Le gouvernement du Canada investit 1,8 million de dollars dans l’économie verte

Communiqué de presse

Le 3 août 2022 – Sarnia (Ontario) – Agriculture et Agroalimentaire Canada

La ministre de l’Agriculture et de l’Agoalimentaire, l’honorable Marie‑Claude Bibeau, a annoncé aujourd’hui un investissement de plus de 1,8 million de dollars dans le cadre du Programme Agri‑assurance afin d’aider Bioindustrial Innovation Canada à élaborer des normes de qualité visant à accélérer la croissance de la bioéconomie dans le secteur agricole.

La bioéconomie, qui s’inscrit dans le contexte de l’économie verte, repose sur la production et la vente de produits autres que des denrées alimentaires fabriquées à partir de ressources agricoles, aquatiques, forestières, ou encore de déchets municipaux. Les producteurs pourraient par exemple cultiver des végétaux pour remplacer des produits à base de pétrole, comme du maïs destiné à la production d’éthanol. Ils peuvent aussi réacheminer leurs déchets, comme les tiges et les feuilles, vers la production de bioproduits tels des emballages.

Grâce à l’investissement du gouvernement du Canada, Bioindustrial Innovation Canada travaillera avec le Réseau canadien de la qualité de la biomasse pour établir des normes fondées sur la recherche. Celles-ci permettront de mesurer et d’évaluer la qualité des bioproduits de source agricole. Cette démarche aidera les productrices et producteurs à mieux comprendre les normes de qualité à respecter pour commercialiser les matières premières auprès des transformateurs. Elle leur fournira aussi des renseignements et des outils éducatifs pour garantir à leurs clients que la qualité et le rendement de leurs bioproduits peuvent remplacer les matières traditionnelles.

De plus, le projet permettra aux scientifiques de poursuivre des recherches sur la génétique végétale et l’environnement qui pourraient mener à la mise au point de nouvelles variétés de cultures pour alimenter la bioproduction.

Le Canada joue un rôle d’avant‑plan dans la lutte contre les changements climatiques. Une bioéconomie forte peut contribuer à remplacer les sources de carburant, d’énergie, de produits chimiques et de matières industrielles non renouvelables par des options plus écologiques, en plus de trouver de nouvelles utilités aux déchets. Les bioproduits offrent également de nouveaux débouchés intéressants pour les productrices et producteurs agricoles canadiens, le secteur générant des ventes évaluées à près de 4,3 milliards de dollars par année.

Le gouvernement du Canada est engagé dans la lutte contre les changements climatiques et vise à atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Il est également résolu à saisir les opportunités économiques émergentes qui s’offriront en lien avec cet objectif. Soutenir le secteur des ressources renouvelables est une approche clé que le gouvernement peut adopter pour aider les productrices et producteurs agricoles à faire de cet objectif une réalité.

Citations

« La bioéconomie offre la possibilité de maximiser l'utilisation de nos ressources agricoles, incluant ce qu’on considère comme des résidus. Ajouter de la valeur à des produits traditionnellement traités comme des déchets et garantir la qualité de ces bioproduits grâce à des normes de qualité strictes va contribuer à renforcer la position du Canada en tant que leader de l’agriculture durable, tout en amenant de nouveaux revenus à nos productrices et producteurs agricoles. »

- L’honorable Marie‑Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« Une industrie canadienne des bioproduits dynamique et en pleine ébullition a le potentiel incroyable de s’établir comme chef de file mondial si elle est soutenue par un apport fiable, solide et constant en biomasse et, grâce au soutien d’AAC, le Réseau canadien de la qualité de la biomasse est en voie de concrétiser cette vision. Accélérer l’adoption de la biomasse agricole canadienne par l’élaboration de normes, de méthodes et de lignes directrices est l’une des priorités du Réseau, tout comme la prestation de services à valeur ajoutée ainsi que la gestion et la surveillance d’un mécanisme de certification. »

- A. J. (Sandy) Marshall, directeur général, Bioindustrial Innovation Canada

Faits en bref

  • Bioindustrial Innovation Canada est une organisation sans but lucratif située à Sarnia, en Ontario, qui soutient la commercialisation de technologies propres, écologiques et durables qui mènent à la création d’emplois et de valeur économique au Canada.

  • Le Réseau canadien de la qualité de la biomasse travaille avec tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement – des producteurs aux fabricants – pour élaborer et mettre en œuvre des normes de qualité qui favorisent le développement de l’industrie des bioproduits. Il coordonne ses efforts avec ceux des organisations de normalisation nationales et internationales.

  • Le programme quinquennal Agri‑assurance a pour but d’aider l’industrie à élaborer et à adopter des systèmes, des normes et des outils permettant d’appuyer les allégations en matière de qualité, de santé et de salubrité des produits agricoles et agroalimentaires canadiens.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marianne Dandurand
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
marianne.dandurand@agr.gc.ca
343-541-9229

Les Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@agr.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter, Facebook, Instagram, et LinkedIn
Site Web : Agriculture et Agroalimentaire Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :