des domaines tels que les services génétiques permettra aux éleveurs de bénéficier d’un matériel de reproduction amélioré et d’accroître l’adaptabilité et la compétitivité des industries.

Citations

« Le Canada a une solide réputation de chef de file en ce qui a trait à la génétique et à la sélection du bétail. Cet investissement permettra aux éleveurs de moutons et de chèvres de bénéficier des innovations en matière de génétique du bétail et d’améliorer la qualité de leurs produits et leur productivité. »

- L’honorable Marie‑Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« Une meilleure intégration des services améliorera la capacité de ces organisations à remplir leurs mandats respectifs en matière d’amélioration des races, tandis que les éleveurs et les producteurs commerciaux bénéficieront d’une génétique améliorée. Cela conduira également à un approvisionnement plus durable en intrants de grande qualité pour les autres intervenants de la chaîne de valeur de l’élevage de moutons et de chèvres. »

- Brian Sullivan, directeur général, Centre canadien pour l’amélioration du porc

Faits en bref

  • Le financement annoncé aujourd’hui provient du Programme canadien des priorités stratégiques de l’agriculture (PCPSA), un investissement de 50,3 millions de dollars sur cinq ans pour aider le secteur agricole à s’adapter et à demeurer concurrentiel.

  • Le Centre canadien pour l’amélioration du porc est un organisme national sans but lucratif qui joue un rôle de leadership, d’innovation et de coordination dans le cadre des évaluations génétiques nationales. Il assure également l’établissement et le maintien des bases de données, l’élaboration des normes de programme et la recherche et le développement pour les industries telles que celles du porc, du mouton et de la chèvre.

  • Il y a plus de 1,2 million de têtes de moutons et de chèvres au Canada dans environ 15 000 exploitations d’élevage (Recensement de l’agriculture de 2016), représentant plus de 250 millions de dollars de recettes monétaires agricoles. En 2020, ces exploitations avaient un revenu annuel combiné de plus de 263 millions de dollars. Il y a un grand potentiel de croissance, comme en témoigne le fait que le nombre de chèvres a plus que doublé au cours des 30 dernières années.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marianne Dandurand
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
marianne.dandurand@agr.gc.ca
343-541-9229

Les Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@agr.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter, Facebook, Instagram, et LinkedIn
Site Web : Agriculture et Agroalimentaire Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :