Les secteurs sous gestion de l'offre indemnisés pour les répercussions de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM)

Communiqué de presse

17 novembre 2022 – Guelph, Ontario – Agriculture et Agroalimentaire Canada

Lors d’une visite à l’entreprise de transformation laitière Gay Lea aujourd’hui, Lloyd Longfield, député de Guelph, a réaffirmé, au nom de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Marie-Claude Bibeau, l’engagement du gouvernement du Canada à fournir des indemnisations aux secteurs sous gestion de l’offre en raison des répercussions de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM). Ainsi, on prévoit que les transformateurs et les producteurs de lait, de volaille et d’œufs se partageront plus de 1,7 milliard de dollars sous forme de paiements directs et de programmes d’investissement.

Ce financement aidera les transformateurs et les producteurs de lait, de volaille et d’œufs à faire d’importants investissements et à améliorer leurs exploitations pour qu’elles soient encore plus concurrentielles et durables.

Le gouvernement fédéral prévoit injecter jusqu’à 105 millions de dollars dans le Fonds d’investissement dans la transformation des produits sous gestion de l’offre. L’objectif est de soutenir des investissements dans de nouveaux équipements et technologies automatisés qui amélioreront la productivité des usines de transformation de produits laitiers, de volaille et d’œufs. L’enveloppe totale pour les transformateurs est ainsi portée à 497,5 millions de dollars.

Dès 2023, le gouvernement prévoit investir jusqu’à 300 millions de dollars dans un nouveau programme pour soutenir l'innovation et l'investissement dans des projets d’envergure visant à valoriser les surplus de solides non gras, un sous-produit de la transformation laitière. Le gouvernement consultera étroitement les intervenants pour élaborer les paramètres du programme.

Le gouvernement prévoit offrir aux productrices et producteurs laitiers un financement supplémentaire pouvant atteindre 1,2 milliard de dollars sur six ans dans le cadre du Programme de paiements directs pour les producteurs laitiers, pour tenir compte des impacts de l’ACEUM. La compensation totale de ce programme pourrait donc atteindre 2,95 milliards de dollars, ce qui s'ajoute aux 250 millions de dollars investis dans le cadre du Programme d'investissement pour les fermes laitières -- pour un total de 3,2 milliards de dollars en indemnisations aux producteurs laitiers.

Pour les producteurs canadiens de volaille et d’œufs, le gouvernement prévoit verser une somme supplémentaire de 112 millions de dollars sous le Programme d’investissement à la ferme pour la volaille et les œufs. Chaque producteur aura droit à un montant proportionnel à son quota pour financer des améliorations à son exploitation. Ce montant porte l’indemnisation totale pour ce secteur à 803 millions de dollars.

Ces programmes aideront à stimuler l’innovation et la croissance dans les secteurs sous gestion de l’offre. Avec cette annonce, le gouvernement du Canada respecte son engagement à indemniser pleinement et équitablement les producteurs et les transformateurs qui ont perdu des parts de marché en raison de l’AECG, du PTPGP et de l’ACEUM. L’indemnisation totale atteint jusqu’à 4,8 milliards de dollars.  

Citations

« Le secteur de la transformation de l’Ontario est fort et il se démarque par la diversité et la grande qualité de ses produits. Je suis heureux de faire cette annonce dans l’une de nos grandes entreprises de transformation laitière ici à Guelph. Les secteurs sous gestion de l’offre au Canada doivent rester solides; c’est essentiel à la vitalité de nos fermes familiales et des régions rurales partout au pays.

- Lloyd Longfield, député de Guelph 

« Gay Lea accueille favorablement l’annonce d’aujourd’hui, qui va soutenir des investissements nécessaires dans l’infrastructure de l’industrie laitière canadienne, et qui va amplifier des investissements privés en appui à l’innovation, la productivité et la croissance. C’est le genre de gestes concrets dont on a besoin pour assurer la compétitivité et la pérennité de notre secteur à long terme. »

- Michael Barrett, président-directeur général, Coopérative Aliments Gay Lea Limitée. 

« Les transformateurs laitiers partout au Canada accueillent favorablement les mesures d’indemnisation. Elles démontrent l’engagement du gouvernement à soutenir le secteur laitier et à remédier l’impact des accords commerciaux internationaux. Le financement annoncé pour les transformateurs laitiers, dont un nouveau programme et des fonds supplémentaires pour le Fonds d’investissement dans la transformation des produits sous gestion de l’offre, nous permettra d’acheter du nouvel équipement et des technologies automatisées, ce qui nous aidera à améliorer la productivité et l’efficacité et à répondre aux besoins des consommateurs dans un marché changeant. »

- Michael Barrett, président de l’Association des transformateurs laitiers du Canada

« Le gouvernement a pris un engagement de compenser les producteurs pour l’impact de l’ACEUM. Aujourd’hui, il peut dire qu’il s’est acquitté de son engagement. Nous pouvons regarder vers l’avenir. »

- Pierre Lampron, Président, Producteurs laitiers du Canada

« Les 2 800 éleveurs de poulets sont de fiers gardiens de notre terre; ils offrent des aliments nutritifs et de haute qualité et ils le font de façon durable. Les investissements supplémentaires d’aujourd’hui dans notre secteur aideront les agriculteurs à améliorer l’efficacité et la viabilité de leurs fermes. Ainsi, nous pouvons continuer de nourrir les Canadiennes et Canadiens. »

- Tim Klopmaker, président des Producteurs de poulets du Canada

« Nos agriculteurs sont fiers d’offrir aux Canadiens des œufs locaux de haute qualité et de soutenir les emplois ruraux et notre économie. Les mesures soulignées dans l’annonce d’aujourd’hui sont un outil pour que les agriculteurs puissent s’orienter après l’impact de l’ACEUM. Tous les Canadiennes et Canadiens profiteront de ces investissements à mesure que les producteurs d’œufs continuent d’adopter des technologies vertes, de faire des améliorations sur la ferme et de faire croître le secteur. Les plus de 1 200 producteurs au Canada s’engagent à défendre notre solide système alimentaire, aujourd’hui et demain. »

- Roger Pelissero, président des Producteurs d’œufs du Canada

« Les producteurs d’œufs d’incubation partout au Canada ont subi des pertes en raison des accords commerciaux. Cependant, nous sommes très contents de voir que l’Énoncé économique de l’automne réaffirme l’engagement du gouvernement envers les éleveurs de poulets et les producteurs d’œufs au Canada, nous dédommageant pour l’impact de l’ACEUM. Ces fonds aideront les producteurs à réinvestir dans le secteur pour le renforcer et le rendre plus résilient, un avantage pour tous les Canadiennes et Canadiens. »

- Brian Bilkes, président des Producteurs d’œufs d’incubation du Canada 

« Nous apprécions l’annonce d’aujourd’hui; ces fonds aideront beaucoup l’industrie du dindon au Canada. Ils compensent l’industrie pour les pertes du marché en raison de l’ACEUM et s’ajoutent au travail déjà effectué par le gouvernement dans notre secteur en raison du PTPGP. Ensemble, ces investissements permettent aux agriculteurs de renforcer la durabilité sur la ferme, d’améliorer et de moderniser leurs activités et de continuer à élever des dindons au Canada de façon salubre, efficace et responsable. Nous remercions le gouvernement d’avoir respecté sa promesse. »

- Darren Ference, président des Éleveurs de dindons du Canada

« Avec cette injection de fonds supplémentaires dans le Fonds d’investissement pour la transformation des produits sous la gestion de l’offre, les transformateurs d’œufs et de volailles auront accès à des fonds supplémentaires pour stimuler l’investissement privé dans de nouveaux équipements et technologies. Cela aidera les transformateurs d’œufs et de volailles à améliorer leur productivité et leur efficacité en réponse à l'accès supplémentaire au marché accordé dans les récents accords commerciaux. »

- Ian McFall, Président, Conseil canadien des transformateurs d’œufs et de volailles

Faits en bref

  • Dans l’Énoncé économique de l’automne, le gouvernement a annoncé 1,7 milliard de dollars pour indemniser les industries sous gestion de l’offre en raison des répercussions de l’ACEUM. Avec ce montant, jusqu’à 4,8 milliards de dollars au total auront été versés pour indemniser et soutenir ces secteurs. 

  • Le gouvernement prévoit verser les indemnisations par secteur :

    • jusqu’à 105 millions de dollars pour soutenir les investissements dans les usines de transformation du lait, de la volaille et des œufs dans le cadre du Fonds d'investissement pour la transformation des produits sous la gestion de l'offre; 
    • jusqu’à 1,2 milliard de dollars pour les producteurs laitiers du Canada en utilisant un programme de paiements directs;
    • jusqu’à 112 millions de dollars aux producteurs de la volaille et d’œufs dans le cadre du Programme d’investissement à la ferme pour la volaille et les œufs.
  • Le gouvernement a l’intention d’investir jusqu’à 300 millions de dollars aux transformateurs laitiers du Canada en utilisant un nouveau programme d’innovation.

  • À ce jour, le gouvernement du Canada a versé plus de 3 milliards de dollars pour indemniser et soutenir les industries sous gestion de l’offre touchées par l’Accord économique et commercial global (AECG) et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), dont :

    • 392,5 M$ pour les transformateurs de produits sous gestion de l’offre :
      • 100 M$ du Fonds d’investissement dans la transformation des produits laitiers,
      • 292,5 M$ du Fonds d’investissement pour la transformation des produits sous gestion de l’offre.
    • 2 G$ pour les producteurs laitiers : 
      • 250 M$ du Programme d’investissements pour fermes laitières, 
      • 1,75 G$ du Programme de paiements directs pour les producteurs laitiers;
    • 691 M$ pour les producteurs de volaille et d’œufs :
      • 647 M$ du Programme d’investissement à la ferme pour la volaille et les œufs,
      • 44 M$ du Programme de développement des marchés du dindon et du poulet;
  • Les secteurs sous gestion de l’offre créent plus de 100 000 emplois directs au Canada grâce à leurs activités de transformation et de production. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les médias :

Marianne Dandurand
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
marianne.dandurand@agr.gc.ca
343-541-9229

Les Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@agr.gc.ca
Suivez-nous sur TwitterFacebook, Instagram, et LinkedIn
Site Web : Agriculture et Agroalimentaire Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :